Publicité mensongère / 10

» Critique de l'anime Arifureta Shokugyô de Sekai Saikyô par Kanade Kyoshiro le
12 Mai 2020

Dernièrement mes critiques étaient assez courtes. Principalement parce que les animes que je critiquais étaient vides. Et j'peux pas développer sur du vide. Quand ya rien à dire, ben j'dis rien. Mais mon p'tit père, pour une fois, là, j'en ai de la matière à développer. Arifureta Shokugyô de Sekai Saikyô, que nous abrégerons donc Arifuretaà partir de tout de suite.

Bon en gros, ya un mec, c'est un ancien lycéen invoqué dans un monde avec sa classe. Lui il a pas de pouvoirs offensifs, il est plutôt du genre forgeron/alchimiste. Pendant un raid il se fait trahir du coup il se retrouve blessé, coincé tout en bas d'un donjon plein de monstres vénères. Pour survivre il finit par bouffer de la viande de monstre, il se rend compte que ça lui fait prendre des niveaux et apprendre les compétences du monstre en question. Du coup il s'en sert pour se forger un flingue de ouf et tuer d'autres monstres pour en manger + et choper + de niveaux et + de compétences. Par contre ça lui file des cheveux blancs, des yeux rouges (comme c'est original) et ça le fait passer de p'tit pleurnichard à badass de service.

Je résume, on est dans un isekai, et le héros qui était tout naze se retrouve, à la fin de l'épisode 1, ultra pété de stats de ouf et son projet c'est de s'échapper du donjon dans lequel il s'est retrouvé piégé

C'est un début intéressant parce qu'on part sur du super classique, je dirai même du super cliché sur certains points, mais on a de l'originalité dans d'autres. Typiquement, le héros d'isekai ultra pété aux cheveux blancs qui a un pouvoir qui parait nul de base mais qui en fait le rend trop skillé, ça en vrai c'est très cliché. Par contre, d'un autre coté on a des armes à feu, pas juste des épées et des arcs, pourquoi pas. Et aussi, au lieu d'avoir un héros dont le but et de descendre plus profond dans le donjn, on a un héros qui est déjà tout en bas et dont le but est de se barrer. Là ou habituellement on est sur des quêtes d'exploration, de recherche, la on est plutôt sur un escape game (au début tout du moins). Ça change, c'est pas mal en vrai, ça me plait. Mais c'est vraiment sur le papier parce que concrètement, quand on voit un héros traverser un donjon, qu'il cherche à sortir ou à entrer, dans les faits tu vois pas la différence. Il se déplace en tuant des monstres quoi.

La narration est plutôt en dent de scie. On en apprend au fur et à mesure, sous forme de flashback ou en adoptant le point de vu de différents personnages. D'un coté, ça change un peu de d'habitude, donc je salue l'effort, mais d'un autre ça fait qu'au début on suit un héros dont on ne connait presque rien. Du coup on gagne en efficacité et en coté frontal de l'action ce qu'on perd en investissement émotionnel. Certes on est tout de suite dans le vif du sujet, mais du coup, sans la phase d'introduction (qui sert à "introduire" le héros et l'univers, y avait un indice dans le mot) bah j'ai pas forcement peur pour le héros, et je suis pas forcément impressionné quand il fait un truc de fou. Parce que vu que je connais pas les règles du monde que je regarde, je sais pas si ce qu'il est en train de faire c'est une idée de génie, si il est en train de glitcher le monde, ou si il fait quelque chose de parfaitement courant et commun.
Je vais vous donner un exemple, imaginez vous avez un film qui commence, et au bout de 5 minutes vous avez un personnage qui se met à balancer des boules de feu. Ok c'est cool une boule de feu, mais est ce que c'est puissant ? est ce que c'est bizarre ? Est ce que c'est fantastique ou est ce que dans ce monde la tout le monde lance des boules de feu ? Et si tout le monde fais de la magie est ce que la boule de feu c'est un sort de ouf ou un petit sort de merde ?
C'est à ça que sert l'introduction, à répondre à ces questions avant que nous, spectateur, ayons à nous les poser. Et c'est le reproche que je fais un peu à Arifureta. Me balancer direct dans le grand bain sans rien m'expliquer sur rien. C'est me faire me poser des questions que je devrais pas me poser. Et ça gâche aussi un peu l'epicness des premières scènes. C'est pas dramatique, soyons bien clair la dessus, mais c'est dommage.
Autre exemple, typiquement, le fait que le personnage ai été invoqué dans ce monde là, on ne l'apprend pas dans le 1er épisode. Bon, je le savais parce que j'avais lu le synopsis, mais si tu ne l'as pas lu et ben tu vas passer plus d'un épisode à suivre le héros sans même savoir qu'il n'est pas natif de ce monde.
Ou alors, le personnage qui à l'air super badass et super débrouillard. Il ne l'est que depuis qu'il a mangé du monstre ou il l'était déjà avant ? Ça manque ce genre d'info en début de visionnage.
Et si on parle pas du héros, si on parle des autres, c'est un peu pareil. On a aucune info, on les connait pas, on s'en fout un peu du coup de ce qui leur arrive.

