C'était Nous

C'était Nous

C'est la rentrée et Nanami souhaite se faire au plus vite des amies afin de profiter de sa vie de lycéenne. Rapidement, elle s'aperçoit que toutes les conversations ne tournent qu'autour d'un seul sujet: Yano Motoharu, l'idole de l'établissement qui est d'ailleurs dans sa classe.
Alors que la rumeur le décrit comme lisse et parfait, Nanami s'aperçoit bien vite qu'il cache quelque chose et qu'il est très proche d'une fille qui semble pourtant le haïr.

Synopsis soumis par Zankaze

  • Licencié : oui
  • Titre français : C'était Nous
  • Editeur: Soleil Manga
  • C'était Nous - Screenshot #1
  • C'était Nous - Screenshot #2
  • C'était Nous - Screenshot #3
  • C'était Nous - Screenshot #4
  • C'était Nous - Screenshot #5
  • C'était Nous - Screenshot #6
  • C'était Nous - Screenshot #7

Critiques des membres

#Par Maya* le 04-07-2014

10
« Quelqu’un a dit que la mémoire était reformée à partir de quantité de fragments de souvenirs. Se souvenir, c’est comme avoir des illusions. »

Bokura ga Ita est un incontournable pour tout lecteur avide de comédies romantiques ou de drames, mais pas seulement. L’œuvre ne s’adresse pas uniquement aux habitués du genre mais un peu à tout le monde, à condition d’avoir le cœur bien accroché. c’est la définition même de ce qu’est le « tranche de vie » en nous racontant une histoire à laquelle on peut se lier, et qui peut titiller notre sensibilité pour autant qu’on ne soit pas obtus à la romance. « C’était nous » est un condensé d’émotions brutes qui nous envahit, on se dématérialise et on pénètre dans les pages, on n’est plus soi, nous sommes eux. Néanmoins, ce titre ne peut être unanimement apprécié, certains pouvant être [...] Lire la critique

#Par Pixy le 28-01-2014

9

Pour moi qui ai découvert Bokura Ga Ita grâce à l’anime, qui date maintenant de quelques années, relire les huit premiers tomes a été un bon rafraichissement de mémoire. J’en aurai presque oublié tous ces moments mignons, ces instants clés, ces paroles, ces échanges. Mais surtout, je n’aurai pas cru que ce n’était qu’un avant-goût, une mise en bouche au désespoir à venir. Rien qu’en lisant ces phrases, et sans savoir ce qui m’attendait au-delà de ce huitième tome, j’en avais déjà le cœur serré. J’allais plonger dans l’inconnu, ne sachant pas sur quel drame j’allais tomber. Arrivée au terme des seize tomes, je peux dire que je n’en regrette pas la lecture. J’ai été transportée et [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.196541 ★