Je t'aime... moi non plus.

» Critique de l'anime Denpa Teki na Kanojo par sarthasiris le
06 Décembre 2016

Denpa Teki na Kanojo c'est deux OAV réalisées par le responsable de l'adaptation animée d'Elfen Lied ou du plus récent mais non moins bon Baccano. L'anime s'annonce comme un triller psychologique très noir abordant des thématiques telles que le meurtre, le sexe, la folie.

Les premières séquences illustrent un tueur en série visiblement en train de violer une victime, une fois sa petite affaire finie, il clame d'être un agent du gouvernement envoyé en mission pour tuer des extra-terrestres qui se cachent dans le corps de ses victimes, un alibi solide en somme, de quoi mettre tout un tribunal en PLS. On s'aperçoit vite qu'on a affaire à un fou, le genre pas très convaincant qui se coltine dans le rôle du vilain avec son sourire sadique racontant n'importe quoi pour montrer à quel point il est fêlé, plutôt que de réellement insuffler une émotion en dévoilant au spectateur une personnalité torturée propre à celle d'un tueur en série.

Si vous êtes un amateur d'enquête vous risquez d'être déçu, hormis quelques réflexions hasardeuses sur le mobile des meurtres. On se rend vite compte que le scénario a des lacunes assez flagrantes: tout se déroule de façon tellement linéaire que même si nôtre héros était resté au point de départ (c-à-d passer son temps à rien foutre dans le lycée sans se soucier des crimes). Le dénouement de l'histoire se serait quand même démêlé de lui-même. Non vraiment, à aucun moment les protagonistes avancent dans l’enquête, ils la subissent. Et ça, ben c'est dommage.

Partie 2

L'intrigue centrale se construit sur une organisation secrète de lycéens dont le but est de "voler le bonheur". L'idée repose sur le fait de détruire le bonheur d'autrui pour équilibrer la balance, car selon cette théorie le bonheur se quantifie. Tu n'as pas compris? C'est normal, je vais résumer autrement: c'est de la grosse merde.

"Mais c'est normal que le concept soit absurde, c'est une secte." me direz-vous, sauf que non, l'idée n'a pas de cohérence, son postulat de base est erroné. Pour qu'une bêtise soit prise au sérieux, il faut au moins l'enrober d'une apparence logique histoire de duper les futurs adeptes, comme Charles Manson qui administrait des drogues hallucinogènes très fortes à ses fidèles pour ensuite leur faire gober tout et n'importe quoi.

Notre secte va jusqu'à faire un attentat. En général, les terroristes ont des revendications géopolitiques ou religieuses. Là ils veulent seulement voler le bonheur des gens. ¯_(ツ)_/¯

Conclusion: Hormis le concept des "points de bonheur" qui a littéralement tué la crédibilité du scénario, cet épisode a le mérite d'être assez graphique, autant dans sa mise en scène que dans les thématiques qu'il aborde. Force est de constater que malgré tout, cette "vengeance"(pour ne pas spoiler) a une apparence tout à fait légitime, et que le retournement de situation qui en découle était quand même assez cool.

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (3)
Originale (2)

2 membres partagent cet avis
6 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

sarthasiris, inscrit depuis le 20/08/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.127791 ★