Un animé lourd, potache et décomplexé

» Critique de l'anime Prison School par Keil le
05 Mars 2017

Voila le genre d'animé qui me font dire "J'aime le Japon". Pourquoi ? Parce que ce sont les seuls à pouvoir aller si loin dans le n'importe quoi, brisant toute les barrières de la décence et du bon gout, mais assumant pleinement la débilité d'un sujet sans aucun tabou et aucune retenue.

Passons vite sur l'histoire qui avouons le, n'est que le prétexte pour placer nos acolytes dans des situations toujours plus disgracieuses et d'enchainer les gags lourdingues et avouons-le, tout le temps en dessous de la ceinture.
Cinq garçons intègrent une école entièrement constituée de fille. Malheureusement (ou heureusement pour l'histoire), les 5 garçons semblent tous déviants et décident un soir d'aller mater dans les douches des filles. Bien sur, ils vont se faire prendre et se retrouver dans la prison de l'école entretenue par 3 membres du BDE qui ont la particularité d'être sadiques et de vouer une haine sans commune mesure pour le sexe opposé. On va donc assister au quotidien de ces prisonniers en compagnie de leurs tortionnaires.

Voilà, maintenant que le pitch est posé, vous mettez du non conventionnel, du mauvais gout, du ecchi, des gags, des situations débiles, scabreuses et décomplexées, un humour pipi/caca gore/trash et le tout sans filtre. Et vous avez Prison School.
Attention, je ne suis pas fan de Ecchi. Et généralement le ecchi pour du ecchi sans plus value pour l'histoire (en supposant que cela puisse un jour avoir une plus value pour une histoire), m'irrite au plus haut point. En effet mater tranquillement un animé et devoir regarder en urgence par dessus mon épaule pour être sur que cette culotte ou ce nibard qui n'avait à première vue, rien a faire ici et qui est apparue mystérieusement sur mon écran n'a été vu par nulle autre personne que moi. Et bien ça me saoule.
Mais là, du Ecchi mal placé, vous allez en voir et vous savez quoi ? Ce sera la cadet de vos soucis, tellement les scènes tendancieuses/débiles/déviantes, tout cela dans un soucis d'humour lourd, assumé et décomplexé sont nombreuses. Si vous accrochez, vous allez vous marrez, si vous n'accrochez pas, vous serez vite outré.
Les scènes s'enchainent dans un déluge d'humour lourdingue toujours placé en bas de la ceinture.
J'ai aimé cet animé car il a su me faire marrer, grimacer (et oui certaines scène m'ont décoché un rictus de dégout amusé), m'interloquer et me faire dire : "Purée, il n'y a vraiment que dans un animé que je pourrais voir ça". Mais avouons le, je ne pourrais décemment pas le proposer à tout le monde.
Prison School est un plaisir honteux sur lequel on jetterais des excréments si on le regardais en couple en s'offusquant devant la bêtise patotche de ce gloubi-boulga de n'importe quoi, mais devant lequel on poufferait à gorge déployée en le matant tranquillement seul ou entre amis.

Pour les rires, pour le plaisir que j'ai eu en le regardant et surtout pour l'impression que j'ai eu en matant cet animé de tomber sur un AVNI (Animé Vraiment Non Identifiable). Mes zygomatiques et mon regard de passionné d'animé blasé par la qualité des productions actuelles, lui mettent un 9 bien assumé.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (2)
Originale (0)

9 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Keil, inscrit depuis le 09/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.044 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.126146 ★