Patlabor (Film 1)

Patlabor (Film 1)

Nous sommes en 1999 dans un Tokyo où sont utilisés (pour les constructions, la police etc.) des « labors », c'est-à-dire des robots géants pilotés par l'homme.

Malheureusement depuis quelque temps, certains labors sont pris d'une folie inexplicable. Une unité mobile de police va mener l'enquête pour en découvrir les raisons.

Synopsis soumis par Capitaine_Flam

Miina Tominaga (Noa Izumi), Daisuke Gouri (Hiromi Yamazaki), Issei Futamata (Mikiyasu Shinshi), Kouji Tsujitani (Kataoka), Michihiro Ikemizu (Isao Ohta), Osamu Saka (Seitaro Sakaki), Ryunosuke Ohbayashi (Kiichi Goto), Shigeru Chiba (Shiba Shigeo), Tomomichi Nishimura (Detective Matsui), Toshio Furukawa (Asuma Shinohara), Yoshiko Sakakibara (Shinobu Nagumo), You Inoue (Kanuka Clancy)

  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #1
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #2
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #3
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #4
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #5
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #6
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #7
  • Patlabor (Film 1) - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par LordFay le 14-01-2013

9

« Patlabor » est un nom qui est longtemps resté pour moi comme une sonorité vaguement familière, un écho du passé – figure d'une animation d'un autre âge, référence d'une génération qui n'est pas la mienne. Comprendre que ce film est plus vieux que moi. Mais voilà, il y a au moins un nom qu'on lui associe que même un néophyte reconnais au premier coup d'oeil, celui de Mamoru Oshii... Et puis, il y a ce pote qui a l'air d'être fan et qui me prête le DVD en m'assurant que c'est vachement bien foutu... Avant d'entrer dans le vif du sujet, on peut tuer dans l'oeuf la question traditionnellement réservée aux vieux animes, celle du graphisme. Je suis toujours un peu hésitant quand j'attaque [...] Lire la critique

#Par watanuki le 06-11-2006

10

Oshii n'est pas un "moraliste", et Patlabor ne vise pas à avertir le genre humain d'une éventuelle déroute à cause des machines... Le réalisateur a dépassé ce stade, il tient déjà la machine pour acquise, et c'est plutôt aux liens homme-machine qu'il s'intéresse en général, sans chercher à faire dans la morale. Même le philosophique, si lourd dans GITS Innocence, est ici abordé de façon discrète, sans citation ni développement confus. A mon sens, tout le film repose sur une ambiance qui oscille entre urgentisme et contemplatif : il y a une [...] Lire la critique

#Par HerrV le 02-11-2005

6

Plutôt d'accord avec la critique précédent : plus qu'un simple film de mécha, Patlabor est comme Evangelion, c'est une oeuvre qui se veut moraliste, avec une véritable réflexion sur l'environnement et la société moderne. En fait, le film est peut-être en décalage avec la série dont il est issu. Les fans détesteront, car l'humour est relativement moins présent que dans la série, et la néophyte qui sort de Full Metal Panic ! détestera sans doute cette oeuvre qu'il pourrait juger lente... et chiante (pas de Chidori ;)).     Aujourd'hui, le style a vraiment vieilli, sans effets 3D moderne. Il a été fait sans ordinateur. La BO de Kawai n'est pas la meilleure que l'artiste eût pu faire, mais [...] Lire la critique

#Par Mayem le 03-08-2005

7

Patlabor est loin d'être "une enquête policière assez simple". En fait l'histoire qu'Oshii nous présente ne sert que de cadre. C'est en utilisant celle-ci qu'il essaie de faire passer quelques unes de ses idées philosophiques voire sutout moralistes. L'intérêt du film se situe donc là et pas ailleurs. Il exprime tout cela d'une manière encore plus frappante dans le deuxième film où il mélange ses idées dans un discours quasi politique. Et c'est justement pour cette raison que les films de Patlabor se voient bien souvent détestés. Le premier film est certes plus léger et donc plus facile à 'digérer' pour des noobs; rien de moins étonnant, il garde pas mal de caractéristiques de [...] Lire la critique

#Par Capitaine_Flam le 18-12-2004

6

Alors déjà attention amateurs de « mecha » dans lesquels des adolescents contrôlent des robots immenses et quasiment invincibles dans des combats sans fin, vous pouvez passe votre chemin.  Patlabor c'est tout sauf ça : il n'y a que quelques combats et ils sont « réalistes » (les labors ne font pas des saut de six mètres de haut, ni ne se battent à coups d'épées).   L'intérêt du film n'est donc pas là, ce film est un enquête policière assez simple dans laquelle on découvre petit à petit toute l'équipe mobile (l'équipe de policiers équipés de labors), le chef très sympathique (un brin flegmatique), la jeune policière aimable qui donne un petit nom à « son » labor etc.   Galerie de [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.077 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★