N'est pas Miyazaki qui veut

» Critique de l'anime Mary Et La Fleur De La Sorciere par Baaron le
28 Avril 2018

Que dire de Mary et la fleur de la sorcière ?

On pourrait commencer par dire que c’est un bel échec et un échec qui m’attriste particulièrement. Il s’agit du premier film d’un nouveau studio d’animation, le studio Ponoc. Le réalisateur est le gars derrière Arrietty et le Petit monde des Chapardeurs, que j’avais beaucoup aimé et Souvenirs de Marnie que je n’ai pas vu. Ponoc est donc un studio issu du légendaire et fantastique studio Ghibli, co-fondé par le non moins légendaire et fantastique Hayao Miyazaki. Et malheureusement, une fois que l’on a dit ça il ne reste plus grand-chose à dire au sujet de Mary, si ce n'est que c’est du Ghibli en moins bien.

Le scénario :

On commence direct avec les problèmes, il n’y a pas de scénario. Ou plutôt c’est un scénario parfaitement prétexte et sous développé. Alors que les Ghibli arrivaient à créer des univers fabuleux en un temps record, avec une identité autant visuelle que thématique, là il n’y a rien. L’univers à l’air d’être profond, j’ai l’impression qu’il a des choses à me dire, mais le film ne s’en préoccupe jamais, il s’en fout. C’est terrible pour un film qui se place autant dans la lignée des chefs-d’œuvre du studio Ghibli parce qu’on ne peu pas s’empêcher de faire la comparaison et là c’est le drame.

On a donc une histoire complètement décousue, le personnage principal est transporté d’un point A à un point B pour cocher des cases dans le tableau de l’intrigue. Le rythme est totalement raté, certains passages sont inutilement longs, d’autres survolés. C’est globalement assez prévisible, bref…
Et le principal défaut dans tout ça ? Le peu de scénario que nous avons, fait terriblement penser à des films Ghibli, autrement plus réussi. Que ce soit Kiki la petite sorcière qui vient tout de suite à l’esprit ou Le Château dans le Ciel et son comparse Le Château Ambulant, en passant par le Voyage de Chihiro et Princesse Mononoke il n’y a pas une once d’originalité ici. La frontière entre l’hommage et le décalque sans saveur est mince mais ici elle est franchie sans vergogne et c’est triste.

Les personnages :

Là non plus il n’y a pas grand-chose à sauver. Le personnage principal Mary n’est pas désagréable, elle est même presque attachante. Presque, parce que le génie qui a écrit les dialogues n’a pas pu s’empêcher de lui faire commenter l’action en permanence. Il y a un chat à l’écran elle le dit, il y a deux chats à l’écran elle le remarque ; il y a une jolie maison on a le droit à un « Quelle jolie maison »… C’est un tantinet lourd et ça donne un peu l’impression d’être pris pour un hamster.

Niveau développement, il n’y a rien en dehors d’un truc bateau sur la confiance en soi et l’amitié donc on passe. Le second personnage principal, Peter, est vide, vide, vide et re-vide. Avec ces deux protagonistes on retrouve le couple habituel des dessins animés Ghibli, un garçon, une fille, une rencontre. Sauf que là c’est complètement raté.

Le chat noir, c’est celui de Kiki la petite sorcière en plus irritant, le décalque gris ne sert à rien. La méchante est une version affligeante de la Sorcière des Landes du Château ambulant et se paye même le loisir d’avoir un « développement » analogue. Bref, nouvel échec à ne serait-ce que s’approcher de la qualité d’écriture des films du maître.

La technique :

C’est BEAU, ça on ne peut pas le nier. L’héritage Ghibli on le sent bien niveau visuel, c’est de l’animation traditionnel, très colorée, très fluide, très détaillée, il n’y a rien dire de plus à part que c’est beau. Enfin si, on peut dire que c’est du Ghibli, mais pour le coup ce n’est pas un défaut, sauf que là l’univers visuel est complètement impersonnel. Vous verrez des aéronefs du Château dans le Ciel, des monstres du Château Ambulant, une Arriety avec les cheveux crépus…

Même si c’est visuellement sublime et que la technique est clairement le point fort du film, elle renforce encore et toujours la tentation de la comparaison désastreuse avec le travail de Miyazaki.
Niveau ambiance sonore c’est plutôt réussi, bien que le compositeur n’arrive pas à égaler le travail de Joe Hisaishi, mais tout le monde ne peut pas non plus le faire. Il n’y a malheureusement pas de thèmes marquants, comme on avait pu en avoir dans Arriety du même auteur. Ceci dit je ne sais pas si c’est le même gars qui s’occupe de la musique.

Et donc…

Il ne suffit pas de copier un maître pour en être un, ce film souffre clairement d’un manque de recul par rapport à sa principale, si ce n’est unique source d’inspiration, la carrière d’Hayao Miyazaki. L’univers est un patchwork raté de ceux des films de Miyazaki, le scénario est une copie sans saveur de tout ce que le maître à pu faire, visuellement ont est toujours dans la copie. Si c’est une qualité que de copier la finesse du travail des studios Ghibli, c’est un défaut d’en reprendre toute l’esthétique, il n’y a rien de personnel qui se dégage de ce film.

Mary et la fleur de la sorcière c’est Hiromasa Yonebayashi qui essaie tant bien que mal, et surtout que mal, de faire du Miyazaki. Je ne doute pas du talent et du potentiel du bonhomme, simplement là c’est décevant, très décevant. Je regarderais avec intérêt son prochain film, en espérant qu’il parvienne à digérer l’influence du maître et à en faire autre chose, parce qu’il ne sait pas faire de Miyazaki à la place de Miyazaki et je doute que qui que ce soit en soit capable et quand bien même je ne suis pas sûr que ce serait une bonne chose.

Ce sera donc un 5, parce que c’est beau, parce que tout ce que je viens de dire, sauf l’inconsistance du scénario, n’a pas d’importance si on ne connait pas Miyazaki. Je pense en outre que c’est un film tout à fait honorable pour les enfants, à condition de ne pas leur montrer de films Ghibli avant, ce qui serait dommage.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (1)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Baaron, inscrit depuis le 19/09/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.089 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.146502 ★