Resident Evil : Degeneration

Resident Evil : Degeneration

Les événements de Resident Evil: Degeneration prennent place un ans après la catastrophe de Racoon City et un an après l'enlèvement d’Ashley Graham par les Illuminados dans Resident Evil 4.

Claire Redfield est désormais membre de Terra-save, une organisation chargée de faire de la recherche et qui lutte contre les attaques biologiques. A l'aéroport d'Harvardville où elle doit retrouver une amie et sa nièce Rani, elle fait la rencontre du sénateur Ron Davis avant qu'une horde de zombies contaminés par le T-Virus fait irruption d'un avion qui vient de se crasher sur le bâtiment, entrainant le chaos parmi les civils. L'aéroport est alors mis en quarantaine et quadrillé par les Marines. Claire doit alors se cacher en compagnie de Davis et Rani.

L'agent spécial Leon S. Kennedy accompagné d'Angela Miller et de Greg Glenn, tous deux membres du SRT (Special Response Team), sont chargés d'introduire le bâtiment et de partir à leur recherche...

Jin Yamanoi (Leon S. Kennedy), Yuko Kaida (Claire Redfield), Akiko Yajima (Rani Chawla), Mabuki Andou (Angela Miller), Masashi Hirose (Sénateur Ron Davis), Rikiya Koyama (Curtis Miller), Masanori Takeda (Greg Glenn), Masashi Ebara (Frederic Downing)

  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #1
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #2
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #3
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #4
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #5
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #6
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #7
  • Resident Evil : Degeneration - Screenshot #8

Critiques des membres

#Par nic la nique le 13-02-2010

6

Etant un grand fan de l'univers de resident evil et fanatique des morts vivants sous toutes les formes et dans tout les formats en général,je me suis automatiquement dirigé vers ce film lorsqu'il est sorti. Et je n'ai, bizarrement, pas été complètement déçu par Resident evil degeneration. L' histoire n'est pas un chef d'oeuvre en soit, mais il faut être honnête, crier au cliché dans un film de zombie, c'est presque déplacé! Car on sait pourquoi on est la, du sang , des armes, des membres de zombie un peu partout, sur fond de survival. Ni plus ni moins! Et de ce coté la je trouve qu on est servis! Par contre petit bémol avec ce film: Le design des personnages est comment [...] Lire la critique

#Par maskware le 24-08-2009

7

Je précise avant tout que j'aime l'univers des resident evils (j'ai fini les 3 premiers et vu la trilogie). Je ne suis pas un fan incontesté mais c'est un univers que je connais. 1er choc : le film est moche. On dirait qu'ils ont repris le moteur graphique de leurs cinématiques de jeu pour en faire un film. Face à advent children, le film est à des années lumières. Au bout de 10min on finit par s'y habituer et il faut plus voir cette oeuvre comme une grosse cinématique que comme un film d'animation. Ensuite : On rentre assez vite dans l'histoire, plutôt bien ficelée je trouve. Les connaisseurs de la série adoreront les grands classiques qui ont fait les Resident Evils : manipulations [...] Lire la critique

#Par Scalix le 22-12-2008

2

J’ai moi aussi tenté l’expérience de la dégénération, et je dois dire que je n’en garde pas vraiment un souvenir impérissable. Comme El Nounourso, je tiens à préciser que je ne suis ni fan des films, ni fan des jeux. Dans l’absolu, je ne suis pas franchement fan du tout de l’univers Resident Evil. C’est très efficace pour faire peur à un joueur, mais c’est absolument inefficace lorsqu’il s’agit de scotcher un spectateur. Et pourtant, on passe bien 10 minutes à se dire que ça pourrait être bien, à bien fixer les visages et les décors, afin de savoir si réellement ou non c’est « si » laid que ça. Laid n’est probablement pas le terme le plus objectif, mais très franchement, quand on sait [...] Lire la critique

#Par El Nounourso le 22-12-2008

4

Avant de commencer, je tiens à préciser que je n'ai joué à aucun Resident Evil et que je n'ai pas non plus vu la trilogie live avec Milla Jovovich. Ceci étant dit, Degeneration est très médiocre. Son vrai problème, c'est qu'il ressemble à un téléfilm d'action dopé aux dialogues pourris. Ses personnages sont des stéréotypes sur pattes, la palme revenant à Greg Glenn, le militaire débile au grand coeur. La plupart des situations sentent le déjà-vu mais, plus grave, certaines frisent carrément le n'importe quoi. Ce serait sans doute mieux passé dans une cinématique de jeu vidéo, mais là on parle d'un long métrage d'une heure et demie. Heureusement, le rythme soutenu et les quelques [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.08 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.171003 ★