Vinland Saga - Le vrai guerrier n'a pas besoin d'épée.

» Critique de l'anime Vinland Saga par GTZ le
04 Janvier 2020
Vinland Saga - Screenshot #1

Milet - Drown.

En voilà un titre bien racoleur. Mais cela mérite, et pis je suis le premier à taper la critique dessus autant me faire plaisir.

Vinland Saga...

Ce manga je l'ai connu il y a à peu près neuf ans, un peu en même temps que mon arrivé sur AK. Tombé dessus, je ne sais pu trop comment, je l'ai englouti, et profondément je fus marqué, à vif, à l'épée.

Presque dix ans plus tard son adaptation vient envahir nos écrans.

Là, en général on craint le pire. Le passé nous l'a souvent prouvé que les Idoles étaient salopées, piétinées, violées, sans vergogne. A la Viking.

Rarement, le fan est satisfait. Rarement on lui donne ce qu'il veut vraiment voir. Mais qu'est-ce qu'il veut vraiment le fan ? Est-ce simplement voir le manga en son et en couleurs ? Non, la précédente adaptation de Berserk montre que cela ne suffit pas.
Non, le fan y veut un truc simple mais difficile à atteindre. Il veut ressentir à nouveau cette foule d'émotions qui l'a habité quand, pour la première fois dans ses mains, il a ouvert le manga. Il veut revivre sa passion, son plaisir, mais sous une autre forme. Il est même gourmand le fan, il veut plus, il veut la vivre en mieux, en plus grand, plus fort, vu que c'est en son et en couleurs.

Vinland Saga - Screenshot #2C'est là que débarque WIT Studio, qui n'a plus rien à prouver sur son savoir-faire, supporté par le Studio IG et Amazon derrière pour allonger les deux trois billets manquants.

Et venant des terres du nord.

Les Drakkars débarquent, la mer est déchaînée, les épées sont sorties, le ciel gronde, la terre tremble, la série démarre.

Et là c'est la claque. Comme si je n'avais jamais lu le support papier, je me reprends à redécouvrir une histoire que je connais déjà. Oublieux du passé, je revis cette aventure.
Et quelle aventure, quelle Histoire. Car rien de mieux que la réalité pour raconter les plus grandes épopées, les récits les plus passionnés.

C'est une Saga. Son introduction.

Vous racontez plus en détail de quoi ça parle serait vous insulter. Vous privez du plaisir de la découvrir, de la savourer. Ne lisez même pas le synopsis, foncez.

Mais comme je me dois de totalement vous convaincre, je vais un peu insister. Soyons bref.

C'est lourd, musicalement ça claque, générique comme ending, tu sais directe tu regardes pas de la merde. Le deuxième ending est un coup de maître par sa pertinence et la façon dont il vient conclure chaque épisode. Posant un peu plus chaque pierre de cette histoire, pierre d'un discours que je vous ai déjà dévoilé.
Graphiquement ça défonce. Au début ils ont tous lâché pour nous épater. Rythme, mouvements, on sait qu'on est dans la cours des grands. Techniquement cela redescend sur la deuxième partie, mais il est déjà trop tard. On est déjà capturé, attaché, vendu sur la place du marché. Contraint et fasciné, entraîné à visionner cette Saga jusqu'à sa toute fin.

Que de moments, et quelle montée en pression, quelle finale, de ceux qu'on oubliera jamais.

Que de souvenirs rappelés, cette émotion forte que j'avais ressenti, revenant comme jamais, comme si je l'avais toujours imaginé ainsi.

C'est cela une grande adaptation. C'est quand elle écrase l'image que l'on a pu se donner pour s'imposer comme la seule existante.

Le vrai guerrier n'a pas besoin d'épée.

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (12)
Amusante (0)
Originale (0)

8 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.176450 ★