Le son et la lumière

» Critique de l'anime Nerawareta Gakuen par XenRoxas le
23 Juin 2014
Nerawareta Gakuen - Screenshot #1

Nerawareta Gakuen est une production encore récente qui permettra, à défaut de passer un très bon moment, de voir ce qui se fait de mieux en terme de réalisation technique. Analyse de ce qui aurait pu être un chef d'oeuvre...

La forme: quant au haut niveau rime avec « c’est trop beau !!! »

Il suffit de visionner quelques minutes de Nerawareta Gakuen, pour comprendre que le studio a réalisé un travail d'une qualité rare sur les décors et paysages. Sans être particulièrement originaux (maison, école, plage etc...) ceux-ci sont simplement parfait d’un point de vue graphique.
Et malgré cela le plus gros du travail a porté sur les effets de lumières, on est éblouit à chaque instant et les paysages n’en sont que plus beau. Visuellement c’est une prouesse technique et je n’ose imaginer l’effet obtenu dans un cinéma.

L’animation est d’une fluidité rare, les personnages se baladent dans l’écran, bougent et sautent à la limite du surnaturelle nous faisant ressentir une vivacité peu commune dans l’animation.

Le problème étant que les paysages et décors s'avèrent tellement magnifiques que le chara-desing des personnages qui est loin d'être moche et fade pris à part, en devient secondaire et terriblement banale en comparaison. C'est triste qu'un tel bon point nous fasse ressentir à ce point la faiblesse du chara-design.

Nerawareta Gakuen - Screenshot #2Pour le son, c’est aussi une réussite. Supercell et Debussy étaient déjà des atouts majeurs mais le reste de la composition sonore est du même niveau. Aucun thème fort si ce n’est le Clair de Lune mais aucun point mort auditif non plus, tout est bon et cohérent.

Nerawreta Gakuen est donc un film à voir, ne serait-ce que pour apprécier ce qui se fait actuellement de mieux en terme de mise en scène, d'effet de lumière et de son en dépit d’un design des personnages en deçà.

Le fond : quand lycée rime avec banalités

Le fond du film se détache en deux parties : un scénario et des relations amoureuses.

Le scénario n’occupe qu’une part assez réduite du film, de l’ordre du tiers. Il commence avec une première phase où l’on ne comprend rien, une seconde phase explicative et puis rien…
La trame est comme qui dirait abandonné à la fin et demeure sans réelle conclusion, totalement submergé par les émotions et le pathos.

Les relations amoureuses quant à elle sont classiques. On sait tous que ce qui est rare à plus de valeur et ce principe est certainement transposable aux émotions ici. La mise en scène, les dialogues, le jeu des acteurs, l’animation tout est là pour que ces relations paraissent crédibles et émouvantes ; et malheureusement en se reposant sur les clichés habituels on perd grandement en intensité.

Nerawareta Gakuen - Screenshot #3Au final, c’est le mélange incomplet entre un scénario qui se veut cohérent et des relations amoureuses n’ayant rien à voir avec, qui fait ressentir une certaine frustration à la fin. Le studio n’en a pas fait assez ou trop. Pas assez car la trame est abandonné dans la dernière partie alors qu’il aurait été facile de rajouter quelques dialogues avec un peu de réflexion pour conclure les thèmes traités. Ou trop, car on nous donne justement lors des explications trop de détails qui nous font requérir une conclusion qui ne nous est donné. Moins de détails réalistes et pseudo-scientifiques auraient pu donner plus d’émotions et de profondeur aux différentes relations. Trop où pas assez peut-importe, car le juste milieu n’est pas trouvé…

Une conclusion mitigée même si j’ai bien aimé

Au final comme souvent dans l’animation, qui dit personnages lycéens dit public du même âge. Alors que l’esthétique visuelle et auditive du film est au summum, le scénario s’avère parcellaire et les relations amoureuses pas assez originales. Néanmoins l’émotion est bien là et à défaut d’être un grand film Nerawareta Gakuen reste un bon film qu’on pourra apprécier pour ses seules qualités techniques.

Et pour moi qui ai su le temps du film accorder du crédit aux amours de lycée des protagonistes ce sera une note un peu élevée mais pourtant bien faible par rapport à la seule qualité technique exceptionnelle du film.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (0)
Originale (0)

4 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

XenRoxas, inscrit depuis le 09/09/2013.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.189729 ★