Blue Submarine No.6

Blue Submarine No.6

Le savant fou Zorndyke a provoqué une montée des eaux qui a décimé l’humanité. Les quelques survivants doivent faire face aux assauts répétés des créatures aquatiques génétiquement modifiées de Zorndyke. Le seul moyen qu’ont les humains de se défendre : une flotte de sous marins parmi laquelle on trouve le Blue submarine n°6.
La bataille finale qui décidera de l’avenir de l’humanité s’engage...

Synopsis soumis par PanzerFaust

Hozumi Gôda (Tetsu Hayami), Yukana (Mayumi Kino), Miki Nagasawa (Mutio), Shoutarou Morikubo (Verg), Takeshi Wakamatsu (Jung Zorndyke), Unshou Ishizuka (Sidra Dedson), Akiko Yajima (Fille de la bête), Akimitsu Takase (Opérateur), Ayaka Saito (Mei Ling Huang), Gara Takashima (N'dull Gilford), Hirotaka Suzuoki (Yuri Maiakofski)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Blue Submarine No.6
  • Editeur: Dybex

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #1
  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #2
  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #3
  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #4
  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #5
  • Blue Submarine No.6 - Screenshot #6

Critiques des membres

#Par Afloplouf le 14-05-2008

7

Petit rappel avant d'entamer la critique de cette page d'histoire pour Gonzo. Jusqu'alors, le jeune studio Gonzo était sous-traitant pour d'autres ou réalisait des vidéos de jeux vidéos. Mais en 1997, il décide de faire ses premiers pas dans la grande cour de la japanime. Ils ne choisissent pas une œuvre connue, et encore moins consensuelle, mais un manga qui est autant un pamphlet écologiste que tolérant : Ao no Roku Go. Il frapperont les esprits par l'utilisation de CGI (le studio est alors pionner à cette échelle) et des choix artistiques quitte à ne pas plaire au grand public (déjà). Il est certain qu'au regard des productions actuelles la technique est encore imprécise, notamment pour [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.03 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★