Acca

Acca

Voilà près de 100 ans que le royaume de Dowa, divisé en 13 Etats aux coutumes très spécifiques est dirigé par un monarque. ACCA est l'entité administrative chargé de maintenir la paix au sein de ces différents États. Par le biais d'agences placées au sein de ces Etats, elle surveille et protège Dowa de simples dangers jusqu'aux éventuels coups d'état pouvant l'affecter.
Jean Otus, second au bureau d'inspection d'ACCA a pour travail de veiller à ce qu'aucun litige, défaillance ou tentative de corruption ne frappe les différentes branches de l'organisation. Connu pour sa nonchalance ainsi que pour sa manie à fumer (luxueux privilège), il est regardé amèrement par de nombreuses personnes.

Synopsis soumis par Zalitz

Hiro Shimono (Jean Otus), Aoi Yūki (Lotta), Atsuko Tanaka (Mauve), Aya Suzaki (Eider), Hikaru Midorikawa (Pastis), Hiroki Gotou (Pochado), Hiroki Yasumoto (Pine), Junichi Suwabe (Glossular), Kenjiro Tsuda (Nino)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Acca
  • Editeur: Wakanim (Simulcast - VOD)

Critiques des membres

#Par GTZ le 28-07-2017

8
ACCA - Le bon pain fait les bons copains.

Ohé Ohé ! Rassemblez vous ! Rassemblez vous ! Ceci est une bonne série, ceci est une bonne anime. Oui, oui m'sieur dame, ceci est une anime de qualité, une vraie. J'assure, remboursé si mécontent, bon non, mais bon, m'sieur dame, faut bien que votre serviteur survive, ayez confiance. Tout est dit plus bas. Je ne fais que compléter, assurer le passant qu'y croit pas. Ici on est face à de la vraie qualité. Je m'explique. Le récit en lui même est intéressant, parallèle de l'Europe, j'irais même plus loin parallèle de l'ONU, ceci est mon interprétation, chaque district visité représentant un pays, un état, une idée. Je pourrais en cité quelques uns mais je vous en [...] Lire la critique

#Par Sirius le 14-04-2017

7
ACCA - une bonne petite clope offerte par Natsume Ono

Je n’aurai certainement jamais commencé la série sans avoir lu par hasard que Natsume Ono était l’auteur du manga original. Et, chose rare, le manga est intégralement adapté : pas de fin ouverte ni tronquée à l'horizon. J’ai dans ma bibliothèque Ristorante Paradiso et les trois volumes de Gente. J’ai également lu un one-shot assez lourd mais inédit chez nous, Not Simple. J’ai également vu l’adaptation de Saraiya Goyou il y a quelques années. J’accroche beaucoup au style et au ton très raffinés de cette mangaka. Son trait unique donne à ses personnages un caractère austère et mystérieux. C’est donc ce nom qui m’a incité à voir ACCA 13-Ku Kansatsu-Ka, et même à persévérer car les premiers [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.036 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.126146 ★