Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique de Final Fantasy XII

» par marwen le
2008-05-17 18:45:52
| Voir la fiche du jeu

Et hop un petit pavé dans la mare! Je risque d'en faire hurler plus d'un, s'arracher les cheveux à d'autres et faire crotter de dépit certains mais le constat est là: Final Fantasy XII est pour moi, fan de la première heure de cette saga RPG qui a fait mon plus grand bonheur sur console et PC le plus gros raté excepté FFX-2 sur les 13 jeux sortis à ce jour.

Alors pourquoi ce désamour? D'où m'est venue cette envie soudaine de me défenestrer après avoir fini le jeu une première fois?

Une seule réponse, pour moi (et ce n'est que mon humble avis) FFXII sonne creux comme une boîte vide.

Certes l'emballage est plutôt pas mal, on peut dire que techniquement c'est du grand art. Je ne vais pas répéter ce qui a été dit sur l'environnement, les cinématiques à couper le souffle et le moteur de jeu carrément aberrant sur PS2, pour moi l'essentiel est ailleurs, ce qui fait qu'aujourd'hui on s'explose les yeux sur notre DS ou PSP pour savourer FFI qui présente des pixels gros comme le poing, ce qui a fait le succès des excellentissimes épisodes VII et VIII et ce qui manque cruellement à Vaan et ses potes: une âme...

Eh ben oui, l'écrin d'un Schokobon n'est pas un Schokobon, et on est juste frustré d'avoir fini le dernier. Parce que c'est bien marrant tous ces progrès techniques, ça nous gargarise un peu mais si c'est pour plonger dans un scénario basique de chez basique ça ne sert à rien, mais alors rien du tout. Je passe (parce qu'au fond je suis gentille) sur l'ultra repompage de certaines scènes de Star Wars et je m'intéresse direct aux persos. Prenons Vaan (Luke) par exemple, auto-proclamé héros de cette histoire. Je n'ai jamais vu une telle caricature du jeune chien fou qui donne des leçons de joie de vivre sans en avoir l'air (avec celui par contre d'un idiot congénital), inconscient et borné et qui pourtant en apprend même à ses aînés. Un niais de première donc, aux sentiments de justice exacerbés et au physique on ne peut plus discutable. Car parlons en de son physique, sans vouloir passer pour la croqueuse de bishis... FF ce sont les Squall, Cloud, Djidane et même Tidus, la classe quoi, pas un semi éphèbe épilé métrosexuel!!! On serait dans un anime, on le descendrait tous plus bas que terre!

Je ne parle pas de sa pote Penelo, inutile au possible si ce n'est pour soigner Balthier(Ian) et Bash, seuls personnages à sortir leurs épingle du jeu, parce que même la vengeresse Ashe(Leia) n'a que son physique pour elle. Je ne parle pas de la vièra Fran, Bunny sortie tout droit de l'esprit douteux d'un otaku en manque de Girlga.

Je serai passée au dessus de tout ça, si ce n'était le scénario ultra linéaire de cet opus. Quand on est habitué à moults rebondissements dans tout FF digne de ce nom, ici le postulat de départ est le même jusquà la fin, seules quelques micro révélations nous serons faites et les longues heures passées sur le jeu ne serons en fait qu'un prétexte au Level-up avant d'affronter le méchant Vayne(ben quoi il veut juste diriger le monde... Comparés aux autres vilains il est pas exigeant non?).

Pas de bras, pas de Schokobon, pas de scénario= pas d'attachement aux personnages=ennui total, si encore ils avaient eu la bonne idée d'en trucider un ou deux à la fin...

Allez j'accorde quand même un très bon point au monde d'Ivalice qui, de par son environnement médiéval, renoue un temps soit peu avec les origines de la série.

Je ne parlerai pas de la musique, sinon qu'Uematsu m'a énormément manqué, heureusement que le thème principal était là pour me réchauffer le coeur sinon je serai déjà pendue dans mon salon.

Une grosse déception donc, tenant principalement à l'épaisseur inexistante du scénario et à des personnages sans aucun charisme (sauf Balthier, lui je l'aime bien, mais en même temps Harrison était mon amour de jeunesse). Je passerai peut être pour l'aigrie de service qui s'accroche désespérément à une tradition aujourd'hui révolue mais tant pis, je m'en retourne vers Cloud et consort. Je ne peux pas mettre moins de 6 à un FF, ça me briserai le coeur, mais sachez que pour moi ça vaut bien moins que ça.

Une dernière en passant: si j'ai envie d'un Action-RPG, je m'achète un Tales of... NA!!!

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

marwen, inscrit depuis le 07/06/2004.
AK8.1.13 - Page générée en 0.032 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.180771 ★