Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Arcana - Romance ésotérique.

» Critique du manga Arcana (manga) par Rydiss le
09 Septembre 2010

Comment en suis-je arrivé à lire ce manga ? La réponse est simple : pour son auteur, Yua Kotegawa, que j'ai découvert via Détenu O42 (remercions d'ailleurs Kana pour l'arrêt de la commercialisation de cette œuvre splendide...). Ce dernier m'ayant complètement conquis, je suis parti en chasse d'autres mangas de cette auteur, pour alors tomber sur Arcana. Dont je ne connaissais absolument rien. Et au final, je n'en suis pas ressorti déçu.

Manga en deux volumes nous invitant à suivre les aventures d'un flic ayant rencontré une jeune fille amnésique pouvant parler aux morts, Arcana mise surtout sur ces personnages pour nous accrocher. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un scénario, contrairement à ce pourrait nous faire croire le premier volume, le moins bon des deux. En effet, ce dernier consiste surtout à nous présenter les personnages, et les histoires qui le composent ne sont vraiment pas terribles, surtout pour des enquêtes de police... Ici, la logique, le mobile, la manière de faire, et même le coupable sont à peine esquissés. On se concentre surtout sur notre jeune fille et ses dons. Pour être totalement franc, j'ai eu peur que l'auteur continue dans ce sens, à répéter les même scènes. Voir débarquer notre médium au commissariat pour annoncer qu'un fantôme est venu lui demander de l'aide, puis nos flics qui la suivent, la découverte de qui a fait le coup, prise d'otage de mademoiselle, sauvetage grâce à son pouvoir et à notre policier... A la longue, cela devient vraiment lassant. Fort heureusement, dès la fin de ce premier volume, on commence à oublier ce principe d'une enquête-un chapitre pour se concentrer sur les personnages et leur histoire.

Et là on obtient du lourd. Car ce sont bien nos protagonistes qui font tout le sel de cette série, ainsi que leur relation et leur histoire. En deux volumes, l'auteur réussit l'exploit de nous faire aimer ces deux personnages, chacun confronté à un univers qui n'est pas le leur. Notre jeune Maki (dont la révélation à son sujet est une superbe trouvaille) est une inconnue pour le monde normal, n'ayant aucune attache à ce dernier. Quant à notre fougueux inspecteur, le voilà confronté à un univers qui jusqu'ici n'existait pas, duquel tout lui est étranger. Au fur et à mesure, nous allons les voir évoluer, se confronter à la réalité et aimer. Et oui, la relation qui se tisse entre eux deux apporte une touche de romance bienvenue. Moi qui habituellement n'apprécie pas ce genre, je me suis surpris à souhaiter le meilleur pour nos deux protagonistes. Preuve en est que cette romance est une totale réussite, pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas mise au premier plan, mais souvent évoquée, jamais oubliée, et surtout elle évolue vite jusqu'à une conclusion. Et tout cela sans niaiserie, mais avec beaucoup de tendresse et d'humanité. Bref, il y a un aspect "vrai" dans cette histoire d'amour, notamment avec les interrogations de notre jeune homme. Une totale réussite.

Un autre attrait du scénario concerne l'emploi du paranormal. Thème que j'apprécie particulièrement. Là où les premières histoires ne servent à rien hormis à la présentation des protagonistes et sont mal construites, la deuxième partie est tout à fait maîtriser et monte en puissance dans le drame. L'utilisation de fantômes et du principe de doppelgänger est un atout, surtout pour le dernier, très bien exploité et menant à une mini-critique de la société inattendue. Certaines scènes sont assez gores, mais c'est tout à fait supportable. Néanmoins, ne croyez pas que l'utilisation de ce sujet n'amène que du sang et des larmes, loin de là. Au contraire, on rit beaucoup. L'emploi des SD et de comiques de répétition (notre héros et son coéquipier qui finissent toujours par être mutés dans un autre département, la dette de ce dernier qui ne fait qu'augmenter...) est utilisé à bon escient, tout comme certaines situations ou personnages vraiment comiques. De ce point de vu là, les membres de la brigade de police chargés des affaires "pas normales" atteignent un degré de folie rarement atteint. Il est d'ailleurs regrettable qu'ils n'interviennent pas plus tôt dans le manga et ne soient donc pas plus développés et exploités... Bref, vous l'aurez compris, cette œuvre joue habilement avec tous les genres, sans que cela ne choque. Pour ceux qui craignent que le comique ne nuise trop à l'ambiance sombre de l'ensemble, je réponds non, au contraire, ça apporte une fraîcheur bienvenue. On pourrait pratiquement parler de sans faute au niveau de la maîtrise du scénario, dommage que les premiers chapitres soient aussi mal construits et répétitifs.

On terminera donc par le dessin, seul sujet que je n'ai pas évoqué. L'auteur nous livre un design très épuré, lisse, net, très propre, sans fioritures. Les personnages principaux sont réussis, mais je déplore que les secondaires ne le soient pas... De même, certaines planches sont affreusement vides de décors. Sur le coup, ça ne gêne pas vraiment, mais avoir sans cesse un fond blanc fatigue un peu... On dira que c'est pour se focaliser sur les personnages. Pour la mise en scène et la construction des planches, de ce côté il n'y a rien à redire. C'est fluide et certaines planches sont des modèles de dynamisme (celle de l'accident de voiture provoqué est d'une clarté rare). Tout ça pour dire que j'apprécie beaucoup le style de l'auteur, voilà tout.

Alors, verdict? J'ai beaucoup aimé, ça vous l'aviez compris je pense. Les deux protagonistes principaux et leur relation m'ont charmé, et la deuxième partie de l'histoire est captivante. Mais voilà, je trouve que deux volumes, c'est trop court. J'aurai aimé que l'auteur s'attarde un peu plus sur les personnages secondaires et leur psychologie (et que l'aspect comique du bureau des affaires étranges et de ses occupants soit exploité à fond). Autre reproche : le début, vraiment mal fichu, surtout si on compare avec la maîtrise de la deuxième partie, où l'on se consacre aux personnages. Pour ces deux défauts, je donne un 7,5. Mais cela ne m'empêchera pas d'aimer ce manga, ne serait-ce que pour son habile mélange des genres et sa romance touchante.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Rydiss, inscrit depuis le 15/07/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.039 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.209986 ★