“En amour la tiédeur glace.” G.Bedos.

» Critique de l'anime Yuri!!! on Ice par Kilddra le
22 Décembre 2016
Yuri!!! on Ice - Screenshot #1
Ma critique de Yuri on Ice commence par deux défaites. Celle de Yuri, 23 ans, patineur artistique japonais et la mienne.
Je ne vais pas cacher que j'ai commencé Yuri On Ice avec ce que l'on pourrait qualifier... Une envie sadique..
Absolument pas intéressée par les animes sportifs à la base, je me suis dit que Yuri On Ice proposait une idée quelque peu tendancieuse en choisissant un sport solitaire et qui plus est, efféminé. C'est ainsi, que le sourire aux lèvres, je lance le premier épisode en supposant grandement que cela allait être juste du fan service à gogo....

Analyse générale de l'histoire :

Honnêtement, la première scène qui me fait vraiment dire que je me suis salement trompée sur ce que je regardais, c'est celle où la mère de Yuri l'accueille à l'onsen, soit dix minutes après le lancement du premier épisode.
Je suis marquée par les dessins riches en couleurs, riches en détails et à la jolie animation des personnages. Et surtout la personnalité de la mère qui est tellement naturelle... Je me souviens parfaitement, que c'est là que j'ai switché du regard habitué au regard intéressé.

Yuri!!! on Ice - Screenshot #2Je pourrais arrêter ma critique ici en fait. En disant que tout simplement, ce qui relève du génie dans Yuri On Ice, c'est l'hyper réalisme de l'histoire.

Mais se serait vous plantez là... Je peux pas faire ça ;).

Là, ou généralement, il y a toujours du trop dans les animes, l'auteure Kubo Mitsurou décide de tout écrire en retenue et avec beaucoup de délicatesse pour faire s'ouvrir ses personnages.
Oui, car beaucoup de choses sont des non dits dans l'anime. La fandom s'est d'ailleurs fait un plaisir de décortiquer scène par scène tout l'anime. Et j’avoue avoir été convaincue par certaines de leurs théories.

Justement parlons un peu des thèmes abordés dans Yuri On Ice. Vous me voyez venir?! Haha!
Nan! Wait! Pas tout de suite!


Personnages et Thématiques :
Tout d'abord, j'aimerais parler de Yuri. Notre personnage principal.
Il représente à lui tout seul, le manque d'estime et l'autoflagellation que chacun possède en soi.
Quasiment tout l'anime se fait de son point de vue. Il se juge médiocre, n'ayant rien de plus que les autres.
La spectatrice que je suis, s'est dit qu'effectivement, il était médiocre en comparaison des autres... Pour quelqu'un réussissant à se glisser dans les six premiers mondiaux, je dirais sobrement, que c'est étonnant non?
Ouais mais non en fait, c'est pas étonnant. Parce qu'on est biaisé de base par le fait que ce sont les patins de Yuri que l'on a chaussé. Et au final, on est tous comme ça. Aveuglés par nos peurs d'être déçus, par notre perfectionnisme quand un challenge nous fait face, on s'autoflagelle de la même manière que Yuri. On rentre de fait très facilement dans l'histoire.
Et bien évidemment, l'histoire porte comme thème principal ce dépassement de soi pour surmonter les obstacles et ceci est représenté par Yuri.

Yuri!!! on Ice - Screenshot #3En fait, chacun des patineurs est le porte étendard d'une thématique plus ou moins liée à celle de Yuri.

Chris cherche a se dépasser en ayant conscience que sans un certain russe, cela ne le lui apportera pas la jouissance qu'il espère...
Otabek, quant à lui, veut prouver que même en ayant des lacunes au départ, il peut être aussi bon que les autres.
Phichit qui a un don pour le patin, veut représenter son pays sans pour autant oublier sa personnalité.
JJ ou la confiance en soi incarnée, ne sait pas gérer le stress autrement qu'en le niant jusqu'au moment crucial.

