Critique de l'anime Mawaru Penguindrum

» par Krokko le
26 Février 2012
| Voir la fiche de l'anime

Cela fait quelques temps que je ne me suis pas fendu d'une critique, principalement par manque de temps mais aussi un peu par manque de passion. Ces derniers temps, afin de tenir le coup, je me suis pris à regarder les séries qui m'ont fait vibrer auparavant, pour de nouveau retrouver la flamme. Je l'avoue j'avais quelque peu perdu la foi en l'animation mais Mawaru Penguindrum m'a redonné courage.

Autant le dire d'emblée, je n'ai pas tout compris de la seconde moitié de la série. La première nous intrigue plus qu'autre chose, par des personnages pleins de vie et quelques touches de fantastique bien agréables. Avec de surcroît, juste dans le fond, de petits éléments bien intriguants qui m'ont tenu en haleine au fil des épisodes. Mais dans la seconde partie (bien qu'il n'y ait pas de réelle séparation) tout s'emballe et s'entrmêle, parfois aux dépends de l'animé. Mais c'est également pour cela que j'ai adoré.

Juste pour bien marquer ce point-là et parce que selon moi, c'est la chose la plus importante au premier abord, il faut bien apprécier les qualités techniques. L'animation est très soignée, légère et sans ratés, les couleurs sont plutôt douces et le tout prend du coup un côté plutôt réaliste. Pour faire simple, j'ai vraiment eu l'impression de rentrer dans la série. Ajoutons à celà une musique toujours au poil, là où il faut, quand il le faut. J'ai même adoré le gingle annonçant la venue d'Himari Penguin-Like et je pense que cette saloperie va me suivre pendant quelques temps.

Une fois le fond posé, les yeux contentés et les oreilles réjouies, il reste tout de même bien plus de la moitié du travail à faire. Beaucoup de séries mettent un peu de temps à démarrer, quelles qu'en soient les raisons, mais Mawaru Penguindrum démarre au tac-au-tac et se rend dès le début spéciale. Quelque chose ne tourne pas rond du tout. Voilà ce que je me suis dit. C'est là la principale qualité du scénario : on rebondit de surprise en surprise. Et franchement, quand on commence à avoir un peu roulé sa bosse dans le milieu, c'est assez difficile d'être surpris. Etre original ou spécial n'est pas forcément un point positif, ça peut parfois très bien partir en cacahuète. D'ailleurs le pari était risqué car beaucoup d'éléments sont très osés (mais bon sang de bonsoir, pourquoi des foutus pingouins parout?!). Mais l'univers est tellement bien posé et ficelé que tout colle (même des pingouins combattant des pieuvres dans un métro, si si je vous jure).

Mais ce qui m'a le plus poussé dans cette critique que je n'avais pas prévue, c'est bien la vie que j'ai ressentie dans tout ça. Les personnages vivent leur vie, leur destin, du mieux qu'ils le peuvent et se battent pour ce en quoi ils croient. Pour moi la beauté n'est pas gage de qualité, ce qui me plaît, c'est qu'une histoire me fasse passer des choses, qu'elle me transporte. Je veux tout ressentir, l'amour certes mais aussi la haine et les trucs les plus sales qui soient. Autant dire que j'en ai pris dans la figure pour le coup. Mais une chose est sûre : j'ai vécu Mawaru Penguindrum.

Même si un désir sournois me pousse à occulter les défauts, je ne le ferai pas. Parce qu'il y en a malheureusement et si ceux-ci n'apparaissent que bien tard, ils se font justement d'autant plus sentir. Autant le dire, je suis frustré, très frustré de ne pas tout avoir compris. On sent qu'il y a de la magie là-dessous, une bombe avec tout plein de pingouins, un potentiel énorme. Mais je pense qu'ils se sont justement un peu trop emballés chez Brain's Base. Il faut l'admettre, il y a beaucoup de cose que l'on nepeut qu'interpréter sans pouvoir lier au reste. C'est dommage. Surtout pour la fin, qu'il faudra qu'on m'explique. Mais rendez-vous compte, que même si j'étais complètement perdu, j'ai tout de même était transporté (j'ai sorti la larme quoi!).

Notons aussi qu'il y a quelques longueurs lorsqu'un épisode tout entier est consacré à un personnage bien précis mais surtout, que le destin, à force de s'acharner, parait un peu trop artificiel. Mais là c'est très subjectif.

Ecoutez-moi bien vous qui ne servirez jamais à rien! Encore une fois je n'arrive pas à dire ce que je veux, je raconte n'importe quoi et au final ça ne sert pas à grand chose. Mais si il y a une chose que je dois dire : ne vous laissez pas rebuter par cet OVNI. Il vous emmènera à l'autre bout de la galaxie.

Verdict :9/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Krokko, inscrit depuis le 13/11/2008.
AK8.1.13 - Page générée en 0.038 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174103 ★