Interlude

Interlude

Houko Kuwashima (Watsuji Aya), Mami Kingetsu (Marufuji Izumi), Masakazu Morita (Main Male Character (Nameless)), Yukari Tamura (Tamaki Maiko), Hozumi Gôda (Fuyuki Ikuo), Ikue Ohtani (Saegusa Mutsuki), Keiichi Sonobe (Sugiura), Machiko Toyoshima (Minegishi Kaoruko),Misa Watanabe (Seagusa Miyako), Wakana Yamazaki (Takase Yuuki)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Interlude
  • Editeur: Kazé

Liste non exhaustive de produits dérivés de l'anime :

Critiques des membres

#Par watanuki le 11-03-2007

2

Complètement incompréhensible de bout en bout, Interlude impressionne par le choix systématique de toujours tout faire de travers. La production a pourtant été assez luxueuse pour que les couleurs, l'animation et les décors soient de qualité supérieure, mais rien n'y fait : on pénètre dès les premières secondes dans un dédale démentiel, où l'intrigue fait ce qu'elle peut pour mettre les tout petits plats dans les grandes marmites... On oscille entre Evangelion, RG Veda, Angel Sanctuary, X Tv et Please Save my Earth : délire de fin du monde, rêve improbable de patient [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 01-05-2006

3

J'avoue que j'ai vraiment du mal à commencer cette critique car Interlude me laisse vraiment perplexe. Après avoir visionné ces 3 OAVs, je reste dans une sorte de complexité et d'imcompréhension étrange. Il faut dire que le scénario m'a pas mal troublé dans ce sens où je le trouve d'un compliqué inexplicable et quasi inaccessible. Mais commençons par le commencement.      Parlons d'abord du visuel. Premier constat, vu le format, c'est légèrement au dessus du production standard. Les couleurs sont assez jolies, les décors manquent un peu de variété mais sont respectables. Après il y a le charadesign. Perso, je n'ai pas du tout aimé. J'ai trouvé que les persos étaient limite laids. Bien [...] Lire la critique

#Par Scalix le 25-04-2006

7

Trois OAV's, c'est bien court pour une histoire complète. Bien qu'il ne soit pas parfait, ce format possède des avantages indéniables. Le temps étant court, il est rare de sentir des lenteurs ; le côté contemplatif est mis de côté, l'ensemble est dynamique et se veut intense. On évite alors tous les inconvénients des séries à rallonge, qui nous tuent à petit feu, jusqu'à nous répugner.    Rentrons maintenant dans le vif du sujet ; voyons voir ce que vaut Interlude.       Les premières secondes, une scène de théâtre plongée dans l'obscurité. Une voix commence à se faire entendre, c'est celle d'une jeune fille. Elle parle pendant quelques secondes, jusqu'à ce que les lumières s'allument [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.039 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.172251 ★