Passé ces détails scénaristiques, abordons le point graphique. En vrai, pour du 2019 on pourrait s'attendre à mieux. Beaucoup de textures sont trop lisses, beaucoup manquent de détails. Et question incrustation 3D ça pique un peu les yeux. La je trouve que ça abuse un peu. En 2019 on sait faire des incrustations CGI sur du dessin. La, certains monstres font vraiment tache sur l’écran. Genre ya une grosse bestiole dans l'épisode 4... Mais qu'est ce que c'est moche mon dieu. Quel désastre visuel cette 3D de sheitan.
Et certains plans décors, genre quand on voit le château d'au dessus avec les rempares et la ville, désolé mais c'est vraiment super laid. L'animation est rigide. Les détails physiques sur la morphologie des personnages laissent franchement à désirer.
Les gens, sérieux, votre anime il est pas beau. Suffit pas de pousser la satu et le contraste des couleurs à fond pour que ça ait de la gueule.
Pourtant quand j'regarde qui c'est qui a bossé dessus ? WHITE FOX ? Les mecs vous avez fait Akame ga kill, jormungand, goblin slayer et Katanagatari putain, Katanagatari. Me dites pas que vous savez pas faire.
Et on voit qu'il y a qui d'autre dessus ? Asread, qui ont fait, pour n'en prendre qu'un seul, Mirai Nikki. Qui était déjà + beau en 2011.
Alors je sais pas. Peut être vous avez pas eu le temps, peut être vous avez pas eu le budget, j'sais pas. Mais c'est du travail de baltringue.

Par contre, ça se rattrape au niveau sonore. J'ai apprécié la musique. D'une qualité tout à fait convenable. Et puis j'adore le jazz, et dans cet anime, ya du jazz, et c'est cool. C'est pas toujours super dans le sujet, mais c'est cool puisque c'est du jazz (bon si on veut chipoter c'est plutôt un genre de smooth fusion funky un peu jazz sur les bords mais on va pas trop gratter non plus).
Un plutôt bon travail des seiyuus. Notament Fukamachi Toshinari, que je ne connaissais pas, qui double notre héros et qui le rend très convainquant. Par contre, niveau bruitage, c'est kitshouille parfois, mais ça s'pardonne.

Tiens. Détail à la con. Vous savez ce que ça veut dire "Atavique" ?
Alors l'atavisme c'est : du latin atavi (ancêtres ; quadrisaïeuls, aïeux éloignés), en biologie évolutive du développement réfère à la réapparition d'un caractère ancestral chez un individu qui normalement ne devrait pas le posséder. Ce trait peut soit avoir été perdu, soit avoir été transformé au cours de l'évolution. Dans les deux cas, la caractéristique n'est présente ni chez les parents, ni chez un ancêtre proche - contrairement à la structure vestigiale. De plus, pour être considérée comme atavique, la caractéristique doit persister au cours de la vie adulte, être présente seulement chez un seul ou très peu d'individus à l'intérieur d'une population et ressembler de très près à la caractéristique que tous les membres de la population ancestrale possédaient.
Voilà. Non parce que ya un personnage qui se présente comme étant un "Vampire atavique" et démerde toi avec ça. Du coup comme je savais pas c'que ça voulait dire, et que l'anime s'est dit que c'était pas la peine de m'expliquer, j'me suis dis que j'allais partager l'info, à tous les cons comme moi qui ne savent pas naturellement ce que c'est qu'un "vampire atavique" parce qu'évidement, dans l'anime, c'est pas expliqué, ce serait trop facile.

