Grand Blue

Grand Blue

C'est l'histoire de la déchéance d'un homme... D'un étudiant qui, suite à un malheureux concours de circonstances, finira par se vautrer dans l'alcoolisme, la perversion et la beauferie la plus crasse.
De souvenirs d'enfance foulés au pied et d'un amour impossible.
De trahisons, complots et coups tordus pour tenter de s'élever au-dessus de la masse...
C'est la découverte d'un univers encore méconnu, aspirant au calme et à la paix, mais perturbé par une bande de soudards fortement alcoolisés...
C'est l'histoire d'un petit club de plongée sans histoire, mais aux mœurs et rituels quelque peu extrêmes...

Synopsis soumis par Nakei1024

Yūma Uchida (Iori Kitahara), Chika Anzai (Chisa Kotegawa), Hiroki Yasumoto (Shinji Tokita), Kana Asumi (Aina Yoshiwara), Katsuyuki Konishi (Ryūjiro Kotobuki), Maaya Uchida (Nanaka Kotegawa), Ryohei Kimura (Kohei Imamura), Toa Yukinari (Azusa Hamaoka)

Critiques des membres

#Par GTZ le 11-11-2019

8
Grand Blue - Le Fond de la Bouteille.

Il est certaine comédie qui dès les premières minutes vous déchirent l'estomac, vous font tomber par terre et vous roulez dans tous les sens, les zygomatiques au maximum, risquant de peu la crise cardiaque. Grand Blue est de ce genre. Nous suivons Kitahara, camarade spirituel de Kiyoshi, démarrant une nouvelle vie étudiante dans une région balnéaire du japon. Rapidement embrigadé par une bande de furieux, à tendance exhibitionniste, passablement alcoolisée, il se retrouve dans le club de plongé sous marine de son université. Le rejoint, contraint et forcé, son frère d'arme Koheï, dont la connivence dans l'exercice du mal, et autres fourberies ne sera plus à prouver dès l'épisode 2, [...] Lire la critique

#Par Afloplouf le 15-10-2018

8
Guruguru mawaru, l'alcool ça donne mal à la tête

Je n'avais pas autant ri depuis School Rumble. Sérieux, j'ai besoin d'en dire plus ? Allez, on va essayer d'être bavard d'autant plus que Grand Blue repose sur des ressorts assez différents. Fi du lycée, on suit cette fois des étudiants en Fac : pire des étudiants de première année. De mon côté j'ai attendu l'école d'ingé pour cette phase mais toute vie étudiante s'accompagne de ce passage. On a quitté le cocon familial et le carcan parental ; on n'est pas encore rentré dans la routine du travail. On se retrouve indépendants, libres (mais fauchés) avec des jeunes de son âge (bon sang je me sens vieux en écrivant ça) donc on s'amuse et surtout des bonnes grosses murges. Alors oui l'alcool [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.176034 ★