Samurai Flamenco

Samurai Flamenco

Masayoshi Hazama est un jeune homme naïf et enthousiaste qui a grandi entouré par les sentaïs, ces séries de superhéros japonaises typiques. Ayant en plus la chance d'être plutôt beau gosse, son travail de mannequin lui laisse beaucoup de temps libre qu'il décide de mettre à contribution: c'est décidé, il sera un superhéros, Samuraï Flamenco!

Mais voilà, dans la vie de tous les jours, pas de mutant géant, pas de génie du mal ni de météorite menaçant la terre tous les dimanches. Du coup, il va falloir commencer petit et les fumeurs hors zones, les enfants traînant dans les rues tard le soir et les pickpocket n'auront qu'à bien se tenir ! Enfin, tant que la police n'arrêtera pas l’hurluberlu... Pour cela, il pourra en partie compter sur Goto, policier qui a malencontreusement découvert sa véritable identité !

Synopsis soumis par Zankaze

Tomokazu Sugita (Hidenori Goto), Toshiki Masuda (Masayoshi Hazama/Samurai Flamenco)

Samurai Flamenco - La Danse du Sentai » Publié le 05/12/2013

Dernière production en date du célèbre studio Manglobe, Samurai Flamenco nous propose de suivre le quotidien mouvementé d'un jeune top model qui rêve de devenir un héros de sentai. Tout un programme.

Critiques des membres

#Par Kanade Kyoshiro le 23-04-2018

6
Surprendre c'est bien, mais il faut aussi savoir garder le spectateur.

Samurai Flamenco a la particularité d'être un animé ou on ne peut clairement pas être prêt pour ce qui nous attends. On lit un synopsis, on se fait une idée de ce qu'on va voir, on commence l'animé, on passe quelques épisodes, on se forge une idée du matériaux qu'on a devant les yeux, mais arrivé à la moitié s'entame un virage à 180 degré qui, non content d'être très déstabilisant, deviendra le motif principal de toutes les critiques négatives qu'on pourra lire ou entendre à propos de cette oeuvre pour le moins incongru. Mais nous reviendrons sur ce point plus tard, commençons d'abord par le commencement. Un jeune homme, Masayoshi Hazama , fan de super héros mais sans le moindre pouvoir [...] Lire la critique

#Par Afloplouf le 30-06-2014

8
On ne juge pas un héros à la couleur de sa cape

Foutraque est certainement le qualificatif qui convient le mieux à Samurai Flamenco. L'histoire part souvent dans tous les sens. Et si on rajoute que la technique est d'une pauvreté affligeante (chara-design en sucette d'un plan sur l'autre, animation au rabais), on a là les ingrédients parfaits d'une série au mieux moyenne. Loin s'en faut ! Car Samurai Flamenco cumule les qualités est de savoir où elle va et de traiter de son sujet (ici les héros de super sentai) avec amour. Ces deux vertus cardinales d'une série d'animation trop souvent oubliés sont ici criés avec force malgré le manque de moyens évidents que Manglobe a pu (voulu ?) attribué au projet. Il faut bien reconnaître que les [...] Lire la critique

#Par AngelMJ le 28-03-2014

7
Samurai Flamenco - Jumping the sharks

Manglobe est un studio ayant soufflé le chaud et le froid. Si on lui doit de très bonnes séries comme Samurai Champloo et Ergo Proxy (wesh! Ergo Proxy est une bonne série), il est aussi à l'oeuvre de productions plus que médiocres comme l'adaptation effroyable de Deadman Wonderland. En gros, pour moi, le nom du studio n'est pas un gage de qualité assurée. Dans quelle catégorie se classe alors Samurai Flamenco, leur dernière production dont il est question ici? Je n'a pas la réponse. Vraiment pas. Car Samurai Flamenco s'avère être une série très déstabilisante et jouant constamment avec les nerfs du spectateur. Nous sommes en effet face à une production très atypique dans le fond, avec un [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.025 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.174130 ★