Re:Creators

Re:Creators

Sôta Mizushino est un jeune garçon de seize ans passionné de mangas, de jeux vidéo et d'animes en tous genres. Il cherche lui-même à devenir dessinateur, mais son manque d'imagination l'empêche d'avancer.

Ce quotidien morne change brutalement lorsque Celestia, l'héroïne de son anime favori, fait soudainement irruption dans sa chambre. En effet, les personnages les populaires chez les fans japonais se mettent à apparaître dans la réalité avec leurs pouvoirs et sèment le chaos dans la ville. Pour comprendre ce phénomène et tenter d'y remédier, Sôta et Celestia se mettent à la recherche des auteurs, illustrateurs et concepteurs qui ont inventé ces personnages, les Créateurs.

Synopsis soumis par Deluxe Fan

  • Licencié : oui
  • Titre français : Re:Creators
  • Editeur: Amazon Video (Simulcast - VOD)
  • Re:Creators - Screenshot #1
  • Re:Creators - Screenshot #2
  • Re:Creators - Screenshot #3
  • Re:Creators - Screenshot #4
  • Re:Creators - Screenshot #5
  • Re:Creators - Screenshot #6
  • Re:Creators - Screenshot #7
  • Re:Creators - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par allbrice le 04-10-2017

4
Re:Creators - On n'a pas toujours ce qu'on mérite

Déception. C'est une nouvelle fois le sentiment qui m'a parcouru à la fin de cette super création originale avec, une fois encore, Ei Aoki à la réalisation et Aniplex à la production. Pourquoi ? Le pitch et les nombreuses questions soulevées par la série sur les rapports entre créateurs et créations - outre le second degré de lecture qu'on peut déceler - avaient clairement quelque chose d'engageant. Malheureusement, l'exécution n'en a que faire et prend parti de converger davantage vers la superficialité, le drama pornographique et la grossièreté. Anime no chikara 2017. Là ou le bas blesse, c'est qu'on espérait au moins se raccrocher à la patte technique mais... que nenni ! Couleurs [...] Lire la critique

#Par Deluxe Fan le 02-10-2017

4
Re:CREATORS — Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se plagie

Il y a un peu plus de deux ans, le monde de l’animation japonaise fut secoué par un attentat dont l’horreur résonne encore aujourd’hui dans l’esprit de tous. L’immondice Aldnoah/Zero, un des pires animes de tous les temps, a violé l’innocence de ses spectateurs, piétiné jusqu’aux fondements même de la dignité humaine, révélant « le Mal absolu » pour reprendre le mot de ce cher Donald. Les hôpitaux sont encore remplis de personnes dont l’esprit a été brisé par tant d’infamie, leurs nuits secouées par de terrifiants cauchemars, incapables d’oublier ce qu’ils avaient vu. Et lorsqu’un nouvel anime fut annoncé par la même équipe – le réalisateur Ei Aoki, le studio Troyca et le compositeur [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.386 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.127784 ★