Critique de l'anime Puella Magi Madoka Magica (Film 3)

» par Down le
09 Décembre 2013
| Voir la fiche de l'anime

Attentes et doutes étaient de mise lors de l'annonce de ce troisième film de la franchise Madoka. Attentes à cause de la qualité et de la popularité de la première série, qui malgré ses défauts restait très appréciable - il s'agissait donc d'être au niveau. Doutes parce que ce film est supposé apporter une suite à une série pourtant bien conclue, prenant donc le risque de gâcher une fin satisfaisante. Mais aussi parce que l'on a toujours la paire Shinbo/Urobuchi aux commandes, et que l'on sait de chacun d'eux qu'ils sont capables du meilleur comme du pire.

Autant dire que même si j'apprécie beaucoup Madoka, j'étais dans le rang des sceptiques avant la projection. J'ai donc été agréablement surpris par ce film qui n'est pas passé loin d'être réellement excellent.

Nous sommes plongés dès le début dans une situation bien familière - ou presque. Une nouvelle étudiante, Akemi Homura, vient d'arriver. Elle se révèle être une Puella Magi, et rejoint le groupe de Madoka, Sayaka, Kyouko et Mami dans leur lutte contre les Cauchemars. Il ne lui faut pourtant pas longtemps pour se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond…
Ce sont donc des scènes familières, et pourtant légèrement différentes, qui nous accueillent pour nous remettre dans le bain - le tout accompagné de quelques très bonnes scènes d'action pour bien démarrer la première moitié du film.
Le monde des Cauchemars reprend à peu de choses près le style du monde des Sorcières de la série, et force est de constater à nouveau l'efficacité de ce design particulier: retrouver les délires graphiques de Shaft est un plaisir.
Quelques idées nouvelles sont aussi introduites. Notamment, ENFIN, on a des transformations à la régulière. Reprenant le layout habituel de ce type de séquences, tout en respectant totalement le style propre à la série que je viens d'évoquer, c'est le genre de chose que l'on aurait aimé voir en stock-shot à chaque épisode.

Pas de faute sur le plan technique donc, puisque les bonnes trouvailles de la série sont reprises et améliorées ici, le tout avec une animation bonne sans être impressionnante.
Pas de problème de scénario non plus pendant la majeure partie du film. Le film justifie de façon convaincante sa nature de suite de la série, sans avoir besoin d'introduire de retcon ou d'incohérences. On se demande d'ailleurs pourquoi une partie du fandom, et semble-t-il même une partie du staff, semblent tant insister sur le fait que ce 3e film soit une suite aux deux premiers (qui, rappelons-le, ne sont que des remontages de la série…) et pas de la série elle-même. Encore le genre de choses absurdes qui fait à moitié le buzz et qui alimente les rumeurs et les débats stériles…
Pour revenir au scénario donc, celui-ci est très bien construit, éparpillant d'abord des éléments pour tout rassembler en une culmination d'explications, où tout devient clair. Suffisamment complexe mais sans laisser de flou, pas de détails inutiles, c'est une vrai réussite d'écriture.

Tout ceci, jusqu'à ce que l'on arrive aux vingt dernières minutes de film. Soyons clair: le twist employé, bien que relativement prévisible est intéressant en soi. Moi-même j'apprécie beaucoup ce genre de retournement, surtout qu'il reste dans la logique des personnages et apporte moult spéculations bien plus intéressantes que les bêtises que je mentionnais plus haut.
Le problème, outre qu'il ne soit pas très très cohérent avec les règles de l'univers de Madoka - mais la franchise n'est pas à ça près, en grattant un peu la série était déjà un peu bancale - c'est que tout est mal géré après. Toute cette fin ne semble juste pas faite comme il le faut. L'immersion du début est brisée. Applaudissons au passage buzzmaster Shinbo pour avoir imposé sa fin à lui à Urobuchi, ceci explique peut-être cela. Et tout cela continue jusque dans les derniers instants, qui auraient pourtant du être tout à fait réussis, si ce n'était qu'ils constituent un appel du pied évident à encore un nouveau film/série/whatever pour traire la franchise.
Je me gâche peut-être le plaisir à ne pas pouvoir m'empêcher de voir les machinations de la production derrière tout ça, mais cela me laisse un tel goût amer dans la bouche devant ce qui aurait pu être un film tout bonnement excellent.

Je vous encourage tout de même à voir ce film, même à le revoir, pour un certain nombre d'excellentes scènes (cette scène de transformation quand même!) et une majeure partie du scénar' bien ficelée comme Urobuchi en pond de temps en temps.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (0)
Originale (0)

7 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Down, inscrit depuis le 08/02/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.201637 ★