Speed Grapher

Speed Grapher

10 ans ont passé depuis la guerre. Le fossé entre les riches et les pauvres s'est creusé dans le monde entier. Le Japon n'y fait pas exception. Tokyo est devenu une ville de vice et de plaisir où le pouvoir de l'argent est poussé à son paroxysme.

Saiga Tatsumi, journaliste photographe, est chargé d'enquêter sur une organisation secrète: Le club Roppongi. Il l'infiltre et y découvre des notables japonais dans des situations peu recommandables. Au beau milieu d'un rituel, il fait la rencontre de Kagura, jeune fille manipulée et utilisée comme symbole du club par Suitengu. De cette rencontre Saiga va obtenir un pouvoir des plus surprenants...

Kei Saitou (Kagura Tennouzu), Yuuji Takada (Tatsumi Saiga), Hiro Yuuki (Tsujidou), Hisao Egawa (Makabe), Kenjiro Tsuda (Niihari), Masashi Hirose (Seijirou Togotsu)

  • Licencié : oui
  • Titre français : Speed Grapher
  • Editeur: Déclic Images

Critiques des membres

#Par beber le 18-08-2008

2

Enième série de Gonzo, énième ratage du studio. Car de ratage, nous avons un bel exemple avec Speed Grapher. En fait, non seulement, c’est un ratage, mais en plus l’on promettait beaucoup de cette série, annoncée comme l’une des grosses productions de 2005. C’est le problème des effets d’annonce, d’ailleurs. S’ils sont justifiés no comment, mais lorsqu’ils ne dénoncent qu’une supercherie sans nom c’est la victoire du marketing sur la qualité, bataille d’ailleurs souvent remporté par Gonzo. Alors Speed Grapher, en quoi est-ce une supercherie ? L’univers présenté semblait bien loin des thématiques classiques de séries d’action-shonen, à savoir des héros de jeunes âges dans un [...] Lire la critique

#Par Svia le 10-08-2008

6

Après lecture des 2 premières critiques de Speed Grapher, je me vois forcé d'apporter un "minute papillon" à ce joyeux encensoir. L'œuvre de Gonzo est tout à fait regardable, mais on n'en sort pas forcément transcendé. Je m'explique. Si l'anime démarre au quart de tour, en nous plongeant dans un Tokyo d'une noirceur digne des docus d'Arte à la mode, son cynisme-réalisme devient assez vite too much, voire un peu lourdingue, à grands renforts de plans ecchi et cradingues de cette société secrète à la "Eyes Wide Shut" cherchant la jouissance ultime à travers [...] Lire la critique

#Par Ayato le 31-05-2007

9

GENIAL!!!! Voilà le premier mot qu ime vient à l'esprit après avoir visionné cet anime. J'avais un à priori assez négatif sur celui-ci vu le thème de la photographie, je m'attendais à un truc pour les fans de photo mais pas du tout, bien des choses font de cet anime une grande réussite. L'OST tout d'abord est une merveille notamment l'opening "Girls on film" vaut le détour avec son ambiance disco un peu rétro. Je vous assure que ce morceau a du mal à dsortir de votre tête une fois écouté. Les autres morceaux sont d'ambiances plus classiques genre piano ou bar. Le design [...] Lire la critique

#Par ramzalelfe le 30-01-2006

10

GIRLS ON FILM !!!!      Bon, je vois qu'il n'y a pas de note attribuée à cette série, alors je vais réparer l'injustice à travers cette dissertation : "pourquoi Speed Grapher est il l'une des oeuvres majeures du Studio Gonzo".      Tout d'abord, point habituel, les graphismes : on n'est pas à la perfection, cependant, c'est très agréable à regarder. On peut noter que le chara design a été soigné, on n'en est pas pour autant à l'originalité d'un Gankutsuou ^^. Mais les graphismes restent quand même un point très positif de l'anime.      Les musiques !!!! le générique, qui ressemble à une musique des années disco, est une pure merveille ! je ne me lasse pas de l'écouter (le seul que [...] Lire la critique

AK8.1.13 - Page générée en 0.034 seconde - 6 requêtes ★ DB.8.0.162809 ★