Higurashi no Naku Koro ni Rei

Higurashi no Naku Koro ni Rei

Après une journée à la piscine, Rika et le reste du club sortent faire une promenade à vélo. Pendant une course de vitesse, Rika a un accident en percutant un camion. Elle se retrouve alors dans un Hinamizawa parallèle où rien ne s'est passé : Satoshi est en vie, elle ne s'entend pas avec Satoko, la clinique Irie n'existe pas, tout comme Takano et Keichii.
Comment et pourquoi Rika est-elle arrivée ici?

Synopsis soumis par Aka

Kanai Mika (Satoko Houjou), Mai Nakahara (Rena Ryuuguu), Mika Kanai (Satoko Houjou), Nakahara Mai (Rena Ryuuguu ), Satsuki Yukino (Mion Sonozaki / Shion Sonozaki), Sōichiro Hoshi (Keiichi Maebara), Yui Horie (Hanyuu), Yukari Tamura (Rika Furude)

  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #1
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #2
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #3
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #4
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #5
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #6
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #7
  • Higurashi no Naku Koro ni Rei - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par soma86 le 18-10-2012

4

Après la légère déception de kai mais qui après légère réflexion mériterait plus que la note que lui avait attribuée (de 6 elle mériterait au moins 7.5/10), je ne m'attendais pas à quelque chose d'encore pire. Et là, j'ai beau réfléchir ma note n'ira pas à la hausse. J'avais été tout content de savoir que la série comptait nous offrir de nouveaux arcs, je m'attendais à une super troisième saison inspirée des arcs exclusifs du jeu que nous n'aurons jamais. Le manga offre lui aussi quelques exclusivités sympas. Évidement toutes ces exclusivités étant restées au Japon, j'attendais d'en voir la couleur un jour en France. Mais non, on a encore choisit du fan service sans intérêt. Déjà [...] Lire la critique

#Par Lyrix le 02-09-2010

8

Cette série d’OAVS est constituée de deux épisodes HS, le premier et le cinquième, tandis que les trois du milieu correspondent à une histoire qui se suit. Cette courte suite n'a pas vraiment la prétention d'égaler les quelques 50 épisodes précédents, je pense donc qu'il soit nécessaire de l'aborder avec du recul, pour se reposer après le choc des saisons précédentes. Le premier est un pur divertissement, du simple délire : tous les personnages se retrouvent à la piscine dans une ambiance des plus décontractées. Bref, ça m’a fait plaisir de voir tous ces personnages batifoler gaiement dans l’eau, alors qu’ils s’entretuaient juste avant. Le cinquième est dans le même ton, une histoire un [...] Lire la critique

#Par Yuber le 04-07-2010

5

Higurashi no naku koro ni rei… j’ai commencé à regarder ces oav tout en sachant que j’allais être déçu. Ca n’a pas loupé, dès le premier épisode j’ai eu envie d’arrêter. Les membres du club, anciennement psychopathes à leurs heures perdus, se rendent gaiement à la piscine. Immanquablement le fan service se pointe. Poitrines généreuses, ou pas, et autres choses du genre se dévoilent comme si cela était monnaie courante dans Higurashi. Tout cela saupoudré d’un humour lourd et grotesque. J’ai tout de même continué même si le premier épisode ne m’avait pas plu du tout, en espérant avoir quelque chose de mieux… Pour ce qui est d’avoir quelque chose de mieux je n’ai pas été déçu : c’est [...] Lire la critique

#Par bouba le 01-04-2010

5

Si vous avez apprécié les 2 premières saisons... fuyez ! Les séries de 2006 et 2007 vous plongent dans une atmosphère angoissante, avec des scènes de violence et de torture qui vous hantent plusieurs heures durant. Une prouesse scénaristique en grande partie due au traitement accordé à la psychologie des personnages. Je me suis lancée dans ces OAV, sorte de mini troisième saison, justement pour retrouver cette ambiance suffocante qui vous prend aux tripes jusqu'au dernier épisode. Mais "Ni rei" est à mes yeux une déception. Déjà, sur les 5 épisodes, seuls 3 sont réellement consacrés à une nouvelle histoire. Le premier et le dernier épisodes sont en fait indépendants et racontent les [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.089 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.175336 ★