Ghost in the Shell 2

Ghost in the Shell 2

En 2032, cyborgs et androïdes ont pris le pas sur l'humanité, reléguant cette dernière au rang d'exceptions, tant les hommes ne se passent plus de modifications cybernétiques.

Le major Kusanagi a disparu, probablement quelque part dans les méandres de l'internet, et c'est donc accompagné d'un autre équipier, Togusa, que Batou va se lancer dans une enquête inhabituelle. Ainsi, plusieurs (sex)androïdes ont massacré leurs propriétaires, pour ensuite se suicider. Batou et Togusa seront lancés sur la piste d'un clan de yakusas, puis d'une mystérieuse entreprise nommée Locus Solus.

Synopsis soumis par marwen

Atsuko Tanaka (Motoko Kusanagi), Akio Ohtsuka (Batou), Kouichi Yamadera (Togusa), Tamio Ohki (Aramaki), Naoto Takenaka (Kim)

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #1
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #2
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #3
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #4
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #5
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #6
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #7
  • Ghost in the Shell 2 - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par Cerberos le 10-05-2013

10

Je profite de la sortie récente de GITS 2 : Innocence en Blu-ray (26 avril dernier) dans nos vertes contrées, pour parler de ce film magistral. Le premier opus, sortie une décennie plus tôt, fut une claque pour beaucoup. Bien que certains pestaient déjà contre les ''velléités auteurisantes'' du métrage. Autant le dire d'emblée, Innocence enfonce le clou à ce niveau. GITS premier du nom était centré principalement sur le major. Ici, c'est sur Batou, bien que la figure du majeur traverse le film. Elle est une sorte de non-dit qui plane sans cesse autour des agissements de Batou. Certains personnages en parleront ouvertement sans pourtant provoquer de réponse de ce dernier. Allons [...] Lire la critique

#Par Deluxe Fan le 15-07-2012

6
GITS 2 Innocence : les cyber-philosophes

Le premier film Ghost in The Shell a d'excellentes raisons d'être une référence incontournable de la japanime, voire du cinéma tout court. En choisissant d'y apporter une suite, Mamoru Oshii a joué quitte ou double. En effet, là où certaines "suites" de films parviennent à transcender l'original (L'Empire Contre Attaque, Matrix Realoded, The Dark Knight), d'autres arrivent tout juste à se maintenir dans leur ombre. Et pardon de trahir le suspense, mais c’est typiquement le cas ici. Ce GITS 2 se situe dans la continuité directe du premier film, et il est clairement inabordable pour ceux qui ne l'auraient pas vu. Le Major Kusanagi est absente et c'est à Batou et Togusa de faire équipe [...] Lire la critique

#Par El Nounourso le 12-08-2008

8

9 ans après Ghost in the Shell (GITS) déboulait Innocence. Pas évident d’offrir une suite digne de ce nom à une œuvre aussi complexe, reconnue et encensée dans le monde entier. J’imagine que ceux qui s’intéressent à Innocence ont déjà vu GITS 1, je ne m’embarrasserai donc pas de balises spoiler. Le premier volet s’achevait par la fusion de Kusanagi avec le Puppet Master. Cette fois, la femme cyborg n’est plus au cœur du récit, ce dernier étant centré sur Batou et son nouvel équipier Togusa. Les deux compères mènent l’enquête sur une affaire d’androïdes « de confort » agissant de façon inattendue. En effet, un certain nombre de ces marionnettes sexuelles ont assassiné leurs maîtres et [...] Lire la critique

#Par marwen le 09-05-2006

9

Enfin! J'ai enfin trouvé le courage de me plonger dans l'univers d'Innocence, moi qui, fanatique du premier opus, tremblais à l'idée d'être déçue. Il n'en fut rien, car claque visuelle comme scénaristique et philosophique, Ghost in the shell Innocence ne pouvait que me combler, sans aucune forme de nuance. Il me semble tout d'abord indispensable de parler de l'aspect artistique du film, qui bénéficie d'une aura toute particulière très agréable, grâce surtout au traitement original de la lumière qui confère parfois un halo de douceur dans le monde de ces brutes. Si l'on est déjà scotché au siège par le générique, reprise directe de celui de GITS mais en digital, la scène du carnaval [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 25-11-2005

6

Innocence est un film à ne pas mettre entre toute les mains. Assez éloigné finalement du premier volet, ce film à l'esthétique parfaite et aux répliques ultraphilosophiques peut soit passionner, soit ennuyer.      Graphiquement, c'est très beau et le mélange 2D/3D ne se voit presque pas (je dis bien presque). L'animation est de bonne facture, les décors sont sympas bien que pas excessivement variés. La palette de couleurs utilisées est assez sombre dans l'ensemble, mais ça colle à l'esprit du film donc bien adaptée.      Les personnages sont travaillés, surtout au niveau psychologique. Je suis pas un fan de charadesign de ce film, mais il faut bien avouer qui colle au genre et à [...] Lire la critique

#Par HerrV le 05-11-2005

9

Oshii et Shirow ont revisité GITS en y superposant un hommage aux films des années 30. Bref, le design est un peu plus sombre, étudié pour que l'on retrouve quelques clins d'oeil au genre (la fusillade dans la boutique, les voitures, etc...). Le dessin, exclusiviment informatique, est absolument bluffant.     Le scénario est complexe, il faut voir le film au moins deux fois pour en saisir tous les tentants et aboutissants. La réflexion comme d'habitude dans les GITS portera sur les limites de l'humanité dans un univers déshumanisé, contre l'esclavage, etc... Avec des références shintoïstes et confuciennes qui font parfois traîner le cours d'Innocence, le film enfoncera parfois le néophyte [...] Lire la critique

#Par alce le 08-08-2005

8

Mamoru Oshii et Kenji Kawai nous reviennent en force pour un second opus sur les mystères de l'homme et de la machine. Outre le scénario toujours aussi poussé, et la bande sonore très proche du premier opus, la production s'est mise à la 3D et nous le montre ! Il s'agit principalement d'un film visuel. C'est ce qui attire l'attention du dévut à la fin du film et on se laisse aller à laisser tomber l'histoire afin de contempler les images et l'animation du tout. Du coup, un second visionage est nécessaire afin d'y comprendre un peu quelque chose ! L'histoire est une suite du premier film et l'on y retrouve les principaux personnages et le couple cyborg/humain Batou/Togusa. La [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.059 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.166914 ★