Oban Star-Racers

Oban Star-Racers

Eva n'a qu'un rêve dans la vie: quitter le lycée dans lequel elle est inscrite pour retrouver son père, brillant manager d'une équipe de modules de courses. Ayant finalement reçu la dernière pièce nécessaire pour assembler la motojet sur laquelle elle travaille en secret depuis des mois, elle parvient à échapper à la surveillance des gardiens et met cap vers la ville. Lorsqu'elle parvient finalement à retrouver son père, celui-ci ne la reconnait pas, mais surpris par les talent mécaniques de la jeune fille, il décide de l'embaucher. Devant un tel accueil, Eva hésite à dévoiler sa véritable identité et se fait appeler Molly.

C'est alors qu'un véhicule officiel de l'armée apparait, et qu'un général fait au manager une curieuse proposition. Il y a de cela une vingtaine d'années, la Terre faillit être détruite par une race alien particulièrement agressive et ne dut son salut qu'à un curieux message envoyé par une entité se faisant appeler l'avatar, invitant l'humanité à faire concourir son meilleur pilote dans une course dont l'avenir de la galaxie pourrait dépendre. Dans un premier temps, les autorités décidèrent d'ignorer l'invitation, mais devant la retraite surprenante de leurs adversaires, et suite à une seconde demande, ils décidèrent finalement de répondre à l'appel lorsque le temps serait venu, ce qui est maintenant le cas.
D'abord hésitant, Don Wei accepte la proposition et commence à rassembler la meilleure équipe de spécialistes dont on puisse rêver. Pourtant, au moment du départ, un soldat extra-terrestre parvient à infiltrer l'aire de départ et ce n'est qu'après une rapide course poursuite que l'équipage humain est finalement sauvé par le vaisseau de l'avatar.

Pour Eva (qui est parvenue à suivre l'équipe), l'aventure ne fait que commencer.

Synopsis soumis par Nakei1024

Gabrielle Jeru (Molly), Thomas Guitard (Jordan), Alexandre Coadour (Rick), Jérôme Keen (Don Wei), Mathieu Barbier (Avatar), Nicolas Mead (Stan/Sathis), Rémi Caillebot (Prince Aïka), Vincent Latorre (Koji)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Oban Star-Racers
  • Editeur: Wild Side Video

Critiques des membres

#Par Nakei1024 le 14-08-2011

7

Oban Star Racers est un récit de science fiction relativement facile d’accès dans lequel une poignée de champions s’affrontent dans des courses qui ne sont pas sans rappeler les podracers de « La menace fantôme », qu’il s’agisse des circuits, des races extra-terrestres rencontrées et de leurs modules respectifs. Autant le dire, niveau graphisme, design et animation c’est une vraie réussite (il suffit de voir l’opening pour s’en convaincre) : les lieux visités sont relativement variés et tranchent globalement avec cette idée qu’une production SF doit obligatoirement se dérouler dans un univers high-tech. Ici, ce serait plutôt un mélange entre SF et héroïc-fantasy, où la technologie semble [...] Lire la critique

#Par daisuke01 le 11-07-2011

9

Oban star racer, bien trouver le nom, il y a dès le départ un point positive sans même avoir vue le premier épisodes ou le synopsis, en voyant simplement l'affiche on sait à quoi s'attendre! On s'attend à tous sauf à un bon anime en visionnant les 5 premiers épisodes, même moi je me suit fait avoir, cet animé est génial, du moins on s'ennuie jamais! Le visage des personnage n'est pas très attirant, à part molly et sa mère, sinon ils sont tous sympa, les mécanos, n'ont pas vraiment d'inportence scénaristique dans l'anime mais sans mécano le bolide ne démarre pas. L'histoire en elle même est bien établie, aucune faille ne se laisse apercevoir dans ce scénario, tant mieux car c'est du [...] Lire la critique

#Par Rydiss le 20-06-2011

8
Oban Star-Racers - La F1 dans l'Espace.

Ouh, le petit truc de fou! Excellente surprise que cette série mes aïeux, preuve en est : cela va faire plus d'un an que je l'ai regardée et je m'en souviens encore! Si ça ce n'est pas une preuve de qualité... Réalisée par une équipe franco-japonaise, Oban Star Racer est la série qui vous montre que la coopération, ça a du bon. Néanmoins, calmons nos ardeurs : le pitch est tout de même classique. Molly vit dans un orphelinat, sa mère étant décédée et son père bien trop occupé par son travail pour l'éduquer. Mais la gamine, têtue comme trois mules croisées avec un âne, décide de se barrer en grande pompe pour rejoindre le paternel. Après des retrouvailles que l'on pourrait qualifier de [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.035 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.159359 ★