Ce type de thématique: le dépassement de soi, l'attrait de la victoire etc... Tout ça, est récurrent dans un nombre incalculable d'animes et pas seulement les animes sportifs.
La question que l'on peut se poser c'est en quoi Yuri On Ice est différent alors?
Hum... Bah à mon avis, c'est que finalement dans tous les animes, c'est une fin en soi de dépasser ses craintes. Or, il me semble pas que dans Yuri On Ice, on ne s'arrête qu'à ça.

Je m'explique avec les deux autres patineurs que je n'ai pas encore cité.
Yuri Plisetsky vient de rentrer chez les seniors et avec son palmarès, il glisse déjà sans encombres vers la première place du podium du Grand Prix. Tout baigne sous le soleil hein?! Bah non. Ce qui pèche chez Yurio, c'est le manque d'incarnation de son patinage. Formaté pour être un champion, il n'arrive pas à s'exprimer ni sur la glace ni dans la vie.
J'ai envie de dire que quand les autres cherchent «seulement» à gagner, lui ne s'arrête pas à ça car il a été mis sur la glace dans cet unique but. Vous savez comme ses petites gymnastes qu'ont plis en quatre pour qu'elles atterrissent sur les podiums.... Mais le dépassement de soi ne l’intéresse plus, lui veut se révéler à lui même et aux personnes qui lui sont chères. Découvrir qui il est tout simplement.

Yuri!!! on Ice - Screenshot #4La rivalité entre Yuri et Yurio naît justement de la réflexion identitaire de Yurio, celui ci ayant reconnu chez Yuri ce qui lui manque.

Et c'est là que rentre en scène notre deuxième héro: Viktor Nikiforov.
Lui, le génie, incarne la réussite technique et expressive. Il est le pivot du monde de Yuri et de Yurio, car tout en lui est synonyme de liberté.
Qualifié de grand égoïste, Viktor n'a pas d'entraves de prime abord, c'est un artiste.
Or tout au long de l'anime, on découvre un personnage a qui il manque quelque chose quand bien même est il censé tout avoir pour lui. C'est un être dévoué à son art, et tout dévoué qu'il est, il a oublié de vivre tout un pan de sa propre vie. Et c'est en rencontrant Yuri, qu'il va commencer à découvrir ce que c'est.

Si effectivement, la thématique du dépassement de soi va presque de paire avec le fait de se trouver comme le fait Yurio et en opposition apparente avec l'impulsion de vie de Viktor. Tout est lié. Il n'en reste pas moins que dans la discipline qu'ils pratiquent, se révéler à soi ou à son art, relève plus de la sensibilité, ce qui n'est pas le cas dans la plupart des animes, et cela en fait vraiment un anime à part, rien que pour cette subtile petite raison.

Yuri!!! on Ice - Screenshot #5Je pourrais à nouveau m'arrêter ici. Mais soyons honnête, c'est pas suffisant ? J'ai oublié un truc.. Nan ? Ok ! Ok ! J'y arrive.

La dernière thématique que j'aborderais est l'amour.

Mais je fais une pause, deux secondes, juste pour dire que personnellement, je n'ai toujours pas fait mon choix entre une vraie histoire d'amour ou juste une relation amicale fusionnelle. Vous me direz la frontière est ténue... Ouais mais frontière, il y a. So, jusqu'au moment où cela deviendra totalement explicite, je resterais le cul entre deux chaises.

Cette thématique est ce qui fait que cet anime est vraiment à part. Comme je le disais plus haut, Viktor découvre la vie avec Yuri. Il acquière une liberté qui lui était inconnue, ce qu'il accueille avec beaucoup d'enthousiasme. Tandis que Yuri n'a pas d'estime de lui et recherche la reconnaissance dans les yeux de son idole.
Viktor est russe, donc absolument pas gêné par les marques d'affection, tandis que Yuri est au départ très... japonnais.
Enfin vous me direz que Viktor est un peu trop russe aussi dans le premier épisode... :).
De ce fait, un fort sentiment d'affection se dégage de leur relation car quand on a montré toute son anatomie au bout des 20 premières minutes de l'anime... Bah, on a plus rien à cacher d'une certaine manière.
L'auteure applique à la lettre le dicton "quand il y a de la gêne, il n'y a pas de plaisir".
Et c'est effectivement le cas car leur relation est fondée sur une forte promiscuité physique. Il me semble clair que c'est d'elle, que dépend l'épanouissement personnel et sportif des deux héros. Le corps n'est plus une entrave à leur lien émotionnel.
Au même titre que la figure de Pygmalion et de sa statue, Viktor sculpte à la fois le corps et l'esprit de Yuri pour correspondre à la beauté qu'il a entraperçu chez lui. C'est quelque chose de très sensuel. Mais c'est surtout un moyen de développer l'amour de soi pour Yuri et l'amour de la vie pour Viktor, chacun s'apportant mutuellement ce qui manquait à l'autre.

