Pourquoi choisir un mec bien quand on peut aimer un #%$£&§

» Critique de l'anime Wolf Girl and Black Prince par Kanade Kyoshiro le
03 Septembre 2019

Je n'ai pas du tout aimé cet animé.
(en voilà une intro subtile)

Je vais passer sur ce qui est caractéristique technique parce qu'on s'en fout un peu pour un anime comme celui là. Coté chara-design, réal, musique, lumière, c'est joli, ça ressemble à ce dont on peut s'attendre pour un animé lambda de 2014.

Le scénario est très banal, c'est une "romance" / slice of life étudiante comme il en existe des centaines et ça ne va pas chercher plus loin.

Non, le problème de cet animé ce sont ses personnages. Plus particulièrement la dichotomie entre ce qu'ils sont et comment ils essayent de nous les vendre. Posons déjà un tableau de base : Erika Shinohara est un peu mytho sur les bords, elle s'invente un petit ami pour se faire des copines, elle va jusqu'à prendre un mec au hasard en photo dans la rue pour avoir une photo à montrer. Sauf que manque de bol, le mec en question C'est Kyoya Sato, le "prince" du lycée qui fait fondre toutes les filles. Il accepte de faire semblant d'être son petit ami si elle accepte de devenir son "chien". Comprenez plutôt là, son passe temps. Parce que oui, le prince du lycée n'est qu'un masque et en réalité Kyoya est du genre froid et cynique (tadadaaaam).

Maintenant c'est quoi la dichotomie dont je parlais plus haut ?

Le souci c'est qu'on essaye de nous faire croire que Erika c'est la jeune fille pur, maladroite mais au fond vraiment gentille qui va réussir à faire fondre l'armure de glace du héros froid et distant. Et on essaye de nous poser Kyoya comme un genre de Tsundere (je sais pas si il existe un équivalent masculin à la tsundere ou si c'est le même mot), un inatteignable beau gosse froid, distant et cynique mais qui à surement de l'amour à offrir.

Petite parenthèse technique au cas ou : Tsundere (ツンデレ, Tsundere) est un terme japonais utilisé pour définir une personnalité qui est au premier abord distante, hautaine, voire pimbêche, et qui devient affectueuse et tendre par la suite.

Sauf que non, Kyoya n'est pas ce genre de personnage, il faut dire les choses comme elles sont. Kyoya est une personne détestable, c'est un manipulateur sans empathie, désagréable, cynique et surtout méchant. On voit dans une Tsundere un personnage qui ne veut pas reconnaître ses sentiments, par honte ou fierté, et qui va être maladroit et se cacher derrière une attitude distante ou légèrement agressive. Mais néanmoins ce personnage garde un coté mignon et attachant. Kyoya, lui, n'est ni mignon ni attachant. Vous me pardonnerez le langage cru, mais c'est juste un vrai connard.

Du coup, cet anime qui devait sans doute être une romance ou on sera content de voir les deux protagonistes finir par s'aimer, comme dans à peu près 99% des romances de lycée de la japanimation, se transforme en une expérience assez désagréable ou on voit une pauvre fille se faire maltraiter par un mec détestable et continuer quand même à retourner vers lui malgré tout. Et ça, moi, ça me dérange beaucoup parce que ça entretient le sale cliché que " les filles préfèrent les connards ". Ça entretient le sale cliché que si t'es un mec gentil, généreux, attentionné, prévenant, doux et sincère, ben t'aura pas le cœur de l'héroïne. Parce que pourquoi aimer un mec vraiment bien quand on peut aimer un connard narcissique ? Visiblement dans le monde de cet animé si t'es distant, désagréable, cynique et surtout, encore une fois, méchant, alors ça te donne un petit coté je sais pas quoi qui te rend irrésistible.

Et la fin de cet animé, sans la spoiler, me fait encore plus détester cet animé. Parce qu'elle donne vraiment une mauvaise image et un mauvais " exemple " aux ados et jeunes gens qui vont découvrir cet animé à l'age ou on commence à avoir nos premiers amours.

Le cliché du personnage un peu solitaire et ténébreux difficilement approchable, pourquoi pas, mais entre ça et un pervers narcissique il y a une différence.

Bref, je ne peux recommander un animé qui entretient la détestable illusion qui consiste à faire croire qu'il faut se comporter comme un parfait pourri pour être un "mec classe qui va choper le cœur de la fille"

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (3)
Amusante (2)
Originale (1)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.171402 ★