En parlant de vampire, on pourrait aussi parler du lolicon. Je sais que tout le monde n'est pas d'accord avec ça, que c'est culturel, qu'en tant qu'occidental j'peux pas comprendre et bla bla bla. Mais bon quand tu pécho une petite fille, qu'elle ai 10 ans, 20 ans ou 300 ans, ça change rien qu'à l'image c'est une petite fille. Alors désolé si je suis pas assez "ouvert" avec cet avis très tranché. Mais moi ça m'dérange toujours un peu. J'trouve ça malsain et pas toujours justifié. Dans Dance in vampire bund, pour moi c'était pertinent. Ici, j'trouve ça très gratuit pour pas grand chose. D’ailleurs, je balance ça la au passage, mais la pseudo romance qu'on nous vend, on y croit pas du tout. Mais tellement pas. Tu rajoutes à ça l'humour gaga ecchis mais qu'est ce que c'est que ça sérieusement ? J'suis pas contre le ecchis moi, au contraire j'adore ça d'habitude, mais la c'est hors sujet. Complètement hors de propos dans une oeuvre "sombre" comme celle la.

D’ailleurs, sombre, l'est elle vraiment ? Au début, oui, on y voit vraiment quelque chose de sombre, de dur. On se dit qu'on est un peu comme dans un genre de shingeki no kyojin, on est pas la pour rigoler. Puis progressivement, je sais pas, tout deviens "moins grave". On passe dans une comédie ecchis avec des hommes lapins... Qui s'en fout en vrai ? Ça commençait bien pourtant, ok sur la technique ça craind, mais sur l'ambiance et l'histoire ça commençait bien. J'ai été hypé moi, j'dis pas ça en plaisantant. Parce que vu les défauts technique vous vous doutez bien que si il n'y avait pas eu au moins un truc pour me dire de rester, j'me serais pas infligé 13 épisodes de 3D moches. Mais passé les 3/4 premiers épisode,je sais pas trop, ya un pet dans la matrice. La couille dans le potage. Un grain de je sais pas quoi qui est venu tout gâcher. Comme un caillou dans l'uretère.

C'est ça... Cet anime c'est un calcul rénal.

De l'humour beauf et potache, un sidekick insupportable à l'excès. la disparition totale de tout ce qui faisait l'intérêt des premiers épisodes. L'impression que tout va beaucoup trop vite, sans jamais laisser le temps d'intégrer ce que tu vois. Je suis pantois et abasourdis devant tant de ratage et de mauvaises décisions. C'est de l'art. Une performance de haute volée.

Bon, dans la deuxième moitié l'anime ré-essai d'aborder des thèmes un peu plus sérieux, tel que le racisme, la hiérarchie sociale, un peu de politique mais c'est vraiment très survolé. Ça prend jamais le temps de rentrer en profondeur et ça préfère graviter autour de l'humour de bas étage. Hajime (ah ouai, le héros s'appelle hajime au fait) passe de survivant vénère à faux badass pédant. D'anti héros stylé à tête de con que t'as pas envie de suivre.

Pourtant mélanger les thèmes sérieux avec de l'humour est loin d'être impossible. Akame Ga Kill s'était parfaitement bien prêté à cet exercice. Ce qui est encore plus incompréhensible parce qu'Akame Ga kill c'est aussi WHITE FOX alors ou est ce que ça a merdé ? Les gars vous saviez faire ya 6 ans, vous avez oublié comment on fait ?