Yuri!!! on Ice - Screenshot #6Bon quoiqu'on en dise cette promiscuité est tendancieuse à bien des égards car elle joue avec des codes qui sont ceux du yaoi. Ce qui place le spectateur dans une certaine forme de désarroi, il faut bien l'avouer. Mais cela laisse à chacun, la liberté de trouver sa propre interprétation, ce qui est tout aussi bien. C'est personnellement la première fois que je vois une relation traitée de la sorte dans un anime et c'est vraiment très agréable, très naturel encore une fois.

Je conclurais cet énorme partie en disant que l'auteure m'a réellement surprise avec le traitement de ses personnages. Ils possèdent une réelle profondeur. Et les différents chemins que prend l'histoire sont également étonnants.
Je suis assez épatée, je dois l'avouer, car me faire écrire autant sur un anime relève du miracle... ^^'.

Petit Point Technique :

J'en ai un peu parlé au début de ma critique. Tout l'anime jouit d'une très jolie animation. De très beaux décors, tous renseignés (retrouvés par la fandom). Les couleurs sont belles et certains visuels juste parfaits. Les dessins des costumes ont été créés par une marque de fringues de sport et la plupart des événements et non événements sont eux aussi renseignés. Tout cela participe à créer un objet avec une qualité émotionnelle encore plus profonde.
Je pense que d'autre manqueront pas de le dire mais le seul point graphique qui est un peu difficile à regarder, c'est les scènes de patinage. Bon, concrètement, ça doit être juste une énorme galère à faire... Il y a d'ailleurs eu des retards de diffusions pour des difficultés techniques apparemment. Quoiqu'il en soit c'est presque un point de détail tant le reste est qualitatif. Ce qui est somme toute assez étonnant quand on regarde un anime sur le patinage artistique... Bref.

La musique. Eh bien. Y en a quasiment pas hors scènes de patinage. Ce qui est pas dérangeant bizarrement. L'opening et l'ending sont sympas sans être transcendants au départ, et puis on en vient à vraiment les aimer.
Si les pistes des patineurs sont loin d'être à mon goût pour la plupart, la chanson Yuri on Ice tourne en boucle dans mes écouteurs toute la journée.

Conclusion :

En voilà une très longue critique... Et il y aurait encore énormément de choses à dire en fait.... Mais je vais m'arrêter là.
Yuri On Ice n'est pas un anime sportif, c'est un anime qu'on pourrait qualifier de tranches de vie en lien avec le sport. Il va plus loin, il est plus beau, il est plus sensible. C'est un très joli travail qu'on apprécie du début à la fin, malgré quelques failles techniques.
Je vais conclure par une ovation, à Kubo Mitsurou pour une si jolie et étonnante écriture, à Sayo Yamamoto qui a su sublimer le travail de l'auteure et à MAPPA qui a su produire un petit bijou.
Ils ont su faire vibrer mon coeur de midinette et faire un objet visuel tout à fait sympathique. J'attends la suite avec impatience ;).

AH ! J'oubliais ma note... Ca coule de source nan ? 9 ? 10 ?
Je mettrais 9,5, mais j'arrondis toujours au supérieur : 10 !

Verdict :10/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (11)
Amusante (1)
Originale (3)

3 membres partagent cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

Kilddra, inscrit depuis le 28/09/2011.
AK8.1.13 - Page générée en 0.103 seconde - 8 requêtes ★ DB.8.0.120479 ★