La fonction publique après la fin du monde.

» Critique de l'anime Jinrui wa Suitai Shimashita par GTZ le
03 Décembre 2012
Jinrui wa Suitai Shimashita - Screenshot #1

L'humanité a décliné.

Sous cette appellation se cache une perle de cynismes et de féeries. Suivant le quotidien d'un des derniers villages de l'espèce humaine et en particulier de notre héroïne sans nom, travaillant pour les nations unis en tant que médiatrice, on est jeté dans un univers coloré et cruellement hilarant. Médiatrice, mais par rapport à qui. Bah aux fées, nouvelle espèce qui tend à supplanter la race humaine, ce sont des créatures espiègles, mystérieuse maîtrisant une technologie extraordinaire.

Au travers de ces différentes rencontres que provoquera malgré elle notre fonctionnaire consciencieuse, nous allons découvrir ce monde et surtout s'amuser. Car notre héroïne, loin d'être cantonné au caractère supposé par son apparence, se révèle fainéante, manipulatrice et dotée d'un second degré et d'un cynisme qui pousserait Kyon de La mélancolie d'Haruhi Suzumiha à lui enchaîner dix check de l'amitié. Mais elle n'est pas seule, le reste de la galerie des personnages récurrents aura son rôle et surtout sa part du gâteau. Décrivant toujours des sortes de travers de l'esprit humain, chaque rencontre, l'anime étant en général composé d'aventurette de deux épisodes, amène une critique acerbe et pourtant légère de notre société.
Alors on sourit, on ricane, on rigole et même parfois après coup, le temps de comprendre la blague ou de passer le choc de la scène précédente. Car ça va loin, il n'y a pas de cadre définie, l'humanité a décliné autant se faire plaisir. Et les fées sont là pour tout foutre en l'air, nous amener au delà de ce à quoi on peut s'attendre. Chaque arc devenant une nouvelle surprise où on se demande dans quel nouveau bazar on va sombrer.

Jinrui wa Suitai Shimashita - Screenshot #2Une obligation est aussi de constater la qualité graphique de cette série. Le ton pastel, les couleurs et différents environnements traversés amènent une douceur et une chaleur à l'opposé de la réalité dans laquelle vivent les différents personnages. Comme si ce retour à une vie rurale forcée avait apporter une certaine langueur, non désagréable, dans l'humanité enlevant de beaucoup la mesquinerie générale apparente.
L'anime d'ailleurs ne se limite pas à son style pour déborder quand elle peut, et elle ne se pose pas trop de barrière, dans d'autre style pour nous surprendre encore plus (les poulets s'étaient quelque chose quand même). Un patron est aux manette quoi.
La musique n'est pas en reste accompagnant agréablement l'anime, amenant pour certain passage une mélancolie et un fond de tristesse, l'héroïne n'a pas de nom, cela n'est pas anodin. Le générique est quand à lui une excellente introduction à la série.

Sorte d'OVNI sans en être totalement un, anime peu commune avec un humour bien à elle, Jinrui Wa Suitai Shimashita est une série à part qui fait la richesse de la japanime. Pas du tout fédérateur, d'ailleurs ce n'est pas son objectif, L'humanité a décliné est un divertissement de qualité pour les exigeants qui en plus de nous amuser amène sa critique de notre société sans pour autant nous l'imposer.

Du bon bordel quoi.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (2)
Originale (0)

6 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.034 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174126 ★