Blue Gender

Blue Gender

Une maladie émerge de façon mondiale dans un futur proche. Les autorités sanitaires décident de mettre en cryogénie (?) les personnes infectées n'ayant pas encore déclarées la maladie. Le jeune Yuji Kaido est un de ces malades qui va devenir un sleeper. Il s'endort confiant dans la médecine. Son réveil sera brutal et traumatisant encadré par une bande militariste dans un univers cauchemardesque.

Synopsis soumis par beragon

Houko Kuwashima (Marlene Angel), Kenji Nojima (Yuji Kaidou), Banjou Ginga (Dice Quaid), Chinami Nishimura (Elena), Hiroyuki Satou (Tony Frost), Miwa Yasuda (Alicia Whistle), Yukitoshi Hori (Robert Bradley)

  • Blue Gender - Screenshot #1
  • Blue Gender - Screenshot #2
  • Blue Gender - Screenshot #3
  • Blue Gender - Screenshot #4
  • Blue Gender - Screenshot #5
  • Blue Gender - Screenshot #6
  • Blue Gender - Screenshot #7
  • Blue Gender - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par azorni le 05-02-2010

5

Blue gender est un anime qui m'a déçu car certains aspects du scénario qui paraissaient prometteurs dans les premiers épisodes, ne sont en fait pas réellement exploités. Il s'agit d'une série de type science fiction post-apocalyptique : des monstres ont pris possession de la surface de la terre et seule une poignée de survivants parviennent tant bien que mal à survivre dans ce monde ravagé. Le premier bon point qu'on peut attribuer à cette série c'est qu'elle restitue bien l'ambiance glauque et effrayante de ce monde de désolation, du moins dans les premiers épisodes. Le héros, quant à lui, est un jeune homme cryogénéïsé avant la survenue des monstres, et qui se réveille sur cette [...] Lire la critique

#Par beber le 28-12-2008

6

Voilà une série bourrine comme on les aime (parfois) Histoire de se faire un grand lavage de scénario à coup de grosses bébêtes –très moches par ailleurs, on y reviendra plus tard – qui explosent en flot d’hémoglobine et de tripailles, rien ne vaut une série comme Blue Gender. On pourrait d’ailleurs faire le parallèle avec un Starship Trooper, les deux productions ayant par maints cotés des similitudes troublantes. Ainsi, le scénario cataclysmique à base de bestioles mutantes qui luttent contre les hommes, n’est pas sans rappeler le film américain dans son scénario et sa démesure, ainsi que pour le coté « second degré » de cet animé. Résumons donc : Yuji Kaido est « sleeper ». A [...] Lire la critique

#Par beragon le 22-05-2008

4

Oui, j'avoue j'ai dépoussiéré ma DVDthéque dernièrement (c'est le printemps après tout). Poètes, âmes romantiques, esthètes, passez votre chemin pour plusieurs raisons. Blue Gender, c'est pour les mâles, ceux qui aiment la tripaille et l'épandage de décalitre d'hémoglobine (en plus de ceux qui aiment torturer les mouches). L'animation et la réalisations sont en dents de scie, c'était honorable au début, mais la production fut très clairement fauchée sur la fin tant c'est en dessous du minimum syndical avec une abondance sidérante de plans fixes. A cela vient [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.034 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.140393 ★