Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Des hauts et des bas

» Critique du manga Fairy Tail par Zero70 le
31 Juillet 2017

J'ai découvert Fairy Tail à travers son adaptation en anime. Je ne saurais plus dire à quel moment, mais c'était durant la période 2010-2011 vu que quand je me suis lancé dedans, il y avait environ une cinquantaine d'épisodes qui étaient déjà parus. Ce n'est qu'un peu plus tard que je me suis lancé dans le manga.

La première image qui me vient à l'esprit pour résumer mon avis, c'est celle des montagnes russes. Fairy Tail est capable du meilleur comme du pire. Lorsque j'ai commencé l'anime, tout commençait sous les meilleurs hospices : des personnages attachants, beaucoup d'humour, un côté aventure assez prenant, une perspective de progression et une bande-son excellente. Bref, j'ai dévoré les épisodes que m'avait filés un ami, et j'étais pas loin d'être fan.

Si je devais reprendre mon image des montagnes russes, voici ce que je dirais : très bon démarrage, le wagon Fairy Tail monte en flèche jusqu'à l'arc Tour du Paradis. Puis on enchaîne sur l'arc Battle of Fairy Tail, avec Laxus. Premier palier, puisque je préférais l'arc précédent. Mais ça restait quand même bon, et à cette époque je pouvais tout pardonner à Hira Mashima.

Ensuite, l'auteur nous envoie du lourd avec ce qui représente pour moi le sommet de Fairy Tail : l'arc Oracion Seis. Cette partie est non seulement géniale parce qu'elle constitue une nouvelle progression tout en reprenant ce qui fait le succès de Fairy Tail, mais je l'ai aussi adorée, car mes deux personnages préférés étaient mis en vedette à la fin.

À ce moment, j'aurai mis sans hésiter 8/10 (et 9/10 pour l'arc Oracion Seis). J'aimais tellement l'anime que j'en arrivais presque à apprécier les épisodes HS. Malheureusement, il y a eu la suite.

Arc Edolas : première véritable déception, le wagon descend et je termine mon stock d'épisodes sans connaître la fin de l'arc. Du coup, c'est à partir de ce moment-là que je me suis lancé dans le manga. À part quelques épisodes par la suite, j'abandonnerai définitivement l'anime.
Il manquait de bons combats et de bons méchants à cet arc. Mais en fait, il fut surtout décevant parce qu'il semblait être taillé uniquement pour faire surgir un personnage censé être mort. À ce moment-là, j'étais encore naïf et n'avais pas compris que le leitmotiv de Hashima c'était non seulement Tu ne tueras point mais aussi Tu feras (res)surgir des personnages censés être morts et Tu feras devenir les méchants gentils.

Arc Île Tenrô : bon là, tout partait bien, j'étais très confiant. Je pensais que ça serait un tournant, que l'auteur allait enfin passer aux choses sérieuses... Que nenni ! Cet arc n'était finalement qu'une répétition d'Oracion Seis, avec un boss final qui n'était pas si fort que ça. Puis un méchant sorti de nulle part défonce tout et là je me dis à nouveau : "Ça y est, Mashima passe enfin aux choses sérieuses !". Ellipse temporelle, puis... rien ! Le wagon Fairy Tail est en difficulté.

Arc Grands Jeux Magiques : vous voyez ma réaction au début de l'arc Île Tenrô ? Et bien là, ce fut la même. J'y croyais, surtout à cause des fashbacks qui promettaient quelque chose de bien sombre. Tout se passait plutôt bien, puis l'histoire commença à patiner et on arriva sur un final complètement merdique. Le wagon frôla le déraillement.

Je crois que c'est à partir de ce moment que j'ai perdu tout espoir dans le manga, et la suite m'a montré que j'avais entièrement raison. Concrètement, qu'est-ce que j'attendais de l'auteur ? Qu'il soit capable de faire évoluer son manga. Comment ? En abandonnant son leitmotiv, en faisant évoluer ses personnages, en proposant une histoire de fond plutôt que des arcs juxtaposés qui n'ont en général aucun lien entre eux.

Malheureusement, Mashima, qui nageait en plein succès, n'avait pas vraiment de raison de se remettre en question. Il a donc continué à utiliser encore et toujours la même recette jusqu'à la fin. Ah si, il n'y a qu'un seul élément qui a évolué : l'ecchi. Au début, c'était plutôt discret, puis ça occupait les chapitres HS, et à un moment (je sais plus où) c'est carrément devenu la raison même d'exister de certains chapitres (avec quelques scènes SM recyclées). Sauf que je n'ai jamais lu Fairy Tail pour ça.

Le wagon a donc continué sa descente jusqu'à la fin. Ce ne fut pas une descente raide, mais plutôt lente. Le genre à vous dire "Ça n'avance pas, qu'est-ce que c'est ennuyant !", "Mais dans quoi je me suis embarqué ?", ou encore "C'est long d'attendre la fin..."
Genre agonie, quoi.
Il y eut bien quelques soubresauts, notamment grâce à l'humour toujours aussi mordant (le passage avec les géants, le dernier bon moment). Cependant, je ne me suis jamais fait d'illusions, et les pièges grossiers tendus par Mashima (tiens, ce gentil-là va mourir) avaient du mal à prendre sur moi.

J'ai lu le dernier scan, et c'est assez marrant de voir que la conclusion du manga résume à elle seule tous les défauts de Fairy Tail : un méchant surgit de nulle part, un énième power-up de Natsu, un combat bâclé, les niaiseries habituelles (le pouvoir de l'amitié, ou de l'amour, ça dépend).
Ce dernier arc s'est aussi illustré par une multiplicité des combats, ce qui m'a fait penser à la Quatrième Grande Guerre Shinobi dans Naruto : des combats partout, mais de beaux combats nulle part. Avec ce fan-service dégoulinant qui consiste à ce que chaque personnage ait son moment de gloire, histoire de contenter tout le monde.

Si je devais poursuivre dans les comparaisons c'est au niveau des dessins : à côté de Naruto, alors là, il n'y a même pas photo, Fairy Tail c'est franchement pas terrible. Je pense notamment au design de certains personnages féminins qui se ressemblent tellement que je les confondais et n'arrivais plus à les reconnaitre.
De même, j'ai toujours eu l'impression que Mashima bâtissait son scénario au dernier moment, avec des arcs sans véritables liens entre eux. Il faut dire que l'histoire est assez creuse, et que l'intrigue principale ne sort du chapeau qu'à la fin. Même l'anime de Bleach était plus crédible.

Pour résumer, je dirai que Fairy Tail c'est un manga qui partait très bien mais qui a été incapable de renouveler sa base, et qui a continué jusqu'au bout à utiliser les mêmes ficelles. Et ça, c'est vite lassant. Il n'y a aucun intérêt à revoir la même chose sur plus de 400 chapitres, avec toujours la même morale débordant de mièvrerie. Mashima est un tueur de suspens, puisqu'on sait toujours qui va gagner. Contrairement à la majorité des shonens du même type, si on regarde les 4 personnages principaux du manga, on a l'impression qu'ils gagnent en puissance au début, puis plus rien. L'auteur a beau essayer de montrer que Natsu est 100 fois plus fort qu'au début, on n'y croit pas. Détail significatif : il y a que dalle sur leurs rares phases d'entrainement.

Verdict :5/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (10)
Amusante (0)
Originale (0)

9 membres partagent cet avis
3 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Zero70, inscrit depuis le 29/07/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.053 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.129376 ★