Fune wo Amu - à travers l'océan des mots

» Critique de l'anime Fune wo Amu par Sirius le
03 Janvier 2017

Majime travaille au bureau des ventes de l’éditeur Genbu. Il n’est pas vraiment taillé pour le job. Un jour il se voit transféré au département des dictionnaires où il participe activement à la publication du Grand Passage, véritable vaisseau devant permettre aux gens de traverser l’océan de mots. Mais ce département est vu comme un gouffre budgétaire par le conseil de direction, assez sceptique sur le pouvoir de vente d’un dictionnaire…

Parue dans le créneau noitaminA, toujours en 11 épisodes, Fune wo Amu est une série très réaliste et terre à terre qui parle de l’édition de dictionnaire sans trop s’encombrer de romance ni de péripéties. Avec son look de poète à lunettes, Majime est un beau jeune homme tandis que Kaguya, sa sublime dulcinée, est une parfaite yamato nadeshiko. Qui vient quelque peu rompre avec les clichés avec son ambition de devenir un grand chef. Un couple attachant mais sur lequel la série ne se focalisera pas longtemps. Car la vraie romance de Fuyu wo Ame, c’est celle qui rattache Majime à sa passion pour l’édition du dictionnaire, à sa passion pour les mots.

Tout le récit se concentre sur un grand paradoxe : malgré ses grandes qualités linguistiques, Majime est incapable d’exprimer ses sentiments. Que ce soit pour défendre ses idées dans son métier ou parler à la demoiselle pour qui il a eu le coup de foudre, il ne parvient pas à trouver les mots justes et se perd en bafouilles. Il donne en réalité une (trop) grande importance au choix de chaque mot. Pour compenser ce handicap, il s’appuie sur son collègue Nishioka, qui possède lui toute l’assurance du parfait négociateur. Ils forment à eux deux un duo très complémentaire que l’on a du plaisir à suivre. Et cette grande aventure qu'est l'édition du dictionnaire permettra à Majime de traverser cet océan de mots dans lequel il tend trop souvent à se perdre.

Tout cela est bien beau mais malgré mes cinq longues années de linguistique, je suis toujours moi-même très sceptique concernant l’utilité d’un dictionnaire à notre époque. Mon smartphone a depuis belle lurette remplacé cet objet encombrant et obsolète. La tache de Majime et de son équipe est énorme et vaine quand on pense que chaque jour voit apparaître de nouvelles expressions. Du coup je n’ai pas vraiment compris les enjeux de la série malgré toutes les envolées métaphoriques sur l’océan de mots que l’homme doit apprivoiser.

Fune wo Amu est une série à l’apparence très sobre qui livre des considérations très profondes sur l’édition du dictionnaire. Ça a l’air ennuyeux dit comme cela mais c'est bien réalisé et on se laisse souvent emporter par le récit et la passion de cette petite équipe dans quelques séquences accompagnées par un morceau de fond diablement entraînant.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sirius, inscrit depuis le 16/07/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.045 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.117095 ★