Critique de l'anime Natsu no Arashi! (TV 1)

» par orphée le
23 Octobre 2010
| Voir la fiche de l'anime

Quand le grand Shinbo (Bakemonogatari et Moon Phase) et son disciple Ôonuma (Ef) s'associent pour réaliser une adaptation du mangaka dessinateur de School Rumble, ça ne peut que donner quelque chose de très bon, et en effet, j'ai le bonheur de vous présenter sous les projecteurs Natsu no Arashi.

Le premier épisode est tout à fait à l'image de la série: totalement décalé. En réalité, cet épisode n'a rien à voir avec le reste de la série, mais il a pour but de présenter l'univers, le contexte, dans une absurdité des plus totales.

Mais concentrons nous sur la trame principale. L'histoire, bien que l'anime soit surtout humoristique, est vraiment prise au sérieux dans cette série. De plus, on nous présente les voyages temporels avec un angle bien particulier, et cette vision est très ingénieuse, malheureusement, je ne compte pas vous présenter cette thèse, ça irait à l'encontre de mes principes anti spoil.

Ceci dit, il y a tout autres intérêts à cette série.

Tout d'abord, les personnages. Un héros classique, 13 ans, avec toutes les questions et les traits caractéristiques d'un héros de manga de son âge, qui sert juste de fil conducteur, et occasionnellement d'élément de liaison inter temporelle à Arashi, une utopiste un tantinet provocateur et un peu naïve. Leur objectif est de remonter le temps pour sauver des gens, tout en ignorant les conséquences d'un changement dans le passé sur le présent.

Notons tout de même le personnage de Jun, qui est assez unique, mais vous donner la raison serait à nouveau aller à l'encontre de mes principes d'anti spoil.

De plus, la réalisation graphique reste digne d'un Shinbo x Shaft, c'est à dire un brin psyche, et vraiment très joli.

Le chara design fait penser à celui de school rumble, mais la surprise est moindre étant donné que l'anime est adapté d'une oeuvre du même mangaka. L'humour cependant est tout aussi absurde, mais moins basé sur les quiproquos. Et l'objectif principal de la série n'est pas non plus l'humour. Elle soulève en effet des débats sur les droits de changer la vie des gens, d'altérer le passé, et d'utiliser une personne à des fins personnelles, même si cette personne n'est pas prise pour un pigeon.

Le rythme de cette série reste très constant, on ne s'ennuie pas, et la saison se termine réellement, sans appel à la saison 2, existante, mais aussi indépendante. On n'a en effet pas l'impression que le scénario est coupé à la cisaille.

De plus, les scènes de flash back sont très travaillées, et on peut comparer les épisodes finaux à la série Moon Phase, pour ce qui est de l'ambiance. (assez sombre, oppressante, et pleine de tolérance).

Cette série est donc à voir, c'est un très bon divertissement plein d'ingéniosité, et également très amusant.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

orphée, inscrit depuis le 18/02/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.182751 ★