Mais pourquoi les séries courtes se finissent jamais ...

» Critique de l'anime Death March to the Parallel World Rhapsody par Kanade Kyoshiro le
21 Novembre 2018

Il y a 2 jours, ou 3 maximum, je faisais la critique de Isekai Maō to Shōkan Shōjo no Dorei Majutsu. en concluant par quelque chose comme : si vous voulez regarder un animé dans le genre "Se réveil dans un monde parallèle/jeu vidéo" vous pouvez trouver mieux. Et ben je ne me doutais pas que le mieux arriverait aussi tôt. Même si on est très loin de l'oeuvre parfaite.

Concrètement Death March to the Parallel World Rhapsody gère beaucoup de choses assez bien. Les personnages sont attachant. Le coté harem est léger (entendre par la que ce n'est pas du gros harem bien lourd qui pollue chaque scène toute les 20 secondes pour caler une blague ecchis). Et on peut apprécier le fait que le personnage principal était un adulte avant d'être "réincarné" en personnage de jeu vidéo. Ça rend ses relations avec les nombreux protagonistes plus proche d'une relation paternelle, il se comporte comme leur tuteur. Et ça change vraiment, c'est très appréciable.

Le coté jeux vidéo est très classique, les niveaux, les skills, les armes, etc. Le personnage est sur-cheaté comme d'hab. Mais petite nouveauté, au lieu de bien profiter et de bien montrer à tout le monde qu'il est le nouveau boss du game, ici Satou essai plutôt de se faire discret (autant que son statut de perso sur cheaté le lui permet). Plutôt que de se vendre comme nouveau héros, aventurier ou guerrier, Satou se fait passer pour un marchand. Et entre ça et son coté paternel, ce sont ce genre de petits détails qui réussissent à légèrement décaler l'oeuvre de l'axe du pur déjà-vu et lui donne une pointe d'originalité plus que bienvenue.

Malheureusement il y a un gros point noir dans l'histoire, point noir beaucoup trop récurent en japanimation : Il n'y a pas de fin. L'animé se finit sur la fin d'une péripétie mais il reste tellement de questions sans réponses, d'arc narratifs secondaires non terminés. L'arc narratif principal est complètement en suspens. Ça sent, bien sur, l'animé qui te hurle " je suis un animé promotionnel, va acheter le manga ! ". Et je sais que je devrais arrêter de m'insurger pour ça à chaque fois. Mais arrêtez de produire des œuvres pas fini sérieusement... Si vous adaptez en animé une oeuvre, qu'elle soit manga, VN ou autre et que vous ne pouvez pas l'adapter tel quel pour une quelconque raison. Parce que le manga/jeu n'est pas fini. Parce qu'on vous a commandé 13 épisodes pour un manga qui fait 32 tomes ou que sais-je ? Dans ces cas la prenez des libertés ! N'adaptez pas le truc tel quel, prenez des libertés et donnez moi un animé avec une fin ! Moi je m'en fout que ce soit pas exactement comme dans le manga, le light novel, le visual novel ou le JV, mais si vous ne faites que 13 épisodes, faites en sorte que l'animé se finisse en 13 épisodes. (Bon visiblement il y a une saison 2 de programmée, c'est déjà ça. Mais ça change rien au fait qu'il faut conclure l'arc entamé à la fin d'une saison).

Très honnêtement je vais attendre la saison 2 et je vais la regarder mais j'ai peur qu'elle ne donne pas plus de réponses que la 1ère et qu'on doive classer Death March to the Parallel World Rhapsody dans la longue liste des animés sans fin. Parce que l'animé commence vraiment bien, j'ai beaucoup aimé, j'ai passé un super moment devant celui ci. Mais quand on me raconte une histoire, si on me raconte pas la fin, ça casse tout. Affaire à suivre.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (7)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kanade Kyoshiro, inscrit depuis le 17/02/2014.
AK8.1.13 - Page générée en 0.035 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.148234 ★