Paradise Kiss

Paradise Kiss

Yukari est une élève japonaise banale : préoccupée par son avenir et les concours à venir. Soudain, elle est accostée par un garçon qui n'a pas l'air bien fréquentable... Elle ne sait pas encore que cette rencontre va bouleverser sa vie ! Ce garçon fait partie d'un atelier de couture et veut lui demander d'être mannequin pour un défilé. Hors de question pour Yukari qui a bien d'autres choses en tête ! Et puis, elle va bientôt être en examen et puis... et puis pourquoi pas ? Ils ont pas l'air si méchant... Y'a Miwako, le bonbon rose, Georges le prince, Isabella la Lady, Arashi le rockeur... Après tout, pourquoi pas ?

Synopsis soumis par Xaphalys

Kenji Hamada (Jouji "George" Koizumi), Yuu Yamada (Yukari "Caroline" Hayasaka), Chiharu Suzuka (Isabella), Marika Matsumoto (Miwako Sakurada), Shunsuke Mizutani (Arashi Nagase)

Critiques des membres

#Par Nuits le 28-11-2013

8
Paradise Kiss : la justesse d’une tranche de vie

Je viens tout juste de regarder cet anime et l’envie me prend de vous livrer mes quelques impressions. On retrouve dans Paradise Kiss une certaine maturité dans le ton, la même maturité qui avait fait la richesse de Nana : les protagonistes sont des étudiants, de jeunes adultes et ça se sent. Je pense par exemple au traitement de la sexualité : ni niée, ni caricaturée, ni omniprésente, c’est un sujet de la vie, traité avec finesse. Bien qu’ils renvoient tous plus au moins à un stéréotype, les personnages ont véritable profondeur, même si elle n’est parfois qu’esquissée ; ils sont même parfois antipathiques (ce sont de vrais personnes quoi, pas des projections idéales). Les sentiments [...] Lire la critique

#Par watanuki le 28-11-2006

4

Fort de nos discussions sur le forum, je vais me lancer, exceptionellement, dans la critique d'une série dont je n'ai vu que la moitié. Je ne juge pas du scénario, qui m'a paru bien construit, pour ce que j'en ai vu, et, étant quelque peu familier de l'univers de la mangaka, je suppose que comme toujours la justesse des sentiments prime sur le scénario. Ce que je vais me permettre de critiquer, c'est le rythme de l'anime : en effet, mes sentiments n'ont jamais été aussi mitigés que sur cette série, parce que d'un côté, l'animation est purement splendide, Madhouse s'est dépassé sur ce travail, [...] Lire la critique

#Par Beck le 02-02-2006

8

Issue de l'oeuvre épynonyme d'Ai Yazawa, reine du shojo, c'est avec un mélange d'appréhension et de curiosité que je me suis lancé dans le visionnage de cette série. Car cette oeuvre fut avant tout pour moi ma première véritable incursion dans ce style encore. Premier épisode, premières impressions. La lenteur du rythme, l'inégalité du dessin, le manque de présence de la musique, l'ambiance "fleur bleue", tous ces élèments me font alors penser que je n'irai pas jusqu'au bout de cette série. Mais, à ma surprise, il n'en fut rien. En effet, [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.036 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.146467 ★