Bon, je suis tatillon, j'suis taquin et surement un peu de mauvaise foi aussi, mais c'est parce que j'suis vraiment déçu. Les défauts techniques, ok c'est chiant, mais j'peux entendre qu'il n'y avait pas de budget pour tel projet, et c'est pas très grave si l'anime est pas aussi beau que d'autre, si il est en dessous de la moyenne visuellement. Si le scénario est bon, si ce que ça me raconte est bien, j'peux faire un effort. Et ça commençait bien. Pas parfaitement, mais bien quand même. Il y avait une ambiance, une idée, une lourdeur un peu clostrophobique, une gravité des événements. Mais tout s'est cassé la gueule de manière phénoménale à mi chemin.

Je fais acte d'une déception (presque) sans précédent. Je suis outré par ce niveau de fausses promesses. Par ce degré de publicité mensongère indécent.
Alors cherchons ensemble la réponse à cette question en guise de conclusion : Pourquoi regarder cet anime ?

- Pour son scénario mal foutu ultra rushé ?
- Nop.
- Pour ses combats sans saveurs et sa CGI niveau dreamcast ?
- Non plus non.
- Pour sa musique ?
- En vrai si tu aimes le jazz, ya youtube, tu cherches Marcus Miller, Miles Davis, ou même juste "jazz" et ça fait le café (enfin non, ça fait pas littéralement le café, c'est une barre de recherche youtube, ça n'a pas de bras mais bref tu m'as compris). J'ai insisté dessus parce que j'aime ça mais dans l'anime du Jazz y en a un peu de temps en temps, c'est pas du tout les thèmes principaux.
- Pour son humour alors ?
- À parce que c'était drôle ?
- Ben je sais pas, pour ses graphismes ?
- HAHAHAHAHAHA ! Hahaha ! Elle est bien bonne.
- Pour la scène de masturbation anale de dragon ?
- Mais WTF ? T'es sérieux ?
- J'ai vu des choses... Je ne peux plus regarder un dragon dans les yeux maintenant...
- Mon pauvre ami, viens faire câlin.
- Merci... Mais du coup pour l'anime ?
- Je peux te poser 2 questions ?
- Vas y.
- Est ce que la question ce serait pas plutôt : Pourquoi diable faudrait il regarder cet anime alors que c'est visiblement d'la daube ?
- Ah... pertinent.
- Je trouve aussi.
- Du coup on fait quoi ? On va faire un crumble ?
- Cela me semble être une idée parfaitement adapté et une manière beaucoup plus constructive d'occuper notre temps.

Bref. Vous l'avez compris. Ne regardez pas Arifureta, faites des crumbles. Même si j'avoue que le coup du hentai sur dragon j'l'avais pas vu arriver. Cet anime est une mauvaise blague. Les 3 premiers épisodes sont clairement mensongers sur ce qu'est réellement la suite de l'oeuvre. C'est risible, beauf, pas drôle et décevant. J'peux pas conseiller ça. Et je préfère même pas parler de la fin parce que sinon je vais dire des gros mots.
Si ma note n'est pas plus basse c'est vraiment, uniquement, parce que j'ai déjà vu bien pire et que je réserve les 3 ou - aux gros navets moisis. Et Arifureta, j'avoue qu'il peut éventuellement être vaguement divertissement si tu places ton curseur d'exigence au minimum. Et en vrai, si ses premiers épisodes avaient directement été dans la veine de l'anime et ne m'avaient pas fait croire à autre chose, j'lui aurais sans doute donner 5, peut être même un 6 pourquoi pas. Parce qu'il n'y aurait pas eu toute cette phase de déception. Si l'anime avait dès le début assumé d'être un Nanar beauf, j'me serais dis "ok, je regarde une comédie une peu naze et cul cul" et pourquoi pas. Mais je n'ai fais qu'être déçu tout du long parce que je comprenais pas pourquoi je retrouvais pas ce qui faisait la fibre des premiers épisodes. J'ai été frustré et déçus et ça a ruiné mon visionnage. Ajouté à ça les grosses lacunes techniques, c'est carton rouge pour moi.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (9)
Amusante (2)
Originale (0)

3 membres partagent cet avis
2 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.048 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.188038 ★