Critique de l'anime Shion no Ô

» par Sirius le
26 Septembre 2008
| Voir la fiche de l'anime

Shion no Ou, c’est une intrigue judiciaire avec le shogi comme thématique de fond. En fait, l’intrigue s’efface quelque peu derrière les parties de shogi qui forment l’essentiel de la série et on suit l’évolution de Shion dans les rangs amateurs et professionnels. Le shogi est surtout un prétexte aux souvenirs qui resurgissent chez la jeune fille, sept ans après l’assassinat de ses parents dont elle a été témoin, une expérience traumatisante qui l’a rendue muette.

Vous allez me dire : oui mais moi j’y connais rien au shogi. C’est aussi mon cas. Mais après avoir vu rapidement les règles j’ai compris que c’était assez proche des échecs. Si je n’ai pas saisi l’intérêt de tel et tel coup, je n’ai eu aucun mal à comprendre la tension qui peut résulter de ce genre de jeu. C’est l’essentiel. Mais la série présente trop d’aspects techniques, on aura beau dire « général d’or E4, quel coup ! » on reste blasé car il est malheureusement impossible au spectateur occidental lambda d’apprécier le jeu. Le concept est une erreur à mon sens car il n’est pas pleinement accessible pour la plupart. De plus, les trois quarts de la série se déroulant au club, on se sent véritablement enfermé.

Bref, Shion évolue dans le monde du shogi, elle se fait des ami(e)s dont le caractère et les ambitions laissent à désirer (du genre « je veux devenir le meilleur »), elle apprend à gouter à la défaite et découvre peu à peu la vérité qui se cache derrière l’assassinat de ses parents. Shion est un personnage vraiment problématique car elle ne parle pas. Par moment cela la rend mignonne avec sa pancarte où elle écrit en faisant à côté une expression de circonstance. Mais cela rend le personnage souvent difficile à cerner. Les soliloques sont rares.

Je souligne encore quelques aberrations : le fait que les joueurs parlent et se déplacent durant les parties. Vous me direz « et alors ? » Alors je trouve cela énorme car au niveau professionnel un certain respect est de circonstance et ayant parfois regardé des parties entre de grands maîtres d’échecs, je me demande si un tel comportement est vraiment toléré. Ensuite l’enquête elle-même est vraiment tirée par les cheveux car démasquer le coupable huit ans après au moment même où Shion dispute une partie essentielle avec toutes les péripéties qui vont avec, c’est difficile à avaler. Un truc à la Détective Conan qui s’étend sur 22 épisodes en quelque sorte.

Shion no Ou est une série à la réalisation banale (je pense aux décors, au chara-design et à l’animation, bref à tout), à l’intrigue très fade bien que cohérente et dont la seul originalité (le shogi) est une épine dans le pied. Franchement, à éviter surtout si vous ne voulez pas être assommés de considérations pseudo-philosophiques sur le shogi. Il y a des limites à la bêtise, si un jour on me dit que je dois haïr mon adversaire pour l’emporter aux échecs…

Verdict :4/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Sirius, inscrit depuis le 16/07/2007.
AK8.1.13 - Page générée en 0.042 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★