Tranche de vie campagnarde

» Critique de l'anime Non Non Biyori (TV 1) par Down le
12 Avril 2014

Non Non Biyori appartient à un espèce de sous-genre de la tranche de vie, qui ces dernières années a été exploité encore et encore. Le principe consiste à constituer un groupe de jeunes filles aux personnalités diverses, à planter un décor qui sera l'élément original de l'animé, et à suivre leur vie quotidienne, avec une dose plus ou moins importante d'absurde, d'humour, de poétique. Facile à faire, difficilement excellent mais rarement totalement mauvais, depuis la popularité de séries comme Lucky Star ou Hidamari Sketch, bref depuis 2007 où il y'en a eu des wagons, on en retrouve régulièrement.
On a vu la version randonnée, la version école d'art, la version procrastination, la version militaire, la version politique, la version photo, la version sous-entendus yuri… Sans dénier certaines bonnes surprises, on est loin de n'avoir que des chef-d'oeuvres - et je ne cite pas les pires -, donc autant dire que l'on attaque l'itération "à la campagne" avec une certaine circonspection.

Que l'on jette assez vite, en fait, puisqu'il s'agit d'une bonne surprise, aux qualités la plaçant légèrement au-dessus du lot.
On peut commencer par rassurer les sceptiques: pas d'humour lourd, pas de sexualisation des personnages, pas de moeblobisation insupportable. Ça sent bon la campagne, l'air pur, on entend le bruit des cigales, on profite des décors verdoyants, de la vie paisible: on est là pour passer un moment agréable.

Ainsi, Non Non Biyori possède les qualités habituelles d'un bon animé de tranche de vie. Le rythme y est calme, les enjeux réduits, les personnages attachants, la bonne humeur règne. Décrire de façon plus détaillée pourquoi exactement est-ce que une telle série est bien est un exercice assez difficile: j'en ai une vague idée, mais je serais bien en peine de l'exprimer clairement.

Intéressons-nous plutôt aux bonnes idées, parce qu'il y'en a.

Le premier ressort de cette série est le gap entre campagne et ville, qui est l'élément de comédie principal. A la fois l'émerveillement de notre Tokyoïte face à la campagne et le fantasme de la vie citadine des autres font l'objet de gags bien placés et très drôles. Cet environnement qui ne sert pas simplement d'excuse mais de vrai décor est en fait assez rafraichissant et propice à établir une ambiance. Le choix est donc intéressant. Toute personne ayant une vague idée de ce qu'est la vie dans un trou perdu saura s'y reconnaître.

L'autre grande qualité de l'animé est le choix intelligent de ses personnages. Placer l'action à la campagne permet d'avoir un groupe aux âges très hétérogènes, ce qui permet de couvrir nombre de thèmes.
L'aînée du groupe représente un certain aspect de l'adolescence. Elle cherche à impressionner ses amies, à être l'aînée sur laquelle on peut se reposer. Elle s'intéresse à la mode et commence doucement à s'interroger sur son futur, à songer à ses études et à la possibilité de partir la campagne vers la ville.
Sa soeur se situerai plutôt un peu avant. Elle est l'adolescente difficile, ne comprenant pas trop l'intérêt de ses études et entrant souvent en conflit avec ses parents.
Mais la star de la série, c'est Renge, la gosse dans sa première année d'école. Le personnage en lui-même est déjà génial, avec ses répliques et ses mimiques. Mais surtout c'est un enfant, un vrai, personnage pas si courant dans l'animation et ses lycéennes moe ou ses gosses insupportables. De l'enfance elle possède le mélange de naïveté mignonne et de sagacité qui la rend si appréciable. Son personnage donne lieu aux scènes les plus chaleureuses de l'animé autant que ses moments les plus drôles. Et certaines de ses aventures ne pourront que remémorer à tous leur enfance…
Finalement, c'est bien l'héroïne qui reste la moins marquante de toute, son adaptation à la vie campagnarde étant son trait caractéristique essentiel, ceci et une certaine adoration pour sa senpai qui n'est pas des plus intéressantes, malgré quelques gags sympathiques.
Ces traits que je décris ne sont pas frappants: ils s'inscrivent dans l'ambiance paisible. Mais ils contribuent à offrir à la série la possibilité de parler de quelque chose, de varier ses thèmes.

Voilà pourquoi Non Non Biyori se détache un peu de la tranche de vie basique à mon sens. Cette série n'atteint pas mon panthéon personnel du genre, mais c'est un moment très agréable que j'ai passé devant, et je serais là pour la deuxième saison.

7,5/10

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (0)
Originale (0)

7 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Down, inscrit depuis le 08/02/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.056 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.201637 ★