Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Ludwig Revolution

» par kuchiki byakuya le
04 Août 2008
| Voir la fiche du manga

Les contes de fées prennent un méchant coup derrière la tête avec ce manga parodique. Si vous tenez à garder l'image du prince charmant, ne le lisez pas.

En effet, le prince gentil et bienveillant, devient un démon cruel, sadique, obsédé et froid, plus intéressé par les fortes poitrines que par le reste. Aucun fan service à la Ikkitousen, juste de quoi rire devant les situations loufoques car il n'est pas le seul à recevoir une nouvelle étiquette. Les princesses en prennent également pour leur grade. Entre Blanche-Neige, le Petit Chaperon Rouge, Cendrillon ou Hansel et Gretel, le choix est vaste (plus certains que je n'ai pas reconnu). Ma préférée reste le Petit Chaperon Rouge qui devient une tueuse à gage complètement barrée, troquant son panier contre un fusil sniper. En fait, elles sont exactement l'inverse de ce qu'elles sont dans les contes qui ont bercé notre enfance (la gentillesse devient la cruauté; l'innocence devient le vide à l'état pur).

Le prince est donc à la limite un monstre nombriliste mais il cache de vrais sentiments humains et on s'étonne de le voir aider les princesses qui ne l'intéressent pas (en gros, qui sont aussi plates que des planches à repasser ^^). Le manga entier ne cesse de nous surprendre par les sentiments totalement contradictoire, selon les scènes. J'ai adoré la mère de ce prince unique en son genre, telle mère, tel fils. Le peuple la surnomme "la reine de la torture" ou "la déesse de la destruction", c'est tout dire. Néanmoins, elle fait plus rire que peur, car c'est avant tout le but du manga.

Malgré un humour certain, il y a une histoire de fond, surtout dans les deux derniers tomes. J'avais peur de ce manque et de voir uniquement une succession de princesses sans lien entre elles mais tout cela fut vite dissipé. Bien sur, ca reste très simple mais un scénario trop complexe n'aurait pas été judicieux. Cette trame permet d'introduire des princesses qui n'auraient peut-être pas eu leur place en temps normal. Je souligne la bonne maitrise de ce mélange histoire/humour. De plus, la fin m'a surprise. Je ne suis pas fan des fins ouvertes mais celle-ci est parfaitement amenée car on ne reste pas sur sa faim, tout en ayant les réponses nécessaires.

Le dessin est typique des shojos, avec des planches surchargés selon les scènes et des protagonistes pas toujours très beaux. Je dirai que c'est le point faible du manga même si j'avoue que le contraste entre le dessin romantique et le ton sadique du manga est un régal. L'atmosphère n'en est que plus attrayante. Mais si on est vraiment allergique à ce style, on sera gêné.

Bonne surprise que ce manga, dans la lignée de Shrek, plein d'humour noir, de coup bas et de moments de pur bonheur. Les 4 tomes passeront presque trop vite. J'aime les contes de fée quand ils sont aussi cyniques.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (1)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

kuchiki byakuya, inscrit depuis le 24/08/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.047 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174192 ★