Jouez le jeu du roi et abandonnez tout espoir !

» Critique de l'anime King's Game par Unicorn le
07 Janvier 2018

Ca faisait un moment que je n'avais plus écrit de critique sur quelque-chose, le lecteur égaré qui tombera dessus est donc prié de faire preuve d'indulgence quant à cette intro boiteuse. Cela étant dit, le visionnage de cette série m'a secoué, et pas en bien.

La première chose qui m'a frappé, c'est le rapprochement qu'on peut faire entre cette histoire-ci et celle de Battle Royale, je m'explique : une classe de lycéens est choisie au hasard pour participer à un sadique jeu de massacre, et à partir de là on suivra les jeunes dans toutes leurs péripéties liées au "jeu du roi". Traduction littérale moche qui se rapproche curieusement d'un jeu de carte style Dame de Pique, m'enfin passons.

Les personnages sont donc très (trop ?) rapidement introduits avec l'inévitable proportion de 80% de PNJ qui auront maximum une ligne de dialogue. Notons d'ailleurs que l'absence de background, à part pour le héros et deux ou trois autres personnages, empêche naturellement toute empathie quant à leur sort. Le format en douze épisodes ne permet de toutes façons de faire autrement.

Le premier pourquoi de la série se fera sentir dès les épisodes deux et trois : quel est l'intérêt de suivre simultanément deux histoires ? Je peux comprendre qu'on place des éléments du passé du héros pour lui donner de la profondeur, mais l'intérêt de se retaper intégralement le "King's Game" précédent ?

Il en résulte des changements de rythmes hallucinants, vu que du coup l'action dans le présent accélère à une vitesse incroyable, il suffit de compter le nombre de morts par épisode.
Sauf que, comme on sait dès l'épisode 1 que Nobu est le seul survivant du jeu précédent, l'intérêt de nous raconter celui-ci dans le détail est relativement limité, vu qu'on en a déjà le dénouement. Par conséquent une question m'a obnubilé : pourquoi choisir de construire la série ainsi, et pas simplement se concentrer sur l'histoire du "King's Game" précédent ?

A partir de ce constat et de la remarque précédente sur les personnages, une deuxième réalité s'impose très vite au public de ce truc : c'est terriblement vide.
En fait, l'animé se résume à son concept. Les jeunes doivent obéir aux règles pour survivre, sauf qu'il y en a toujours au moins pour foirer, et donc chaque épisode est prétexte à différents styles de mises à mort, comme la pendaison, la décapitation, l'immolation par le feu, etc.
Finalement le seul enjeu qui permet d'aller jusqu'au bout de la série, c'est qui sera le grand gagnant. Comme à Koh Lanta quoi. Et de montrer du gore. Tout le temps et souvent sans raison.
Si c'est marrant la première fois, ça lasse assez vite.

Le troisième et non le moindre reproche que je ferais à King's Game, c'est le manque de cohérence. Les personnages changent de personnalité toutes les deux minutes, souvent sans qu'aucun élément ne viennent l'expliquer.
Les jeunes sont totalement livrés à eux-mêmes dans un monde où des lycéens peuvent se faire démembrer par une force invisible sans intéresser la presse ou les forces de police !
En fait le monde de "King's Game" n'est absolument pas crédible, et cela est dû au fait que pendant l'entièreté des 12 épisodes, les seuls personnages sont les élèves participant au jeu.
Pas de parents, de profs, rien. Par conséquent, quand la série positionne soit-disant son histoire dans un Japon actuel, elle nous éloigne dans le même temps à mille lieues du monde réel.

Après visionnage, j'ai du mal à trouver quelque-chose pour sauver cet animé. Trop de défauts qui font qu'au fil des épisodes, on a de plus en plus de mal à ne pas éclater de rire à chaque gag.
Certaines morts totalement absurdes et donc drôlatiques à souhait, certains choix du héros franchement idiots, les personnages qui pleurent tout le temps, les ordres du roi de plus en plus ridiculement gores, et surtout la tentative d'explication scientifique du phénomène qui est à pleurer. "Explication" sur laquelle la série décide en plus d'insister, comme si l'auteur voulait achever son propre enfant.

Au final, il n'y a que la conclusion que je garderai, car c'est le seul moment où j'ai été un peu ému de l'anime. Mais ça ne le sauve pas de la noyade pour autant. Au mieux ça me permet de l'enterrer avec un sourire compatissant.

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (10)
Amusante (2)
Originale (3)

4 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Unicorn, inscrit depuis le 30/12/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.033 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.145120 ★