Critique de l'anime Un-Go

» par Deluxe Fan le
08 Mars 2012
| Voir la fiche de l'anime

Un-Go : Détective Mindfuck

Les animes de la case NoitaminA sont de passionnants sujets d’expérience pour étudier ce que l'on appelle en japanime les "erreurs de production". Histoires incomplètes, séries trop courtes, mal finies, inadaptées à leur format, on en a vu des vertes et des pas mûres. Parmi tous ces déchets de la japanime, Un-Go tient une place de choix : il réunit toutes les erreurs de production précités.

Adapté des écrits d'un romancier japonais d'après-guerre, on aurait pu attendre d'Un-Go cette finesse d'écriture et cette intelligence qui caractérise les animes littéraires (du genre de Kino no Tabi, par exemple). Au lieu de cela, on aura un mélange indescriptible de science-fiction, de cyberpunk, de fantastique, le tout enrobé dans une narration se voulant proche des séries policières. C'est d'ailleurs ce dernier point qui m'a attiré vers Un-Go. Mais vu ce que Bones nous avait fourni avec Gosick, vendu comme un anime de détective mais qui s'est surtout avéré être un formidable remède contre l'insomnie, j'aurais dû voir le truc venir...

Et le truc, c'est que Un-Go est le genre de série où les bonnes idées, nombreuses, sont tellement mal agencées que l'on n'y comprend tout simplement rien. Le cadre post-guerre est inexploité et inexpliqué, les éléments fantastiques s'insèrent de manière complètement arbitraire (Inga, c'est quoi ? Bettenou, c'est quoi ?), les relations entre les personnages sont établies dès le départ et sans que le spectateur n'en aie eu connaissance...

Mais les erreurs de production viennent encore après ! Vous avez déjà vu une série où le générique présente des personnages qui n'apparaissent PAS dans l'anime ? Vous avez déjà vu une série où ce n'est qu'à la toute fin du dernier épisode que le héros commence à raconter son passé, que l'on ne connaîtra d'ailleurs pas puisque l'épisode se termine avant (trololol) ? Sérieusement qui est le clown qui a été chargé du planning de cette série ?

Les plus au courants me rétorqueront qu'un moyen-métrage de quarante-cinq minutes est sorti au Japon, intitulé Un-Go épisode 0. Vous imaginez le truc : on vous sert une série de onze épisode incompréhensibles, puis on vous dit que les explications se trouvent dans un film à part sorti après. Moi j'appelle ça du foutage du gueule.

Et la série ne peut même pas s'excuser avec son emballage. Certes la partie sonore est très réussie, les génériques sont excellents et la BGM est originale. Par contre niveau graphismes, c'est très inégal. Les décors sont originaux, mais le chara-design est douteux et l'animation minimale.

Un-Go aligne les idées intéressantes, mais c'est trop mal réalisé pour pouvoir convaincre. Plus qu'une série anecdotique, on est véritablement en face d'une série gâchée que vous gagneriez à éviter.

Les plus

- Cadre original et prometteur

- Personnages bizarres mais charismatiques

- Pas mal d'idées

- Musiques très sympathiques

Les moins

- Cadre inexploité et incohérent

- Personnages pas présentés

- Trop d'idées qui se mélangent mal

- Graphismes tout juste corrects

- Sentiment de bâclage général

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (4)
Amusante (2)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.044 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.169636 ★