Suisei no Gargantia - Thalassa

» Critique de l'anime Suisei no Gargantia par Deluxe Fan le
01 Juillet 2013
Suisei no Gargantia - Screenshot #1

"Et si ?..." "Et si ?..." "Et si ?..."

Voilà ce que ce sont dit la plupart des spectateurs devant Suisei no Gargantia, la dernière série originale de Production IG. Que ce soit avant, pendant ou après sa diffusion, Gargantia a plus fait parler pour ce que son public attendait de lui que pour ce que la série avait vraiment proposé. A raison, car si dans l’ensemble la série n’est pas un échec, elle se trimbale un certain nombre de casseroles qui lui coûtent la réussite.

Se situant dans un futur lointain, Gargantia raconte l’histoire de Red, pilote de l’Alliance Galactique. Cette dernière regroupe les humains vivants dans l’espace et lutte sans relâche contre les ennemis du genre humain, les Hideauze. Lors d’une escarmouche, le jeune Red est aspiré dans une faille dimensionnelle et se réveille sur une planète recouverte d’eau et sur laquelle vit une communauté d’hommes relativement arriérés technologiquement. Cette planète, la Terre, semble épargnée par la guerre entre l’Alliance et les Hideauze. Mais pour combien de temps ?

Suisei no Gargantia - Screenshot #2Toute la série a été vendue sur cette histoire de choc des cultures entre le soldat de l’espace Red et les hommes et femmes du Gargantia (du nom de la flotte géante sur laquelle ils vivent) qui vivent d’amour et d’eau fraîche. Effectivement, cette question prend une place prépondérante dans la récit sachant que selon les producteurs le thème sous-jacent de la série était l’entrée des jeunes adultes dans la société…
Mais c’est là que cette question d’attentes surgit : entre ceux qui voulait voir un anime de robots géants, et ceux qui n’étaient venus que parce qu’il y avait marqué Gen Urobuchi au générique (alors que ce dernier a certes supervisé l’histoire mais n’a pas écrit les épisodes dans le détail), bon nombre se sont retrouvés un peu perdus en voyant l’orientation prise par la série… ou son manque d’orientation justement.

Car la caractéristique de Gargantia est de n’avoir jamais vraiment réussi à conserver un thème propre durant ses maigres treize épisodes. Tous les trois épisodes environ la série change de sujet, passant d’une série d’aventure à de la tranche-de-vie, pour repartir sur de la hard SF vers la fin. Sans parler du milieu de saison pollué par de la romance bidon et des plans clairement racoleurs qui décrédibilisent le travail de l’équipe.

Suisei no Gargantia - Screenshot #3En effet d’un point de vue technique, Gargantia se place sans souci dans le haut du panier pour cette année. On sent que le réalisateur Kazuya Murata était passionné par le setting de ville flottante qu’il a essayé de développer durant des années, avant que Nitro+ ne lui apporte son soutien. Les décors sont ainsi particulièrement intéressants et travaillés, le dépaysement est garanti. Coloré et vivant, le monde proposé par Suisei no Gargantia est sans doute sa plus grande force et l’animation, souvent excellente en particulier en ce qui concerne les effets liés au mouvement de l’eau, lui rend généralement justice.

Ainsi au-delà des thèmes, des décors ou de la technique tous très réussis, c’est bien la narration qui plombe cette série qui jusqu’au bout n’aura jamais vraiment su comment se débrouiller dans son format étriqué. Ceux recherchant de la science-fiction dans un cadre exotique, avec une approche parfois ingénieuse du genre (le soldat qui est extrait de force de la guerre au lieu d’en être de force intégré) peuvent se tourner sans trop d’hésitation vers Suisei no Gargantia ; mais les autres s’en rappelleront avec regret comme de l’archétype de la production qui a un fort potentiel mais qui, par peur, par manque d'ambition ou simplement de talent, n’est jamais vraiment allée plus loin que son pitch.

Verdict :6/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (5)
Amusante (1)
Originale (0)

2 membres partagent cet avis
0 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Deluxe Fan, inscrit depuis le 20/08/2010.
AK8.1.13 - Page générée en 0.052 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.174886 ★