L'Appel du Saint *CLANG*

» Critique de l'anime Berserk (TV 2016) par Davenne le
24 Novembre 2020

C'était un jour d'été, nous étions endormis tel Cthulhu dans sa cité de R'lyeh, attendant le moment propice pour sortir.
Le moment annoncé depuis longtemps.
Le moment où nous pourrions voir le monde de nos yeux mi-clos.

Ce jour là il faisait chaud et humide, et alors que notre esprit latent rêvait de mers de brumes, il se fit entendre.
Un bruit.
Le Bruit.
L'Appel.
Une tonalité tel un gong, qui résonne dans le silence abyssal.
*CLANG*

Le Saint CLANG avait sonné, il était l'heure.

Notre esprit prit forme et commença à se mouvoir.

Puis une musique, entêtante, prenante, épique. Un chant guerrier.
*HAYY HO" !!

L'heure était venue pour nous.

Les écrits allaient enfin se réaliser, prendre forme et vie, avec des couleurs, de la lumière et du mouvement.

*CLANG*
Encore le gong, l'heure est arrivée. Le règne des Saintes Ecriture était à portée de main.

Une fois passée la Porte des Rêves vers le paradis promis, quelle ne fût pas notre surprise quand nos yeux se posèrent sur le monde.
Réel et tangible.

*CLANG*

Une pensée, furtive mais profonde nous traversa : Les écrits se seraient-ils trompés?
Car au lieu de ce paradis, ces délices sombres et divins, de sentiments forts et entremêlés nous tombâmes (littéralement) sur le théâtre d'une horreur sans nom.
Entre délires moorcockien avortés et horreurs lovecraftiennes violées.

*CLANG*

Les mouvements étaient saccadés, les ombres incertaines, les formes à peine humaines. Mais le plus choquant, traumatisant, c'était que les Saintes Ecritures du Grand Dieu en M n'étaient pas respectées.
Le monde était corrompu et la décadence était partout.

*CLANG*

La décision fût rude, mais nécessaire à notre équilibre et à notre intégrité.
Nous rebroussions chemin, en direction de notre Temple, notre abri, qui n'avait pas encore été atteint par la Corruption de cette interprétation fallacieuse et trompeuse des Saintes Ecritures.

*HAYYY HO*
Nous entendîmes une dernière fois ce chant, puis nous nous rendormîmes, non sans mal, habités par les visions terrifiantes issues de notre court et néanmoins intense séjour au delà de la Porte des Rêves.

Aujourd'hui, nous sommes toujours là, attendant le jour où les Saintes Ecritures prendront vie.

Mais dans les tréfonds résonne encore et toujours ce son de cauchemar, évocateur des heures les plus sombres

*CLANG*

Verdict :2/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (5)
Originale (7)

5 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Davenne, inscrit depuis le 14/10/2020.
AK8.1.13 - Page générée en 0.054 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.201422 ★