Critique de l'anime Minami-ke

» par Dendscie le
11 Août 2009
| Voir la fiche de l'anime

Je me souviens avoir vu Minami-ke à peu près en même temps que Lucky Star. Ces 2 séries partage le même concept : des mini-sktech mettant en scène des jeunes filles, et jouant sur le caractères bien spécifique de chacune, à l'instar d'Azumanga Daiho. Alors que Lucky Star m'avait profondément ennuyé de part le conformisme de ses personnages, les gags tout sauf comiques, les références ne parlant qu'aux véritables otakus, le loli fan-service, le... Oula je m'emballe ! ce n'est pas une critique de Lucky Star après tout. Bon enfin prenez toutes ces critiques et dites vous qu'elles ne s'appliquent pas à Minami-ke :)

Avant de revenir sur ces points, un petit débrief technique. C'est assez inégal. Le premier épisode est nickel, puis le soin appliqué au dessin et à l'animation se dégrade. Il devait pas y avoir un budget colossal. Le design est tout de même sympa. J'ai été un peu choqué par les bouches des personnages au début, mais on s'y fait vite, et l'on est déçu de ne pas les retrouver dans Minamike-Okawari la 2e saison. La musique est complètement anecdotique, excepté l'OP qui est colle bien à la série et à la tête.

Donc pour en revenir au critiques du début : les 3 soeurs Minami sortent des stéréotypes tout d'abord grâce à leur différence d'age. Généralement le type sketch/tranche de vie se fait avec des protagonistes d'une même classe ou niveau d'étude. Là chacune des sœurs est dans un niveau d'étude différent. Du coup, si l'on ajoute aux 3 héroïnes, les personnages gravitant autour, on se retrouve avec un beau mélange de tranches d'âge... Bon OK ça ne révolutionne pas l'animation mais c'est tout de même appréciable.

Comme l'on pouvait s'y attendre, chacune des soeurs a un caractère particulier (ben oui sinon sinon on s'ennuierait) mais la encore on va pas se taper les sempiternelles : L'Introvertie, La Tsundere, La Riche, La Prestresse etc...

Chiaki la plus jeune, est apathique, intelligente, et un peu froide. Peu loquace, elle ne laisse pratiquement jamais passer une émotion sauf en présence de sa soeur ainée Haruka(-nee-sama), à laquelle elle voue une admiration sans borne. Bien que relativement mûre, elle reste la plus jeune la plus jeunes des 3 soeurs; parfois un peu crédule, elle se laisse berner par Kana la soeur cadette, qui prend un malin plaisir à la faire tourner en bourrique.

Kana incarne un personnage type Baka/Hyperactif, mais sais se montrer maline quand il s'agit de retourner le cerveau des autres. D'une personnalité plus compliqué qu'il n'y parait, elle est à l'instar de Chiaki, loin d'être unidimensionnelle. Probablement l'un des personnages les plus barré que j'ai jamais vu, Kana est ma sœur Minami préférée.

Enfin Haruka l'ainée, est le personnage qui incarne presque la perfection. Elle est la moins intéressante des sœurs, mais il en faut bien une pour s'occuper des autres.

Les personnages secondaires sont aussi très attachants; on a pas d'élément récurrant qui viens casser les pieds avec un vilain comique de répétition : tous les personnages secondaires alternes et se rencontrent au sein de l'appartement Minami et donne lieu à de nombreuses situations loufoques, et des combinaisons de personnages différentes à chaque fois. Il n'y a guère que l'oncle, dont je ne me rappelle plus le nom, qui ne sert vraiment à rien.

Donc pour conclure je dirais que parmi les séries du genre, Minami-ke sait tirer sont épingle du jeu, et offre une bonne dose de rigolade (à condition d'aimer le genre), et de bonne humeur. Dommage que les saisons suivantes, si elle ne sont pas foncièrement mauvaises, ne soient pas aussi réussies que celle-ci.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Dendscie, inscrit depuis le 28/07/2009.
AK8.1.13 - Page générée en 0.038 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.171087 ★