Arcana (manga)

Arcana (manga)

Maki (nom temporaire) est une jeune fille amnésique ayant tout oublié de son passé, jusqu'à son propre nom. Ainsi, lorsque deux inspecteurs de police se rendent compte de son incroyable capacité à parler aux morts et ainsi résoudre les enquêtes, nous plongerons avec elle dans les méandres fantastiques des crimes les plus crapuleux.

Synopsis soumis par marwen

Critiques des membres

#Par Rydiss le 09-09-2010

7
Arcana - Romance ésotérique.

Comment en suis-je arrivé à lire ce manga ? La réponse est simple : pour son auteur, Yua Kotegawa, que j'ai découvert via Détenu O42 (remercions d'ailleurs Kana pour l'arrêt de la commercialisation de cette œuvre splendide...). Ce dernier m'ayant complètement conquis, je suis parti en chasse d'autres mangas de cette auteur, pour alors tomber sur Arcana. Dont je ne connaissais absolument rien. Et au final, je n'en suis pas ressorti déçu. Manga en deux volumes nous invitant à suivre les aventures d'un flic ayant rencontré une jeune fille amnésique pouvant parler aux morts, Arcana mise surtout sur ces personnages pour nous accrocher. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un scénario, [...] Lire la critique

#Par kuchiki byakuya le 15-08-2007

9

Mon coup de coeur du moment. J'ai été très surpris en lisant ce manga car je m'attendais pas à trouver un humour décalé, déjanté, cotoyant la tristesse de l'oeuvre. Arcana retrace la vie de Maki, jeune fille amnésique, qui a le pouvoir de voir et parler aux esprits. Evidemment, on s'attend à avoir des bons sentiments à la pelle, ennuyeux et larmoyants. Pas du tout! Par l'humour omniprésent, le manga se lit tout seul, parfois drole et parfois touchant par la solitude de l'héroine, très attanchante, en opposition total avec un héros comique, largué par les événements. Mais en croyez pas que le manga est dépourvu de scénario car c'est faux. Il y a une intrigue, parfaitement menée, avec [...] Lire la critique

#Par marwen le 16-01-2006

9

J'ai littéralement dévoré les 2 tomes d'Arcana en un après-midi, le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai été emballée par l'univers créé par l'auteure pour cette (trop) courte série.      Ce qui frappe tout de suite, ce sont les dessins de la mangaka, caractérisés par un dépouillement certain des décors contrebalancé par des visages empreints d'une douceur agréable, aux expressions d'une grande justesse et à la finesse des traits impeccable.   Bref, du tout bon, même quand Kotegawa s'essaie à l'humour en usant du Super Deformed.    En tout cas, et en particulier en ce qui concerne le personnage de Maki, cette concentration exercée sur les protagonistes fait qu'on s'y attache de suite, [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.074 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.148176 ★