Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Vivre d'amour et d'eau fraîche

» Critique du manga Underwater - Le Village Immergé par Shizao le
23 Décembre 2015

Suiiki, un manga d'Urushibara Yuki à qui l'on doit Mushishi notamment. Ici il s'agit d'un univers avant tout aquatique, alternant ville et campagne, où l'on témoigne de la très belle expérience de la jeune Chinami, membre du club de natation de son école.

Si cette série est avant tout un slice of life mettant en scène un décor réaliste, il y a dans un premier temps cette touche de fantasy qui va donner sa particularité à l'histoire. Tout bascule quand Chinami perd connaissance en pleine canicule et se retrouve projeté dans un monde opposé à sa ville et surtout à son environnement. Ceci représente la première plongée dans un rêve fait de campagne, de fleuve ou de cascade... La jeune héroïne débarque dans un endroit, certes très opposé au sien, mais tellement beau. D'emblée j'ai saisi que nous aurions droit à des décors sublimes. Le trait de l'auteure est aussi léger que l'ambiance de ce village de campagne entouré d'eau. Mais tout le mystère est là : quand Chinami se réveille, plus de village et plus de Sumio, ce jeune garçon qu'elle a croisée durant son rêve, accompagné de son père.

Retour à la réalité, mais le choc des mondes s'arrête là. C'est une des choses qui m'ont plu dans ce manga, la légèreté domine dans un premier temps, pas de froide et cruelle réalité du monde réel. Bien que le concept puisse être intéressant, je trouve que cette difficulté du choix entre une vie banale et agréable opposée à une aventure fantastique à travers un monde inconnu a tout autant de potentiel. Chinami ne s'ennuyait pas à la base, elle ne recherchait pas à relancer une vie terne et sans saveur. Tout ça lui est tombé dessus, pour certaines raisons qui constituent le coeur du scénario.

La construction de l'intrigue n'a rien à envier aux dessins d'ailleurs : c'est fin, c'est réfléchi et après la touche fantasy, du drame. Une tension dramatique qui permet de mettre à l'épreuve tout ce qu'il y a de plus positif. L'amour, pour une autre personne, pour son village aussi. C'est tout un style de vie qui est dépeint, une identité culturelle faite de croyance, d'activités simples comme la pêche et forcément d'un socle familiale fort et sans ambigüité. Au fond, à travers Chinami et les autres personnages, Suiiki s'apparente comme un long fleuve tranquille représentant un cycle où tout peut leur réussir. Cette fameuse période de la vie où une personne peut être heureuse avec ce qu'elle a sans demander son reste, où tout est parfait en somme. Urushibara Yuki rappelle avec pertinence que les choses les plus complexes peuvent se trouver dans les plus simples.

Cependant, il faut se méfier de l'eau qui dort comme on dit. J'adhère complètement à l'évolution de l'intrigue qui va au-delà d'une mise en scène du bonheur. Tout ne peut pas être parfait jusqu'au bout et dans ce cas là que faire ? Renoncer ? Aller de l'avant ? Comment ? En oubliant ? En vivant avec ? Plus facile à dire qu'à faire. Lorsque tout va bien, un élement perturbateur peut remettre en cause les certitudes les plus fortes et certains personnages vont devoir y faire face. Après tout, il ne s'agit pas que de mystère, de fantastique ou du quotidien, il s'agit de romantisme aussi. Et quand il y a de la passion, il y a de l'extrême, des choix qui peuvent mener aux chemins les plus beaux comme les plus douloureux. Cette cascade de sentiments se mélange harmonieusement avec le mystère rêve/réalité auquel est confronté Chinami et l'auteure traite tout cela sans rien négliger. La plus grosse satisfaction pour moi est de ne pas me poser de question sans réponse dans une intrigue qui a pour but d'envoyer un message clair.

En somme Suiiki est un très bon manga. L'histoire est à l'image de l'élément qu'elle présente et au-delà de l'aspect poétique, c'est surtout très bien mené de bout en bout, pas de temps faible durant les deux tomes (six chapitres chacun) et ça c'est tout aussi appréciable que la cascade du village de Miyama.

Verdict :8/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (8)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Shizao, inscrit depuis le 28/12/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.049 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.118475 ★