Kōtetsujō No Kabaneri

Kōtetsujō No Kabaneri

Dans un monde dévasté par un virus d'origine inconnue, des créatures sanguinaires autrefois humaines sèment la terreur. Quiconque se faisant mordre ou contaminer par ces monstres, appelés Kabane, devient l'un d'entre eux. Pour se protéger de cette menace imminente, les humains survivants se sont retranchés au sein de villes-forteresses. Leur seul contact avec le monde extérieur est un train dont l’itinéraire est très dangereux.

Dans une de ces villes travaille Ikoma, un jeune homme talentueux et rempli d'ambition, qui parvient à concevoir une arme capable de tuer les Kabane. A présent le sort de l’humanité repose sur ses épaules.

Synopsis soumis par sarthasiris

Sayaka Senbongi (Mumei), Tasuku Hatanaka (Ikoma), Kanae Oki (Kajika), Kensuke Satou (Kibito), Maaya Uchida (Ayame), Mamoru Miyano (Biba), Mariya Ise (Yukina), Ryota Ohsaka (Sukari), Toshiki Masuda (Kurusu), Yuuki Kaji (Takumi)

  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #1
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #2
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #3
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #4
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #5
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #6
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #7
  • Kōtetsujō No Kabaneri - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par GTZ le 20-08-2016

6
"Je ne suis pas un humain, ni un kabane, je suis un Kabaneri !"

Bienvenue dans la critique qui parle de l'homme mi quelque chose, mi kabane. Cherchez pas à comprendre, y a peu à comprendre. Prenez le film SnowPiercer, mélangez avec une petite touche de films de Zombies classiques et un zeste de l'Attaque des Titans et vous obtenez Koutetsu no Kabaneri. L'histoire est plutôt simple, il y a des sortes de cités états toutes dirigés par un pouvoir centrale, un système politique corrompus avec une élite qui abuse de ses privilèges (film de Zombie oblige on revendique du bordel), et dans tout ça les Kabanes. Des Zombax surper costaud, pour les buter faut taper dans le cœur protéger par une bonne plaque de fonte. Chercher pas à comprendre on ne vous [...] Lire la critique

#Par onaspitz le 04-07-2016

5
La mauvaise pioche des bonbons

Je viens de finir l'anime est à vrai dire, je suis mitigée. C'est un anime bon, sans l'être vraiment. Paradoxal ce que je dis, et pourtant tellement vrai. Kotetsujou no Kabaneri, c'est un peu comme les Jelly Belly, vous savez, ces bonbons roses (ou verts, ou bleus, peu importe) tout beaux (et alléchants), et quand vous en piochez un, vous tombez soit sur une saveur qui ravira vos papilles, soit vous tombez sur un truc indigeste. Bah figurez vous que c'est la même chose avec cet anime. Sauf que là, on est tombé sur le mauvais bonbon. Si KNK c'est comme les Jelly Belly, c'est tout simplement parce que d'apparence c'est beau. Très beau même. Et c'est vraiment un point que j'avais envie [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.063 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.196541 ★