L'Ère des Cristaux

L'Ère des Cristaux

Dans un futur lointain, les humains ont disparu. A leur place est apparue une nouvelle forme de vie minérale : les Gemmes. Mais ces êtres littéralement composés de métaux précieux attisent les convoitises... Les Séléniens, des êtres venant des lunes environnantes, essaient de les capturer. Pour lutter, les cristaux ont créé un système où chaque minéral a son rôle : les plus résistants deviennent des combattants, les autres sont médecins, bibliothécaires... Il n'y a guère que Phosphophyllite, plus jeune Gemme du groupe, qui n'a pas de rôle attribué. Sa composition particulièrement fragile l'empêche de prendre part aux combats. Face à son désœuvrement, le chef des Gemmes, Vajra, lui confie une tâche : faire un recensement de toutes les espèces habitant ce monde afin d'élaborer une Encyclopédie. Ignorant par où commencer, Phosphophyllite va demander de l'aide aux autres cristaux, et notamment à Cinabre, Gemme solitaire qui ne peut vivre avec ses semblables à cause de sa nature toxique.

Synopsis soumis par Rydiss

  • Licencié : oui
  • Titre français : L'Ère des Cristaux
  • Editeur: ADN (Simulcast - VOD)

Critiques des membres

#Par jinrho78 le 20-01-2018

7
POUPÉES DE VERRE POUPÉES DE PLOMB

Tout le monde a croisé au moins une fois la route de cet anime dont on n'attendait rien, que l'on n'attendait pas de toute façon et qui pourtant arrive à surprendre malgré tout. Le degré de surprise varie selon à quel point vous êtes un regardeur difficile, ça vous arrive souvent? parfois? rarement? jamais? néanmoins, je crois qu'on peut plus ou moins s'accorder à dire que c'est agréable. Cette sensation c'est un peu comme de goûter l'eau d'une mer à l'allure diablement froide, pourtant une fois les pieds dedans on est surpris par sa tépidité, ainsi une fois rassuré à défaut d'être en confiance, l'on avance lentement mais paisiblement, l'on immerge tout le corps progressivement jusqu'à [...] Lire la critique

#Par Minuit le 09-01-2018

6
Attention : Fragile !

Depuis plusieurs années déjà, la 3D tente de se construire une place de choix au sein du milieu de l’animation japonaise. Et si l’intégration — généralement ratée — de 3D dans la production de masse est devenue courante, rares sont encore les œuvres à oser le « tout 3D ». C’est pourtant le pari que fait le studio Orange avec la présente série. Inutile de garder plus longtemps le suspens. La série marche. C’est un très bon divertissement. Les évolutions du personnage de Phos sont assez captivantes pour maintenir sans heurts l’intérêt du spectateur pressé. C’est assez paradoxalement que la série s’invente d’ailleurs un rythme propre alors que la technique permet une surenchère un peu [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.031 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.147025 ★