Anime-Kun - Webzine anime, manga et base de données

Critique du manga Blame!

» par beber le
31 Mars 2010
| Voir la fiche du manga

Alors nous allons nous saisir de notre plume pour jeter sur le papier ces quelques mots. Alors nous allons emparer de ce manga et en faire la plus lucide des analyses. Alors nous allons nous mettre bon nombre d’aficionados sur le dos.

Alors, alors. Alors quoi finalement ? Qu’aurais-je à dire qui puisse tant choquer ?

Aurais-je, par exemple, l’outrecuidance ici et là de souligner l’opacité d’un scénario si tant est que l’on puisse qualifier ainsi l’histoire qui nous est présentée dans cette œuvre? L’on pourrait sérieusement se poser la question. L’insolence est une vertu et j’oserai m’en draper pour dire ceci : Blame ! est incompréhensible ! Certes certaines questions formulées voient des embryons de réponses leur être apportées. Cependant d’une part, il faut attendre au minimum 3 tomes avant d’avoir un ersatz d’explication, et d’autre part, même avec, il est bien peu évident que l’on arrive à tout assimiler dès la première lecture.

Peut-on partir du principe que le problème viendrait non pas de l’auteur, mais du récepteur à savoir votre serviteur ? Oui sans doute. Sans doute si l’on n’est pas un habitué du genre Cyber-punk-apocalyptique. Ce qui est mon cas. Double barrière donc : un scénario complexe avec des explications minimalistes et un esprit peu à même d’être sensible à ce type d’œuvre. L’absence prépondérante de dialogue accentue chez moi le malaise latent à la lecture de ces dix tomes. Et quand arrive la fin, l’épilogue, je ne peux m’empêcher de réprimer un ressenti cruel : à force de ne rien comprendre et de me perdre à espérer comprendre, je me suis ennuyé !

Remarquable ! Une série presque entièrement consacrée à l’action et qui arrive à si ce n’est à s’endormir, à assoupir le lecteur que je suis. Tant et si bien que le 10éme tome fut parcouru à une vitesse que je n’ai qu’en de très rares occasions pu atteindre en ce domaine. Pressé de comprendre, pressé d’en finir. Pressé de ne plus à voir se renouveler à chaque page le même scénario du héros sombre et ténébreux qui voit le mur d’en face se désintégrer sous les coups de butoirs de créatures plus hideuses les unes que les autre mais qui finiront toutes désintégrées par l’arme de notre Sisyphe des temps apocalyptiques.

Pressé donc, de pouvoir enfin passer à autre chose.

A partir de ce constat chagrin, peu de qualité ressortent à mes yeux, tant le scénario reste pour moi l’élément fondamental d’un manga – ou d’une autre œuvre littéraire ou filmographique par ailleurs – et dont l’absence effacera au final toutes autres qualités éventuelles. C’est d’autant préjudiciable que Blame est loin de n’avoir que des défauts. En effet, le dessinateur possède un trait qui lui est propre et qui parvient à faire de cette œuvre un travail doté d’une identité forte et envoûtante grâce à un dessin d’une netteté et d’une richesse qu’il convient de souligner.

Scénario complexe voir opaque, versus travail artistique de grande qualité. Qui des deux l’emporte ? Je ne pense pas vous surprendre en disant que le deuxième ne peut sauver à mes yeux le premier. Blame est une série qui nécessite qui tu entres profondément dans son univers. J’y ai cru un moment (l’arc KhanaSan) fugace, mais las, c’était pour mieux retomber dans l’ennui 1 tome plus tard.

Ce n’est pas par souci de contradiction que je critique cette série dans l’ensemble plébiscité. Ce que je crois juste et bon de prévenir du danger fondamental qui guette toutes les âmes par trop cartésiennes en soif de compréhension.

Ce manga n’est pas fait pour eux. N’est pas fait pour moi.

Verdict :3/10
Ce que les membres pensent de cette critique :
Convaincante (0)
Amusante (0)
Originale (0)

0 membre partage cet avis
1 membre ne partage pas cet avis

A propos de l'auteur

beber, inscrit depuis le 09/10/2006.
AK8.1.13 - Page générée en 0.05 seconde - 7 requêtes ★ DB.8.0.182888 ★