Critique de l'anime Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne—!

» par Deluxe Fan le
28 Mars 2011
| Voir la fiche de l'anime

Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! : titre long, idées courtes

La japanime est un milieu de plus en plus raffiné et mature, tout le monde s’accorde à le dire.

Des œuvres comme Kiss x Sis, Yosuga no Sora ou Aki Sora en sont la preuve.

Et maintenant, Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! le confirme.

Ou pas.

Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! est d’abord un doujin d'un certain Koîchi Kusano.

Ce manga, que j’ai lu, ne présente strictement aucun intérêt.

De plus il est très court et pas encore terminé.

Pourtant il fut adapté par le studio Zexcs.

Je ne comprends pas pourquoi.

Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! est un harem classique. Basique.

Un protagoniste con et pervers entouré par des pétasses qui veulent son pucelage à tout prix.

L’anime attire le regard pas son titre et son pitch, où l’on lit « Onii-chan »

Chouette ! Du brother complex ! C’est du jamais vu, me suis-je dit.

En vérité, cette histoire d’inceste est un attrape-nigaud.

Dès le premier épisode, on apprend que Shûsuke et Nao ne sont même pas liés par le sang.

C’est tout de suite moins marrant…

Par la suite, c’est à peine si c’est évoqué.

Tout ne devient que prétexte à des blagues de plus en plus dégueulasses.

Et de moins en moins drôles.

Toute tentative de scénario disparaît complètement passé six ou sept épisodes.

Parce que le manga lui-même ne va plus loin qu’une trentaine de chapitres.

La moitié de l’anime ne sert qu’à meubler.

Cet anime censé divertir devient en fait lourd, répétitif et prévisible.

C’est triste.

Les personnages sont une belle bande d’obsédés.

Nao fantasme sur son frère adoptif.

Iroha est une stalker qui adore espionner Shûsuke lorsqu’il se fait un petit plaisir solitaire.

Kôndo est une fujoshi qui force Shûsuke à aller acheter des yaoi.

Les copains de Shûsuke sont des branleurs au sens propre (ou plutôt sale) du terme.

Quant à Shûsuke lui-même, c’est l’idiot du village tout simplement.

L’anime est une suite ininterrompue de blagues salaces et de fan-sevice ecchi.

Les panty-shots sont judicieusement cachés par des petits pingouins et des espèces de chats qui dansent.

Des culottes cachées par des minous.

Vous voyez le niveau.

On pourrait croire à de la parodie, à du second degré.

En fait c’est extrêmement caricatural et d’une bêtise sans nom.

Si c’est une parodie, c’en est une très mauvaise.

Et je n’ai pas parlé de la réalisation.

Difficile de croire qu’Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! est sorti en 2011.

Ou alors c’est qu’il est a été réalisé avec un budget très faible.

Rien d’autre ne peut expliquer ce désastre.

Déjà, le chara-design est une insulte à tout ce qui est bon est beau dans ce monde.

La morphologie des personnages semble être inspirée de celle des Asgards dans Stargate.

Ou de E.T. Ou de Roswell.

C’est pas possible autrement.

On a aussi droit au plus moches Zettai Ryôiki de l’Histoire.

Pour les incultes, le Zettai Ryôiki « absolute area » est en gros l’espace de peau nue qui sépare le bas de la jupe et le haut des chaussettes ou des bas, chez les filles.

Dans Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!!, les bas sont tellement serrés que les cuisses ressortent.

Les jambes des personnages ressemblent à des jambons, ou à des pièces de boucherie.

De même, les culottes des filles semblent leur rentrer dans la raie du cul.

Vu le nombre de panty-shots, il y a de quoi pâlir devant son écran.

Je passe sur les décors, les couleurs qui là encore ne présentent aucun intérêt.

Sauf peut-être dans l’épisode 8.

Les personnages vont à Akihabara, Tōkyō, pour acheter des revues pornos.

Dans les décors, on peut voir des affiches avec les jaquettes de Kiss x Sis et Yosuga no Sora.

Un otaku pervers repère tout de suite ces choses-là.

On ne me la fait pas, à moi.

L’aspect sonore ne vaut guère mieux.

Le couple opening/ending est chanté par les seiyuu de l’anime.

Il n’est pas si désagréable.

Du moins tant que l’on ne cherche pas la signification des paroles.

Dans un des épisodes, la team de fansub qui me fournissait avait remplacé l’ending par « ♫ Bad Romance » de Lady Gaga.

J’avais bien aimé.

L’aspect visuel, c’est autre chose.

C’est la première fois que je vois des génériques plus moches que la série elle-même.

Ce ne sont pas des génériques, à ce niveau-là.

Ce sont des AMV créés par ma grand-mère avec Movie Maker (sous Windows 95).

Je ne vois pas d’autre explication.

Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! est l’exemple type de ce qu’il ne faut pas faire en japanime.

Un thème vu et revu, abordé de manière encore plus stupide et avec une réalisation encore plus indigente que tout ce qui en a été fait auparavant.

Plus qu’être un mauvais anime, Oniichan no Koto Nanka Zenzen Suki Janain Dakara ne!! est un anime inutile.

Un anime dont il n’y rien à retenir.

Il n’y a rien.

Les plus

- Vous ne verrez plus les autres animes comme avant

Les moins

- On aura rarement vu un anime aussi stupide

- Chara-design abject

- Réalisation sous le seuil de pauvreté

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (6)
Amusante (7)
Originale (5)

3 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.059 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174192 ★