Goblin Slayer

Goblin Slayer

Pour la plupart des aventuriers, le gobelin est le type de monstre le plus faible qui existe, à peine bon à entraîner les nouvelles recrues. Nombreux sont donc ceux qui, une fois passés leurs premiers niveaux, se tournent vers la traque de créatures plus puissantes et prestigieuses.
Pourtant il se trouve une exception : un combattant qui, malgré son rang et son niveau, se concentre exclusivement sur les missions impliquant ces petits monstres, ignorant le mépris et les moqueries de ses confrères. Passé maître dans l'art de les chasser, chacune des pièces de son équipement est dédiée à leur annihilation : un gobelin qui croise sa route est un gobelin mort. On le surnomme le "Goblin Slayer".
Mais quelles motivations peuvent se cacher derrière ce masque ? Quelle gloire et quelle récompense peut-on espérer obtenir à massacrer d'aussi pathétiques adversaires ?

Synopsis soumis par Nakei1024

Yui Ogura (Priestess), Yuichiro Umehara (Goblin Slayer), Maaya Uchida (Guild Girl), Nao Tōyama (High Elf Archer), Tomokazu Sugita (Lizard Priest), Yōko Hikasa (Witch), Yoshitsugu Matsuoka (Spearman), Yūichi Nakamura (Dwarf Shaman), Yuka Iguchi (Cow Girl)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Goblin Slayer
  • Editeur: Wakanim (VOD - Simulcast)

Critiques des membres

#Par Anon le 05-01-2019

7
Goblin Slayer - Gobs, moches et méchants

Goblin Slayer est l’adaptation du light novel éponyme. Attendez un peu avant de vous mettre à grincer des dents. Le light novel est un peu le pile ou face absolu : au milieu d’une mer de médiocrité, il faut savoir trouver les pépites qui redorent le blason du genre. On est pas forcément aidés, il faut bien l’avouer, par les adaptations animées qui manquent souvent de goût en la matière, mais passons. Quid de Goblin Slayer ? Oeuvre de fantasy (relativement) sombre, l’anime a surtout été connu pour sa mauvaise pub grâce aux exploits de Crunchyroll qui a réussi à se planter non pas une mais deux fois dans sa diffusion, une histoire de ratings et de montage foireux. Ce second hic n’a [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.085 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.159359 ★