Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Le Nouvel Angyo Onshi

» par kuchiki byakuya le
12 Janvier 2011
| Voir la fiche du manga

J'ai attendu longtemps avant de m'y plonger et la joie de découvrir ce manhwa ne s'est pas fait attendre puisque dès le début, on plonge les deux pieds devant dans cette aventure.

Indéniablement, le scénario est le point fort de ce manhwa car on se demande sans cesse où toutes ses aventures vont nous mener, surtout que des rebondissement arrivent petit à petit et relance un scénario que l'on croyait boucler (ou presque). Mun-Su erre sur des terres rarement accueillantes et pose un regard critique sur tout ce qu'il voit, même s'il parait toujours détaché des malheurs qui arrivent. C'est peut-être ce comportement libre qui en fait un bon conseiller et un homme qui attire la sympathie comme la méfiance. Ses ennemis le détestent mais éprouvent également un certain respect pour lui, voir de la fascination, et bien évidemment de la crainte. Quelque part, le pays dans lequel il évolue est un peu à l'image du personnage central: chaotique, perdu et en quête d'une nouvelle vie, voir de la rédemption.

L'auteur aime les doubles faces et plusieurs personnages ont cette particularité d'avoir plusieurs visages, ou plutôt plusieurs cotés à leur personnalité. Ce n'est pas un délire car cela correspond à chaque à la lutte entre le bien et le mal, que chaque personne a en elle. Mais en plus, il s'en sert souvent pour montrer comment les différents choix (le bien ou le mal) peuvent influencer la vie d'un homme de façon incroyable. J'y vois là une sorte de réflexion métaphysique sur le destin de l'homme qui peut choisir l'une ou l'autre voie et qui l'emmène sur plusieurs chemins possibles. Mun-Su apparait un peu à part je trouve car il n'est ni tout blanc, ni tout noir. Il est certes un justicier mais assez étrange, reconnaissez-le. Pour lui, qu'importe parfois le moyen d'arriver à ses fins, du moment que le travail est fait, ce qui explique que beaucoup de gens meurent autour de lui. C'est plaisant de voir un héros qui peut montrer une facette un peu noir de sa personnalité, tout en défendant la justice. Quelque part, il m'a fait penser à Spike, aussi bien dans le look que dans sa façon d'agir et ses raisonnements. D'autant plus que le dessin est excellent, parfois noir et parfois un peu plus léger mais toujours dans la même ligne que les sentiments qui sont mis en page.

Les personnes sont nombreux, trop pour les décrire un à un. Je ne vais prendre que les principaux, à commencer par Sando (Chun-Hyang), qui suit Mun-Su comme une ombre. C'est bon personnage mais qui n'est pas assez travaillé à mon gout. On sait très peu de chose de cette demoiselle, qui en plus d'être une excellente combattante, a aussi des atouts cachés dans son bras. Mais le pourquoi reste vague et seule la toute fin nous en apprend un peu pus mais pas suffisamment je trouve. Ajite est un bon méchant, dont le visage est multiple, ce qui en fait le personnage le plus intéressant derrière Mun-Su. On ne sait jamais ce qu'il pense, ce qu'il veut vraiment. De plus, son véritable visage reste dans le flou un bon moment. Et puis le masque de la gentillesse qu'il arbore tout le temps accentue le mystère qui l'entoure. Quant aux autres, ils changent souvent au contact de Mun-Su, comme s'il influençait la vie des autres, en bien ou en mal d'ailleurs. Mais dans l'ensemble, ils sont tous bons, sauf peut-être l'écuyer qui est un peu énervant, bien qu'utile au final.

La fin est une vraie fin. La boucle est en quelque sorte bouclé pour Mun-Su et on trouve les explications au chaos qui règne depuis la chute du Jushin. Le héros trouve enfin ce qu'il cherchait, même s'il avait la solution en lui depuis le début, mais il ne voulait l'accepter car la vérité était trop lourde à porter. Ma seule question concerne les dernières où l'on voit quelque chose d'étrange (enfin, pour ceux qui ont lu la série). Je pense que vous voyez de quoi je veux dire car, sauf erreur de ma part, c'est bien ce que je pense, grâce à l'indice rond et gravé de 3 dadas. Mais jusqu'à preuve du contraire, ca me parait difficile, non? Et cela à plus d'un titre (pour une raison évidente et surtout parce que ce personnage a été "rasé" de près ^^). Alors à ceux qui ont lu le manhwa, éclairez-moi. Si ca se trouve, personne n'a compris cette fin de la même façon. Je me demandais si elle n'était pas symbolique, mais j'en doute vu comment elle se déroule.

Enfin, pas la peine de vus faire un dessin, j'ai adoré de bout en bout et je conseille à tout le monde cette lecture. Des manhwa comme ca, j'en redemande encore et encore.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

1 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

kuchiki byakuya, inscrit depuis le 24/08/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.154490 ★