Critique de l'anime Otome Yôkai Zakuro

» par GTZ le
06 Avril 2011
| Voir la fiche de l'anime

Durant l'ère des loutres perverses, en 2010, il y avait peu de choses à se mettre sous la dent.

Mes recherches effrénés m'avait attiré vers deux, trois animes, qui semblaient potable. Celle-là n'avait jamais fait parties des proies potentielles.

Un petit Shojo anime ne me tentait pas trop. Et le synopsis ne m'avait pas emballé.

Plus tard j'ai été amené à la regarder, par pure curiosité (et de bons échos, pas fou l'animal).

Je ne l'ai pas regretté. Bien que n'étant pas une anime d'exception, cela reste une série tendre et pleine de bons sentiments. On passe un moment agréable, en suivant cette histoire se déroulant dans un japon alternatif ou humain et Youkai (démons et esprits du Folklore japonais) cohabitent.

Dans un Japon qui s'ouvre au monde, comme à l'acceptation de l'autre que ce soit les esprits ou le modèle occidental, notre récit s'installe. Il y a quand même quelques petits trucs qui traînent dans cette anime. Durant l'ère Meiji (période historique du Japon entre 1868 et 1912) surement, on vit le quotidien du ministère des affaires des esprits en compagnie de nos héros et héroïnes.

A travers de simples demandes de citadin, ou de promoteurs immobiliers amenant justement le changement dans ce Japon qui fut si longtemps fermé, nous apprendront comment vivent et sont traités les Youkais. Aspect représentant le passé, parfois révérés et respectés, ils sont aussi craints et méprisés.

Voilà pour le petit fond. Mais ce qui va vraiment nous accrocher sont les personnages, les trois couples nous feront passer un bon moment. Sans sortir du lot, ils sont bien traités et sauront nous attendrir. Bien que classiques ils restent aussi polyvalent. Dans le sens, que cette anime sous des abords de shojos saura tout aussi bien attirée le publique masculin à l'instar d'un Kaicho wa Maid Sama, avec ses petits passages d'actions (fort sympathiques) et ses charmantes héroïnes, que le publique féminin par son aspect romantique et ses beaux militaires.

Nos différentes héroïnes nous toucherons, de par leur histoire et leur force. Car bien qu'entourées de nos amis militaires, se sont elles qui iront le plus souvent aux charbons et protégeront leurs compagnons, aux sacrifices de leur personne. Image d'une femme différente de celle du passé qui n'a plus besoin d'être protégées par l'épée du samouraï, ni par l'homme qui tient l'épée. Une relation d'équilibre s'installera entre les deux factions, qui les amèneront sur un pied d'égalité sans que l'un domine l'autre.

Servit par une réalisation et une animation correcte, une bande originale sympathique avec deux, trois thèmes agréables mais qui ne resteront pas dans les mémoires (passons sur l'ending et l'openning regardables tout au plus) Otome Youkai Zakuro est un bon petit Shojo. Tout à la fois divertissant et émouvant, on passera un bon moment et en général avec le sourire. Sans être l'anime de la décennie, ni même de l'année, elle reste une production honnête qui tout en étant agréable à regarder transmettra son petit message sur la tolérance et l'acceptation de l'inconnue.

Verdict :7/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (2)
Amusante (1)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

GTZ, inscrit depuis le 09/06/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.052 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.175803 ★