Mettez le tag ecchi, le synopsis assez louche et vos préjugés de côté …

» Critique de l'anime Mayo Chiki! par Maya* le
11 Juillet 2014
Mayo Chiki! - Screenshot #1

… et je peux vous garantir que vous apprécierez cette série plus que vous ne vous y attendiez.

Revoyons vite fait le cadre de l’histoire, Kinjirou Sakamachi, jeune lycéen de 17 ans plutôt banal, vit seul avec sa petite sœur, Kureha. Pourtant, leur vie à deux n'est pas des plus sereines, ce dernier ayant depuis toujours servi de punching-ball pour les entraînements physiques des femmes de cette maison (mère/sœur), activité lui ayant valu une grande résistance aux coups les plus violents, ainsi qu'une allergie au/phobie du contact féminin : dès qu'il est touché par une fille, il saigne instantanément du nez. La couleur est déjà donnée, il s’agit là d’un gros pied de nez au running gag récurrent des séries harem avec le gars qui passe son temps à saigner du nez dès qu’il voit un bout de peau et à se faire taper dessus à cause de sa perversité.

Un jour, suite à un malencontreux accident, il découvre que Konoe Subaru, le majordome d'une de ses camarades de classe Kanade Suzutsuki se trouve être... une fille. Il semblerait que Konoe serait renvoyée du lycée si Kinjirou venait à divulguer son secret... Afin d'empêcher cette catastrophe, les deux filles (maîtresse et majordome) feront subir un véritable harcèlement à Kinjirou...

Mayo Chiki! - Screenshot #2S’enchaînent dès lors des scènes capillotractées et/ou loufoques mais également des moments extrêmement attendrissants entre les deux personnages principaux. La série s’assume comme parodique et bourrée de clichés vus et revus à toutes les sauces japon(i)aises mais, aussi incroyable cela soit-il, c'est la série dont la romance m'a le plus intéressée lors de la saison été 2011.

Mais il n’y a pas eu que la romance pour me séduire, l’humour débile était au rendez-vous avec notamment tout un gros délire fujoshi/BL qu’on n’aurait pas pensé croiser dans un ecchi, comme quoi ces deux types de fan-service arrivent à se marier et ne s'exclut pas l'un l'autre.

La série est dignement portée par des personnages, au final, assez attachants. Notamment Konoe qui a des réactions plutôt mignonnes et dont le côté dere~ est irrésistible, c'est d’ailleurs un plaisir de voir enfin une héroïne qui en a dans le pantalon mais dont le côté dere est plus mis en avant que le côté tsun. (Car faudrait que les mangaka comprennent enfin qu’une fille forte de caractère ne dit pas forcément le contraire de ce qu’elle pense, merci.)

J'attribue également une mention spéciale à Kureha qui est assez délirante que cela soit par sa violence gratuite à l'égard de son frère ou son béguin pour Konoe mais elle, elle est doublée par HanaKana donc il était couru d'avance que je l'apprécierai. Avec toute la subjectivité que cela incombe, bien évidemment.

Mayo Chiki! - Screenshot #3Les personnages sont au service de l'histoire… mais qu’est-ce que je raconte ? Il n’y a quasi pas d’histoire. Y en a pas, cherchez pas, c’est plutôt une succession de gags. Un mec avec une allergie aux filles, un(e) majordome cross-dressing tsundere, une riche héritière sadique, une petite sœur violente, un fanclub boy's love, un fanclub de fangirls de Subaru, des kidnappings, des saignements de nez à profusion, des situations impossibles et de bons fous rires en perspective.
On suit l'évolution (au rythme d’un canard auquel on aurait arraché une patte et qui sautille à reculons) de la romance avec un mélange explosif de scènes ridicules et/ou mignonnes sans avoir le temps de bailler.

Il faut quand-même préciser qu'il faudra survivre aux clichés aberrants du premier épisode avant de commencer à apprécier la série. J'ai personnellement accroché à partir de la visite médicale qui m'avait faite penser à un certain épisode d'Ouran en beaucoup plus drôle.

Vous remarquerez que j’évite sciemment de m’attarder sur les autres prétendantes du harem. Déjà, parce qu’elles m’indifférent, ensuite parce qu’elles semblent même indifférer l’ensemble du casting, elles servent principalement de side-kick et ne phagocytent pas la série. Mais aussi, parce que leur cas a déjà été abordé par les critiques du dessous… et sachez que ce qui y est dit est vrai. L’aspect random harem est bien là, sans être pour autant une gêne insurmontable au visionnage.

Mayo Chiki! - Screenshot #4Même si j’admets objectivement la médiocrité certaine de la série (on sent même que le studio ne misait pas gros dessus et ne s'est pas foulé pour cette adaptation vu comment l'animation est minimaliste), j’avais pris beaucoup de plaisir à la suivre, et me suis payé de bonnes tranches de rire. Car oui, c’est tout con mais il serait difficile de nier que comme divertissement, Mayo Chiki! remplit son contrat.

Visuellement, c’est assez quelconque, du vu et revu, un peu les bouilles et les décors que vous retrouverez dans n’importe quel titre du genre. Ça n’en restait pas moins très propre et agréable à l’œil.
Musicalement, je n'en retiens pas grand-chose. L'OP/ED ne sont ni spécialement bons ni spécialement mauvais... ils passent plutôt bien mais ne marquent pas les esprits. Quoi que je m'étais surprise à fredonner le refrain de l'OP quelque fois. En tout cas, ils correspondent plutôt bien à l'esprit de la série, assez riches en couleurs avec une tonne de girlz qui défilent et une musique mielleuse.

Enfin, Mayo Chiki! est un titre obscur qui a très certainement sombré dans l’oubli depuis sa diffusion et que je n’irai pas chaudement recommander, mais il ne mérite pas pour autant un tel bashing et une moyenne aussi basse sur le site. Je n’ai pas honte d’admettre avoir passé un chouette moment devant cette série entre rires et facepalms. Quelque part, si le titre était si mauvais que cela, il n’y aurait plus personne pour le défendre trois ans plus tard, vous ne pensez pas ?

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (15)
Amusante (3)
Originale (1)

10 membres partagent cet avis
6 membres ne partagent pas cet avis

A propos de l'auteur

Maya*, inscrit depuis le 01/02/2012.
AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.194337 ★